AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bloody Mess [Pv Lucia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.
avatar
Zeta


Messages : 99

MessageSujet: Bloody Mess [Pv Lucia]   21.07.15 4:28

Bloody Mess
Feat Lucia Stern

Une mission dans les grottes, qui n'étaient accessibles que par la zone des mirages. Cet endroit était l'un des endroits que j'aimais le moins, car non seulement en plus d'avoir un sens de l'orientation qui pue le camembert pourri, même les meilleurs pourraient se paumer ici tant ces lieux sont imprévisibles. Sérieux, parfois, la nature peut se montrer cruelle, impitoyable et imprévisible... Mais quelle était ma mission, au juste ? Oh, rien de très compliqué, enfin, de trop compliqué, comparé aux entraînement d'Ivy. Je devais juste empêcher une espèce de monstre relativement faibles d'envahir un endroit. Des sortes de gros cafards géants de 30cm, et peu puissants. Le problème viendra plus de leur nombre, je pense, même si j'ai appris a mieux gérer les ennemis en grand nombre. J'étais censé avoir une coéquipière pour m'aider. Je dis bien censé, car après l'avoir attendue 30 minutes à l'heure convenue, elle était pas là. Avait-elle eu peur ? Haha. Enfin, bref. Je me mis donc en route jusqu'à la-bas, après m'être préparé comme il faut, avec de quoi bouffer et de quoi boire, parce que je ne VEUX pas retomber sur e désert. Oooh que non, j'y crèverais de chaud.

Une fois là-bas, je me préparais donc psychologiquement, avant de pénétrer dans ce labyrinthe. De la brume partout, on n'y voyait rien... C'est comme si je marchais les yeux bandés un peu en fait, enfin c'est difficile à expliquer. Ce qui me forçait à avancer à pas de loup, pour pas me bouffer un truc sur la route. Après une marche plutôt longue, dans la solitude, la brume se dissipa enfin. J'avais une chance sur trois de tomber là ou je voulais. Et gros moment de chance: j'y étais ! Une grotte, plutôt grande... M'ouais, bon, y'avait pas de quoi s'extasier quoi. J'aurais tellement préféré une grotte de cristal, ou une mine avec des gemmes qui sortent des minerais, ou une caverne de glace... Là, ça serait totalement classieux ! Mais c'était tout à fait banal comme grotte. Spacieux, avec un lac souterrain. Néanmoins, c'était assez joli comme endroit. Dommage qu'il y ait sûrement de l'activité dans ce lac, sinon je serais bien allé m'y baigner. Non, c'est juste que j'ai pas envie de voir une armée de léviathans sortir du lac et zigouiller des centaines de gens, ce qui était arrivé à Ys m'avait bien assé marqué comme ça, surtout qu'on avait failli y laisser notre peau en plus. Heureusement qu'on s'en est sorti in-extremis, avec le sacrifice de ma seconde mère, qui avait réussi à survivre à tout ça... Un jour, je deviendrais aussi fort qu'elle. Non, plus fort même !

Une fois là-bas, j'avançais, avant de tomber nez à nez avec ces... Sales faces de dégueulis atroce et extrêmement laids que sont ces cafards géants. Sérieux quoi, le truc il m'arrive aux genoux, comment voulez vous que... Rah et puis merde ! Avant qu'il n'eut le temps de faire quoi que ce soit, je sortis mon arme, lui sauta dessus pour l'éclater au sol avant de le couper en deux. Du sang vert salissait ma lame... Bwaaaah, c'est dégueulasse. Ahem, reprenons. D'un coup, plusieurs arrivèrent sur moi. Ils étaient bien 7 ou 8... Je pris un sourire sadique. Au final, j'allais bien m'amuser. De mon autre main, je créais une boule de feu, que j'envoyais dans la gueule d'un de ces crados, avant de foncer de l'autre côté, d'en empaler un second, de me retourner en en attaquant un troisième. Alors qu'un quatrième allait m'attaquer, je fis un bond en arrière, me retrouvant sur un autre truc, que j'empalais au sol. Puis, je lançais des salves de flammes qui en tuaient plusieurs en même temps. En fait, ce que je faisais, c'était un véritable carnage. J'avais reçu deux ou trois coups dans la mêlée, mais rien de grave. Plus j'en tuais, plus il en venait... J'utilisais ma magie, en plus d'utiliser mon arme. Mon énergie n'était pas illimitée, loin de las, mais j'étais pas out pour autant. Le vrai problème, était leur nombre. Je m'en coltinais pas mal, et je mangeais plus de coup, déjà.

