AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nuit d'ivresse ♦ Ivy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.
avatar


Messages : 50
Âge du personnage : 20
Groupe : Les Pires
Eléments : Ténèbres ▲ Lumière ▼ Gravité

MessageSujet: Nuit d'ivresse ♦ Ivy   08.08.15 21:37


Nuit d'ivresse

Crazy ♪
Toys in the attic ♪
He is crazy ♪

Pio s'était réveillé sur les coups de huit heures du soir. Apparemment la mission de la veille l'avait assez bien éclaté pour qu'il dorme autant. De toute façon c'était le Week-End donc il pouvait s'adonner à tout les loisirs qu'il voulait. La paresse pour commencer. Le junkie s'était éveillé la tête dans le cul et l'estomac dans les talons. Se préparant un petit truc à becter, le garçon consultait ses messages sur son téléphone. Rien de bien passionnant, deux publicités venant de boutiques où il était un client fidèle, un appel manqué de Lucia et c'était tout. Bon. Tant pis pour cette fois. Le Pyrrh avait besoin de se ressourcer le gosier. Son hibernation prolongé lui avait ouvert tout les sens. Ce soir, il allait redorer le blason et être à l'image de lui-même : Un prédateur nocturne chassant ses proies. Clope au bec, il s'était aventuré dans le quartier ouest plus précisément sur l'Urban Avenue. Un endroit charmant dont il connaissait tout les coins et recoins. Les toits étaient un excellent moyen de déplacement, cela offrait un gain de temps non négligeable et permettait d'éviter les mauvais individus. Ce quartier était minable, à l'image de Pio, pourtant il adorait l'air d'ici. Cet air chargé en fer, certainement à cause du sang versé par les groupes d'hommes et de femmes qui tentent d'utiliser la magie pour se défaire des monstres, sans réellement y arriver. Les morts attiraient les revenants, et les revenants faisaient d'autres morts par la suite. Une boucle infinie.

Il était entré dans un bar, suivant une jolie fille des yeux. Petit décolleté blanc, quasi transparent. Poitrine opulente. Jupette courte qui laissait entrevoir de temps en temps quand elle pressait le pas, un bout de ses sous-vêtements blancs. Le blanc était symbole de pureté. Pourtant, ce mot ne semblait pas lui coller comme un gant. Loin de là. Le kit de la parfaite pétasse de soirée. Elle avait rapidement trouvé une table, seule dans un coin. Soit elle attendait des amis qui n'étaient pas encore arrivés, soit elle attendait qu'un jeune homme se présente. C'était toujours comme ça. Et Pio avait fait le premier pas. Arrivant, elle lui expliquait qu'il allait devoir lui offrir un verre pour entamer la discussion. Mais bien sûr. Il s'était levé avec un grand sourire et lui avait balancé une punchline digne d'un Salazar.

▬ Désolé, j'paye jamais avant de tâter la marchandise.

Puis, il entendit un vacarme fou. Une meuf en sous-vêtements, debout sur une table en train de danser et provoquer tout les mecs en rut. C'était de l'incitation à la consommation des plaisirs charnels ça ! Était-ce seulement autorisé par la loi ? Et la loi d'ailleurs, qui la faisait respecter ici ? Pio. Le Pyrrh prenait son rôle beaucoup trop à cœur depuis qu'il était dans cette division. C'était peut être le seul truc drôle à être académicien à Dandelion. En s'approchant, il remarquait que la jeune femme était en soutien-gorge. Elle possédait elle aussi une poitrine opulente. Des mecs pariaient sur la taille de sa poitrine. Sachant qu'il allait rafler quelques billets gratuitement, il s'était mit à parier. 90D selon Pio. Le cortège des trois hommes s'était approché et l'un d'eux - celui au centre, un beau junkie à piercing - s'élançait le premier.

▬ Excusez-moi belle demoiselle. Mes amis et moi-même avons parié sur la taille de votre poitrine. Il y a beaucoup d'argent en jeu alors, pourriez-vous avoir l'amabilité de nous donner ces mensurations si ce n'est pas trop désobligeant pour vous ?