- Vous commencez à me taper sur le système, les cafards. BOUFFEZ CA !

Après avoir chargé une grande quantité de flammes dans ma main, ça piquait, j'en créais d'autres pour me propulser en l'air, avant d'envoyer les flammes que j'avais chargées, créant une petite vague de flammes, suffisantes pour tuer ceux qui était plus proches que moi. Je retombais, manquant de me vautrer la gueule, avant de prendre un coup de boule; et de reculer. Merde... Bon, heureusement, j'avais prévu une issue de secours, mais bon, c'était un peu la merde... D'un coup, d'on ne sait ou, j'entendis une détonation, une sorte de coup de feu. Plantant ma lame dans la tête d'un de ces trucs, je me retournais, retirant mon arme. Le monstre avait pris feu... Haha. Je sais pas qui était cette personne, mais de l'aide, ça faisait du bien. Si ça se trouve, c'était ma coéquipière qui était vraiment à la bourre ? Bonne question. Un ennemi continuait à me foncer dessus, avant de finir décapité. Son sang me gicla dessus. Encore. Bon, bah je pense que ces affaires finiront à la poubelle si y'en a de trop...

Enfin, c'était pas de ça dont il fallait se préoccuper. Les monstres arrivaient encore... Sérieux, y'en a combien ?

(c) Akatovio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


Messages : 47
Âge du personnage : 19 ans
Groupe : Elto
Eléments : Feu † Terre ► Lave

MessageSujet: Re: Bloody Mess [Pv Lucia]   21.07.15 10:07



Contain the evil




Pourquoi fallait-il que je me coltine un autre élève pour une mission aussi basique ? Sérieusement, ne me prenaient-ils pas pour quelqu’un d’assez doué pour pouvoir s’en occuper en solitaire ? Les insectes n’existent que pour se faire écraser, et c’est ce que j’allais faire aujourd’hui. Pourtant, il fallait déjà arriver à la grotte située dans la zone des mirages. Cette zone a une sacrée particularité : chaque fois qu’on y entre, on ne sait pas où on va atterrir. Et j’avoue que je frissonnais à l’idée de visiter cet endroit. Jamais je n’y avais encore mis les pieds, et cela me semblait être une expérience excitante ! Je m’étais levée tôt pour rejoindre l’endroit horrifique avec une petite gourde et de quoi grignoter au cas où j’ai un petit creux. On ne m’avait pas donné d’information sur celui qui devait me rejoindre, mais j’espérais qu’il n’était pas trop encombrant. Sinon, il finira comme ces insectes : mort. La brume se propageait tout autour de mon corps, et plus j’avançais, moins je voyais où j’allais exactement. Je cherchais une grotte, mais dans cette mélasse, comment voulaient-ils que je trouve quelque chose de précis ? Il y avait de la végétation partout, des arbres, des plantes, des racines dans lesquelles on se prenait les pieds si facilement. Même Shiro ne pouvait pas me guider et préférait voler à basse altitude. Je me demandais si c’était une bonne idée de l’avoir emporté avec moi d’ailleurs.

– Tu vois quelque chose mon grand ? Ta vision est meilleure que la mienne, aide-moi un peu !

Il volait toujours devant moi avant de disparaitre. En fait, il n’avait pas physiquement disparu, la brume se dispersait et laissait la vision sur une entrée sombre. Certainement cette grotte, et ma surprise fût dévastée en quelques secondes. Il n’y avait rien de plus banal que cette grotte. Rocheuse, humide, sombre… Je m’attendais à un truc plus sympathique, mais non. A croire que la nature préfère le style classique finalement. Je sifflais l’oiseau avant de lui demander de rester ici afin de surveiller ce qui tenterait de rentrer. Il ne pouvait pas rentrer dans cette grotte, c’était bien trop dangereux pour lui. Je préférais y aller seule, et puis, me battre alors qu’il est à côté m’empêcherait de me lâcher complètement. En entrant, je vis un lac. La grotte abritait une source naturelle d’eau, c’était bon à savoir. Tout ce que j’espère, c’est que je n’aurai pas à m’y battre. Le feu serait d’une inutilité totale là-dessous. Je m’asseyais dans un coin sombre et sec, vêtue de noir complet, personne ne pourrait me voir. Un vrai fantôme ! Je regardais mon téléphone, il n’y avait pas de réseau. Ce trou était tellement paumé qu’on ne captait même pas une seule barre. Super, je ne pouvais compter que sur l’attente désormais. Elle fût longue… Tellement longue que je piquais même un somme, la pistolame posée à côté de moi.

Je me demandais quel type d’élève ils m’avaient envoyés. Et à force de réfléchir, je tombais réellement dans un profond sommeil. Je ne sais pas depuis combien de temps j’étais partie au pays des songes mais ça devait être un sacré moment. Tout ce que je sais, c’est qu’un type foutait le bordel à côté de moi et semblait combattre des trucs… Dégoutants ? Des cafards. Ah oui, maintenant que je les vois, je me remémore mieux ce que j’étais venue faire ici. Au réveil, on n’est pas toujours très frais, et là, c’était un peu confus. Mais tout revint si rapidement que je ne pouvais m’empêcher de rentrer dans le combat à mon tour. De toute manière, il ne m’était pas possible de piquer un roupillon tranquille avec l’autre timbré là. Je me levais discrètement et vit un beau jeune homme brun. Oui, beau mais que voulez-vous, je suis capable de sauter sur tout ce qui bouge. Et je ne m’empêchais pas non plus de trouver les gens mignons ou sympathiques. Même s’il a une tête de tombeur, il se démerdait comme un manche à balai avec des monstres aussi ridicules. Je riais depuis mon coin sombre avant de concentrer un tir sur une des bestioles et de répandre les flammes. Les cris stridents m’excitaient, et le sourire machiavélique restait figé sur mon visage. Que la partie commence ! J’en profitais pour me montrer au grand jour en fonçant sur les bestioles et d’un coup net et précis, je tranchais leur corps les uns après les autres. Un groupe de cafards venait de disparaître mais d’autres semblaient arriver. N’oublions pas que les insectes sont des parasites qui pullulent. Et maintenant, je comprenais pourquoi on m’avait envoyé ici. Un petit entrainement contre une horde de monstre s’imposait et je pense avoir trouvé le moyen idéal : les cafards étaient en surnombres, faibles mais vicieux. On allait s’amuser un peu ! Je me tournais vers le beau brun avant de lui décocher une vanne. Voyons-voir jusqu’à combien de provocations il peut tenir !

– Dis, ta mère ne t’a pas appris à ne pas réveiller les jeunes filles endormies ? C’est mal élevé ! En plus, faire tant de boucan pour trois minuscules cafards, je ne t’applaudis pas, mon chou !