Il avait un petit sourire en coin, parce qu'il l'avait reconnu depuis un petit moment. Cette fille qui lui semblait si sage avait l'air tellement différente aujourd'hui. Pourtant aux dernières nouvelles, elle était en couple. Le prédateur s'en léchait presque les babines à l'idée de savoir qu'elle pouvait être de nouveau célibataire. Tel une hyène, il allait approcher sa proie lorsqu'elle était le plus faible pour pouvoir arriver à ses fins.



Dernière édition par Salazar A. Pio le 09.08.15 3:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
CME


Messages : 124
Âge du personnage : 25 ans
Groupe : CME
Eléments : Air † Terre ► Sable

MessageSujet: Re: Nuit d'ivresse ♦ Ivy   09.08.15 2:00



Am I drunk ?




Je rentrais de mission et franchement, je n’avais pas envie de rentrer tout de suite. Elle avait été un succès malgré sa difficulté et Reinhardt n’était pas là ce soir, comme beaucoup d’autres soirs. Je l’avais prévenu que je sortirais certainement fêter ma victoire et qu’il était le bienvenu. Mais sa mission lui prenait tellement de temps qu’il n’avait toujours pas répondu. Ma foi, j’irai seule à l’Odyssée pour payer ma tournée aux poivrots du coin. Ca leur fera certainement plaisir, et de mon côté, je pourrai boire tranquillement. Je me dirigeais vers ce bar où les types commençaient à être habitués à ma présence. En entrant, je saluais un peu tout le monde avant de m’asseoir à ma table, celle qui m’était réservée à chaque fois que je venais ici et les gens le savaient bien. Le barman faisait en sorte qu’elle soit libre et propre pour mon arrivée. Autant vous dire que peu de personne l’utilisait finalement.

– Ce soir, mes amis, on va boire ! C’est moi qui offre !

Le barman servit une tournée à tout le monde et ils levèrent tous leurs verres dans ma direction. Être sympathique pouvait avoir du bon des fois. Je m’asseyais et buvait du whisky sans le diluer. Les verres passaient et l’ambiance dans le bar devenait de plus en plus chaude. J’avais la tête qui tournait, et les mecs en redemandaient toujours plus. Deux bouteilles vides trônaient sur ma table comme des trophées. Et la chaleur qui régnait ici semblait devenir insupportable. J’ôtais mes vêtements un à un avant de me retrouver en soutien-gorge et petite culotte devant tous les autres. Des sifflements, des cris d’admiration et tous étaient autour de moi désormais. Je me sentais bien, mais ma tête tournait tellement. J’arrivais à penser mais mon corps et mon esprit semblaient séparés. Tout ce que je pensais et ordonnais, mon corps ne le faisait pas. Il était maître de lui-même et décidait tout à ma place. Je grimpais sur la table avec une troisième bouteille à la main. Fini les verres, maintenant, j’attaquais directement à la bouteille. Le goulot à la bouche, je demandais au barman de mettre de la musique pour rendre l’ambiance bien meilleure dans la salle. Je me déhanchais au rythme de la mélodie et chantonnait sur les paroles incompréhensibles de la chanson. Je devais certainement chanter comme la pire des casseroles rouillées pendues dans la cuisine du restaurant le plus proche. La table tremblait sous mes pas, et le barman surveillait le moindre débordement de l’œil. Pourtant, je ne faisais rien de mal. Je profitais de la vie à pleine dent. C’était bien la première fois que je me trouvais aussi atteinte par l’alcool. Le ventre vide devait être la raison de cette ivresse soudaine.

Au loin, un attroupement d’homme continuait de se rincer l’œil et l’un d’eux s’approchait nonchalamment de moi avant de m’adresser la parole. J’étais sûre de l’avoir vu quelque part mais mon esprit était tellement empoisonné par l’alcool fort que je n’arrivais plus à me rappeler. En réalité, je ne savais même pas ce que je faisais là, ce qu’il me prenait pour boire autant. Alois me manquait, c’était certain. Etait-ce une provocation personnelle ? Une tentation incontrôlable pour pousser mes sentiments à bout ? Allez savoir, le corps humain est fascinant parfois. Le jeune homme aux multiples tatouages et piercings me demandait mes mensurations. Un sourire aux lèvres, je lui sautais dans les bras. Il devait bien avoir assez de force pour me rattraper sans me lâcher. Je riais aux éclats avant de retrouver le sol. J’attrapais ses mains en lui susurrant à l’oreille.