Je riais dans mon coin, je voulais voir s’il allait supporter les provocations. C’est surtout comme ça que je pourrai le juger. S’il me renvoyait le tout, c’est qu’il n’avait pas de répartie. S’il continuait à combattre sans broncher, alors ce n’était qu’un chien de l’académie. Par contre, s’il me provoquait à sa manière, là… On allait jouer ! D’ailleurs, je remarquais que ‘cette chose’ n’était pas encore éveillée. Le sang verdâtre ne lui provoquait peut-être pas l’excitation escomptée. Mais je restais sur mes gardes, si elle vient à se montrer… Je ne donnais pas cher de la peau du jeune homme à mes côtés. Les bestioles continuaient d’affluer et je ne voulais pas me servir de la magie. Ca allait m’épuiser inutilement. Alors je préférais y aller au corps à corps jusqu’à ce que l’une d’elle se jette violemment sur moi et commence à ronger ma jambe. Du sang s’écoulait, et là… Je comprenais que ça finirait mal si on ne se débarrassait pas de toute cette vermine rapidement. J’enflammais ma lame avant de taper au sol et de créer une coulée de lave qui allait tout brûler sur son passage. Puis, je pris ma tête dans mes mains afin de me concentrer. Il ne fallait surtout pas que la chose sorte maintenant ! Par chance, j’avais réussi à la canaliser… Mais pour combien de temps ?
(c) Ivy Stevens | Lucia Stern
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Zeta


Messages : 99

MessageSujet: Re: Bloody Mess [Pv Lucia]   02.08.15 3:35

Bloody Mess
Feat Lucia Stern

Saloperies de cafards... J'avais beau les tuer, ils revenaient. Je crois bien les avoir sous-estimés... Ils ont beau être faibles individuellement, en fait, c'est quand ils sont en masse qu'ils sont nombreux. Non mais parce que là, y'en a tellement que c'est un génocide qu'il faut faire pour les avoir. Et moi qui y allai mollo... Je crois qu'il était temps de taper plus fort. Alors que j'allais faire ce que j'escomptais, une détonation semblable a un coup de feu retentit, avant que des flammes se répandent sur les cafards géants, les tuant comme s'il s'agissait que de merde, ce qui était le cas justement. Cependant, ce qu'elle venait de faire, ça n'avait rien changé à la situation actuelle. Elle en avait tué, oui, mais d'autres étaient revenus. Des cafards, PLUS DE CAFARDS. Elle commença a me vanner... Heureusement pour elle, c'était pas facile de m'irriter. En fait, je crois qu'elle me provoque pour que je me mette sérieusement au combat... Une jeune fille endormie ? Hmpf. Je pris un sourire carnassier, ainsi qu'un ton plutôt narquois, pour lui répondre.

- Moi, t'avoir intentionnellement réveillée ? Noooon, pas du tooout ! Je ne faisais que m'échauffer. Par contre, fais gaffe à tes arrières, ces conneries grouillent de partout ~

Aaaah, l'ironie, que j'aime ça. Tout en parlant, j'avais fait un pas de côté, embrochant un monstre dans la bouche. Et une brochette de cafard pour la table 7 ! Ahem. Maintenant qu'on était a deux, le combat allait être largement plus simple à gérer. Mais bon, fallait quand même arrêter de faire le con, et passer a un niveau un peu supérieur à ça, histoire de pas passer pour un gros boulet. Apparemment, ma partenaire utilisait la lave pour se battre. Feu et terre, donc. Rudement efficace. Cependant, j'avais préféré ne me servir que du feu, qui était nettement plus efficace en dommages de zone. Je rangeais donc mon arme, pour passer en mode bourrinnage. Mes mains s'entouraient de flammes, et je défonçais joyeusement du cafard a grandes patates et boules de feu dans leur gueule, à l'ancienne. Même si elle continuait a me vanner... Je gardais mon calme et soit je répondais vaguement, ou alors pas du tout, attiré par le combat. Leur sang giclait sur mon corps, et j'avais beau prendre des coups, j'étais trop absorbé dans le combat pour y prêter réelle attention, même si tout ça faisait mal. Et cette putain de horde qui n'en finissait pas... Ces saletés sont pires que des léviathans, sérieux ! Et on avait beau limite jouer nos vies, cette inconnue continuait a me vanner... Je commençais légèrement à perdre mon calme.

- S'il te plait... La fermes.

Une de ces saloperies m'agrippa le bras et commença a essayer de me le ronger. Sauf qu'évidemment, comme mon bras était enflammé, bah c'était plus sa gueule qui était rongée. Mais il m'avait quand même touché avant de mourir... Rah, ça pique ! Et ma magie n'était pas illimitée non plus, j'allais pas tarder. Et elle continuait avec ses vannes à la con... Heureusement, j'arrivais à la supporter. Puis elle arriva au sujet qui fâche, au vrai. Celui des parents. Elle se mit à me vanner sur ma mère et mon père... D'accord, j'étais vraiment énervé, là. Si ça continuait, j'allais laisser libre cours à ma colère, et ça n'allait pas être drôle, du moins pour elle. Parce que quand le psychopathe qui dort là, il se lâche, c'est pas jojo. C'est à peine si on me reconnaîtrait... Un autre cafard me sauta dessus frontalement. Et elle, elle me fit la provocation de trop. D'un coup, un sourire sadique se dessina un court instant sur mes lèvres, avant que ma main gauche attrape le cafard en vol par la tête et l'écrase par terre. Ils avaient beau être grands, il étaient légers. Le sang coula. Je me mis à rire aux éclats, avant de me tenir la tête. C'était trop tard. Bon, aussi, faut dire que je l'avais fait un peu exprès, pour abréger le combat... Mais quand même, elle l'avait bien cherché. Je ressortis mon arme, avant de foncer dans la mêlée, bourrin comme pas possible, défonçant l'opposition qui se faisait. Les membres volaient, le sang verdâtre giclait, et je me blessais, mais j'y faisais pas gaffe. En fait, j'avais pas mal d'égratignures. A force, j'allais être totalement épuisé... Quoi que, j'esquivais beaucoup plus les coups comme ça. Ou alors, je les tuais beaucoup plus vite. Je montais sur un petit amas de cadavre, lame à la main, un air de gros psychopathe me tenant la tête.

- Tout ce sang... C'est merveilleux, n'est-ce pas ? VIENS AVEC MOI, BAIGNONS NOUS DANS LE SANG DE CES MERDES IMPURES ! HAHAHAHAHAHAHA

Je me retournais alors, tranchant un cafard, net. J'éteignais les flammes sur mes poings. Ils sont faibles. Utiliser la magie contre eux ne rime à rien. Et puis en plus, je préférais quand ma lame pénétrait la chair de mes ennemis pour que le sang gicle. C'était plus marrant. Une fois ceci fait, je sautais de mon mini perchoir à quelques centimètres du sol, lançant une boule de feu dessus pour faire un bon gros autodafé bien comme il faut. Les cafards arrivaient, mais nettement moins que tout à l'heure... Je pris une posture étrange, a moitié retourné vers eux, avant de regarder ma "coéquipière", un air limite déçu sur le visage.

- Déjaaa ? Que c'est dommage, je commençais a peeeiine à m'amuser.

Je crois qu'elle aussi, était devenue comme moi. Deux psychopathes lâchés dans une mêlée. Un spectacle pas très beau a voir, pour des gens normaux.

(c) Akatovio


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


Messages : 47
Âge du personnage : 19 ans
Groupe : Elto
Eléments : Feu † Terre ► Lave

MessageSujet: Re: Bloody Mess [Pv Lucia]   02.08.15 21:07



Let it grow & destroy




Le sang verdâtre giclait de tous les côtés. Les cadavres des insectes commençaient à s’entasser dans tous les recoins de la grotte. Et pourtant, ce n’était pas mon œuvre. Pas totalement. Le jeune homme n’arrêtait pas de gesticuler dans tous les sens afin d’écraser le plus de nuisible possible. Selon lui, il ne faisait que s’échauffer. Mon œil oui, il était entrain de se fatiguer pour rien à se battre comme un forcené. De mon côté, je restais de loin et tirais à l’aide de ma pistolame sur les insectes grouillants dans un coin. Une ou deux flammes chargées à bloc à l’intérieur suffisait à tuer plusieurs d’entre eux. Trop facile, vraiment. Je riais en voyant l’autre élève se démener comme un forcené pour tuer chacune des bestioles qui s’approchaient un peu trop de nous.