– Viens deviner toi-même ! T’as l’air de t’y connaître en poitrine, alors ? Tu dirais combien ?

Après un certain temps et sa réponse, je hochais la tête car monsieur avait parié sur du 90D. Il était perspicace et vraiment futé. Pourtant, j’essayais toujours de me rappeler où est-ce que j’avais bien pu le voir. Rien n’y faisait, le whisky prenait toujours le dessus. Je levais le bras du jeune homme avant de regarder aux alentours.

– NOUS AVONS UN VAINQUEUR CE SOIR ! Tu vas repartir avec moi !

Les autres commençaient à crier  qu’ils en voulaient encore, qu’ils me voulaient pour eux. Mais j’avais choisi mon gagnant, et je ne partagerai pas ! Certains commençaient à se frapper pour réduire leur chance de finir leur soirée avec moi. Cependant, ils ne semblaient pas avoir comprit. Tant pis pour eux, moi je riais de plus belle en voyant tous ces rustres se battre pour moi.
(c) Ivy Stevens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


Messages : 50
Âge du personnage : 20
Groupe : Les Pires
Eléments : Ténèbres ▲ Lumière ▼ Gravité

MessageSujet: Re: Nuit d'ivresse ♦ Ivy   09.08.15 3:31


Nuit d'ivresse



▬ Désolé messieurs, à moi les billets et la jolie fille !

Les gars ne semblaient pas trop conciliants à partager le gain, pourtant c'était tout à fait légitime. Quoique, Pio avait préféré ne pas dire qu'il la connaissait, c'était trop facile du coup sinon. Et passer pour un tricheur pouvait être une très mauvaise chose, surtout un soir dans les quartiers malfamés. Elle était dans ses bras, et sentait très fort l'alcool. Combien de verre avait-elle bu ce soir ? Il y avait trois bouteilles sur sa table, dont une pas encore totalement vidée. Il y avait un attroupement, quelques-uns se tapaient dessus. C'était l'ambiance locale, une ambiance électrique et éclectique. Pourtant, quelques-uns avaient réussi à se frayer un chemin jusqu'à elle. Mais il fallait passer par Pio, et c'était pas très simple. Celui-ci avait asséné un grand coup de pied dans le ventre du monsieur pour qu'il recule. Elle était à lui pour ce soir, et uniquement pour lui. Et croyez-moi, il comptait bien en profiter. Salazar avait récupéré ses vêtements et tentait de rhabiller la belle demoiselle.

▬ Viens avec moi, on va sortir prendre l'air un peu.

Il avait une petite idée en tête. Attrapant la main d'Ivy, ils s'étaient frayés un passage tout les deux jusqu'à la porte arrière du bâtiment. Le passage était plus court ainsi, et cela permettait aux autres de continuer à se battre pour quelque chose qui n'était plus dans le bar. Et oui. La déesse était aux côtés du pire des Pyrrh. Dehors il faisait bien plus frais. Elle était complètement torchée et devait aller se reposer un coup. Pio ne pouvait pas laisser une amie dans le besoin, surtout si elle était en mauvaise posture. Mais le pire dans tout ça c'était son mec. Intérieurement il priait pour ne pas le croiser sur la route. Parce que bon.. Sait-on jamais ce qu'il pourrait penser. C'est vrai que d'habitude Pio aime bien s'occuper des femmes qui sont bourrées, mais peut être pas cette fois. Quoique.. On verra bien. Même si pour le moment c'était pas vraiment ce dont il désirait. Il avait allumé une cigarette et se trouvait devant l'entrée d'une petite maison. Ivy s'était foutue sur le canapé. Il n'avait même pas eu le temps de le débarrasser celui-là. Il y avait encore un string et des sous-vêtements féminins qui traînaient dessus.