– C’est tout ce dont t’es capable mon chou ? T’as vraiment pas l’air doué, restes en arrière pendant que maman se charge des vilains insectes.

Ouais, la provocation venait de commencer. Allait-il se laisser abattre par quelques paroles en l’air ou allait-il faire semblant de ne pas les entendre ? Je n’attendais qu’une chose, qu’il rentre dans mon petit jeu. Là, on allait s’amuser. Vraiment. Les cafards n’étaient qu’un hors-d’œuvre. Rien d’autre. Ce qui m’intéressait ici, c’était le brun. Je voulais savoir de quoi il était capable, si c’était un faiblard ou un homme digne de rejoindre mes rangs. S’il en avait dans le pantalon, il aura droit à mon estime, mais je doutais fort de ses capacités. Il allait être crevé avant la fin de la mission. Quelques bestioles s’étaient approchées de moi, elles pensaient sérieusement m’atteindre ? L’une d’elle sauta sur ma jambe et mis ses pattes dans la blessure. Ca me chatouillait plus qu’autre chose finalement, et le sang s’écoulait un peu plus. Elle semblait avaler l’hémoglobine coulant le long de la plaie. Je lui mis un coup d’épée, tranchant alors la tête d’un coup sec. Le corps tombait inerte tandis que la tête était encore accrochée à ma jambe. D’un coup de pied, elle tombait rejoindre l’autre partie de son corps. Les autres allaient bientôt rejoindre leur compère puisque je balayais les airs de ma lame afin de m’assurer qu’aucun de ces monstres ne tenteraient sa chance. De son côté, le jeune homme continuait d’en éliminer. Plus que moi, je devais bien l’avouer. Mais pourquoi me fatiguer alors qu’il était là à faire le sale boulot ?

– C’est pitoyable, vraiment. Arrête la danse classique et passe aux choses sérieuses, trésor. J’ai pas envie de te ramener sur mon dos.


Il ne voulait pas craquer ? Vraiment ? Comme c’était intelligent de sa part de m’ignorer. Pourtant, il devait bien y avoir un sujet qui fâche. Celui qui va le pousser à bout… Réfléchis un peu Lucia, qu’est ce qui pourrait bien faire craquer les nerfs d’un beau brun ? Les sujets qui fâchent… Les parents ? On pouvait toujours essayer de le déstabiliser avec ça ! Les bestioles semblaient plus attirées par lui que par moi, alors il fallait bien que je trouve une occupation. Je n’avais pas envie de m’approcher, pas maintenant ! Surtout que je sentais cette chose qui tentait de s’emparer de moi. Elle était là, et me le faisait savoir. J’évitais de regarder le sang couler de ma jambe, c’était trop risqué.

– Retourne dans les jupes de ta mère, ou dans le slip de ton père. Tu seras plus utile là-bas, laisse moi faire.

J’étais tellement prise d’un fou rire que je n’avais pas remarqué que l’un deux venait littéralement de m’ouvrir le bras. Oh non, pas ça ! Le jeune homme allait être dans une belle merde, c’était le cas de le dire. Mais quelque chose avait changé dans son regard. Un des cafards venait d’entrer en collision avec sa main et il l’écrasa d’un coup sec. L’avais-je enfin atteint ? Alors on allait s’amuser. De toute façon, il était trop tard. J’avais beau essayer de contenir la bête assoiffée de sang, elle était là. Et un rire sadique se répercutait sur les parois de la grotte. Des flammes envahirent mon corps, se propulsant tout autour de moi comme une tornade enflammée. Les bestioles se changeaient en un barbecue, prisent dans le feu, elles ne pouvaient rien faire et je m’approchais du jeune homme qui semblait en avoir terminé avec les monstres. Cependant, je voulais jouer. Non pas avec des créatures inutiles, mais avec lui. Son état était similaire au mien, la créature qui s’était emparée de moi sentait qu’elle pouvait trouver un terrain de jeu si elle continuait à provoquer le brun. Je le fixais longuement. La chose répondit alors à son appel.