▬ Alors, tu compte faire quoi ce soir poupée ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
CME


Messages : 124
Âge du personnage : 25 ans
Groupe : CME
Eléments : Air † Terre ► Sable

MessageSujet: Re: Nuit d'ivresse ♦ Ivy   09.08.15 10:20



Completely lost




Tout paraissait étrange autour de moi. Le jeune junkie venait de remporter une fin de soirée en ma compagnie puisqu’il avait deviné juste au sujet de la taille de ma poitrine. Mais je vous promets que je l’ai déjà vu quelque part ce garçon, il ne m’est pas inconnu ! Pourtant, mon cerveau refuse de me donner accès à ma mémoire antérieure. Il n’y a que l’instant présent qui comptait apparemment. Il quémandait son butin avant de ramasser mes vêtements qui étaient étalés sur le sol et tentaient de me les faire enfiler. Je riais sans arrêt avant de me retrouver complètement vêtue comme lors de mon arrivée. Je faisais signe au barman en déposant une grosse liasse de billet. Il devait y avoir le compte et puis, si jamais il y en avait trop, ce sera le jour de paye pour le barman.

– Pardon pour le bordel vieux, mais tu m’en veux pas ! A la revoyure !

Le garçon me tirait le bras pour m’attirer vers les arrières du bar. On devait pouvoir sortir sans se faire voir et la rixe dans la salle principale devait certainement suivre son cours tandis que nous nous échappions comme deux voleurs après avoir chapardé de l’argent d’un coffre fort. Je tentais d’étouffer mes rires dans mes mains mais j’avais trop de mal à rester sérieuse. En même temps, j’avais l’équivalent de deux bouteilles et demie de whisky dans les veines. Le sang devait être alcoolisé… Tellement alcoolisé qu’un vampire serait saoul rien qu’en trempant ses lèvres dans mon hémoglobine. Je tenais à peine debout et j’étais vraiment pas dans mon état normal. D’habitude, l’alcool n’avait pas ce genre d’effet sur moi. Quoique je n’avais jamais poussé le bouchon aussi loin finalement. Deux bouteilles et demie, c’était trop. On se dirigeait vers un appartement, d’après ce que j’arrivais à comprendre. Je vacillais mais le jeune homme me tenait toujours par le bras. Si j’étais sobre, je ne l’aurais peut-être pas suivi aussi facilement. Mais dans le cas actuel, j’y étais un peu forcée. Je n’avais pas la force de me battre ou de l’empêcher de m’emmener là où bon lui semblait. En arrivant, je vis un canapé et mon fessier s’écrasa dessus en un clin d’œil. Il y avait des fringues de filles qui trainaient un peu tout le long, apparemment, il était du genre à vagabonder. Le junkie me demandait ce que je comptais faire ce soir… Je souriais en tapotant le canapé, et en pouffant légèrement de rire.

– T’es l’heureux élu ! Viens donc t’asseoir à côté de tata Ivy. Je compte bien passer la soirée avec toi ! Après, pour ce qui est de faire quoi… Beuh… J’en sais rien mais tu vas bien trouver !

Si Alois me voyait, il ne me reconnaitrait surement pas. C’était bien la première fois que j’atteignais le stade d’ivrogne et franchement, c’était flippant. Je ne pensais qu’à une chose : allait-il profiter de la situation ou allait-il me laisser tranquille ? Mon cœur battait la chamade tant je stressais sur ce point. Qu’étais-je entrain de faire finalement ? J’étais dans un appartement lambda avec un type dont je ne me souvenais pas le nom, il pourrait très bien profiter de moi sans que je ne puisse réagir tant j’étais dans les vapes. L’alcool ne me permettait pas de me débattre ou de le repousser et ma libido semblait même plus développée qu’à l’accoutumée. Je commençais alors à me poser un tas de question et je cherchais mon téléphone au fond de ma poche. Mes mains tremblotaient tellement le stress était intense. La raison commençait-elle à me revenir ?
(c) Ivy Stevens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
.



MessageSujet: Re: Nuit d'ivresse ♦ Ivy   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nuit d'ivresse ♦ Ivy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nuit d’ivresse au Tadjikistan : Une diplomate européenne ivre frappe des policiers.
» besoin de conseils bébé de 23 mois qui se réveille la nuit
» C'est prouvé, travailler trop nuit gravement à la santé
» Quels sont les horaires de nuit de vos bibous????
» nuit de noel tragique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Dandelion City :: Quartier Ouest :: Urban avenue-