– Me baigner dans leur sang ne rimerait à rien. En revanche, dans le tien… Ca me plairait énormément !

Je pointais mon arme au niveau de sa position, en regardant les derniers monstres se diriger vers lui. Il les abattait tous sans exception avant de se retourner une fois de plus vers moi. Le sourire carnassier qui s’affichait sur mon visage signifiait qu’on allait passer aux choses sérieuses maintenant. Le choc des titans, deux monstruosités allaient s’affronter ici, et maintenant.

– Oh non, ce n’est pas terminé trésor, pas tant que ton cœur ne cessera pas de battre et que ton sang ne recouvrira pas ma peau !


J’approchais de lui lentement, bloquant ses jambes dans un amas de terre. Il était à moi, il ne pouvait plus bouger ! Le sourire ne voulait pas cesser d’exister, et mon regard se plongeait dans le sien. Il était noir, avide de sang, c’était vraiment excitant de voir qu’une personne comme ça pouvait exister aussi. J’attrapais son visage dans une main avant de le serrer légèrement, et de me lécher les lèvres. Il était bon à croquer ! Je déposais mes lèvres sur les siennes pendant un instant avant de rire follement.

– Je vais te montrer comment on s’amuse. Mais avant, donne-moi ton nom !

Je créais un dôme de terre autour de nous et les ténèbres commençaient à surplomber les alentours. Il faisait noir et seul mon rire se fit entendre. Seulement, je ne riais pas longtemps en comprenant que je venais de signer ma défaite. En allumant une légère flamme, je vis que le corps du jeune homme avait disparu. Bravo Lucia, tu t’es mise dans le pétrin toute seule…
(c) Ivy Stevens | Lucia Stern


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Zeta


Messages : 99

MessageSujet: Re: Bloody Mess [Pv Lucia]   18.08.15 3:06

Bloody Mess
Feat Lucia Stern

Rapidement, nous exterminions littéralement les insectes. Le sang verdâtre giclait de partout. Leurs membres se faisaient trancher et arracher, et leurs corps se faisaient détruire, le tout dans des bruits pas franchement agréables pour des gens normaux. Mais moi, j'aimais ça, j'aimais tous ces bruits, ces effusions de sang... Tout ça me rendait heureux ! Tuer, tuer et encore tuer... Maintenant, nous étions devenus des monstres parmi les hommes. Des fous furieux en quête de meurtres, de toujours plus de meurtres. Je me prenais des coups, certes, plus ou moins gros, mais ça me faisait plus rire qu'autre chose. La douleur... C'est ce qui prouve que je vis, et qui me fait vivre ! Mon regard, jaune comme l'or, faisait des va-et-viens en observant tous les monstres, et celle avec qui je combattais, qui était devenue une vraie machine à tuer. Comme c'est intéressant ! Peut-être qu'une fois tout cela fini, j'allais pouvoir m'amuser avec elle ? Elle m'avait bien cherché en plus. Je me demande ce que je ferais d'elle une fois terminé... Je sens que si on combat, ça va être amusant ! Tout va se finir en bain de sang... Oui... Comme elle l'a dit, se baigner dans le sang des monstres serait inintéressant. Cependant... Se baigner dans mon sang est une sale idée. Par contre, me baigner dans son sang... Ooooh, en voila un truc bien ! Un bain d'hémoglobine... Oui ! C'est ça qui est bien ! Mon sourire sadique s'élargit, et mon regard était encore plus flippant. Personne ne me reconnaîtrait, dans cet état... Je me mis à rire.

- Tu es marrante, tu m'plais bien toi ! Mais malheureusement pour toi, tu ne toucheras pas à mon sang. Tout se finira en bain de sang... En bain de TON sang ! J'espère avoir un vrai combat ! Ces saletés... C'est de la friture pour moi.

Les derniers monstres de la zone se ruaient sur moi. Et malheureusement pour eux, ils ont finis dans un sale état. En morceaux. Charcutés. Ma lame était souillée du sang de ces répugnantes choses... Décidément, le vert n'allait pas à mon arme. Mais je vais vite corriger ça. Bientôt, mon épée sera repeinte en rouge... Un rouge sang. Son sang. Je me retournais vers ma nouvelle adversaire, lui affichant un sourire à la fois carnassier et amusé. Surtout carnassier, en fait. Maintenant, nous allons passer aux choses sérieuses. Nous allons bien nous amuser. J'en frémissais d'impatience. Ici, dans cette grotte inhabité, infestée de corps et de sang, les deux auteurs de cette terrible et horrible boucherie allaient s'affronter. A la base, il ne s'agissait que d'une mission. Maintenant la réalité est tout autre. Il allait sûrement s'agir d'un duel à mort. Et dieu sait que j'aime ça, les duels à mort ! Ma soif d'hémoglobine ne serait pas satisfaite tant que je ne l'aurais pas tuée. La phrase qu'elle venait de sortir fit se noircir mon regard. Maintenant, je ressemblais vraiment a un taré qui avait zigouillé 250 personnes avant de venir ici.

- Tu es mauvaise pour prédire la fin des choses. Tout se finira au moment ou ton coeur sortira de ta poitrine, arraché par mes mains, après t'avoir faite subir les pires souffrances. C'est ça, le vrai sens du mot "tuer". Et c'est tout ce que je vais t'infliger...

Alors que j'allais m'élancer sur elle pour l'attaquer comme il se doit et ainsi prendre l'initiative sur le combat, elle s'approcha lentement de moi, en me bloquant les pieds dans un amas de terre. Un bon coup de keyblade dans le sol et ça ne sera plus rien. Mais je la laissais faire, pour une raison qui m'est obscure. J'avais envie de voir le traitement qu'elle me réservait, histoire d'un peu m'amuser avant d'attaquer. J'avais un petit avantage sur elle. Je connaissais ses éléments, mais elle non. Feu et terre font la lave. Par contre, elle n'avait aucune connaissance de mon utilisation des ténèbres. Je ne les avais pas utilisées, et je n'avais pas crée de cendres. Je la laissais s'approcher de moi, jusqu'à ce qu'elle arrive à ma hauteur. Je la regardais d'un regard sombre, qui voulait tout dire, et qui ne présageait rien de bon. J'avais soif, soif de sang frais. Elle attrapa mon visage d'une main, avant de le serrer légèrement. Merde, fallait faire quelque chose ! Je me préparais à réagir, alors qu'elle me fit quelque chose... D'inattendu. Wait, pourquoi elle était en train de m'embrasser là ? C'est une technique pour me pomper ma magie ? Non, ce genre de trucs n'existent pas. Elle essayait sûrement de m'amadouer pour que je reprenne mon état normal pour mieux me tuer, j'en suis sûr. Face à ça, je restais de marbre. Puis, elle me demanda mon nom.

- Mon nom ? Tu l'oublieras en allant dans l'au-dela. Sourire carnassier.Je vais quand même te le dire. Drake Aurion. Et toi ?

Et elle créa un dôme de terre nous recouvrant, et les ténèbres prirent possession des lieux. Elle riait d'un rire bruyant... J'en profitais pour donner deux grands coups de mon arme et pour aller autre part dans le dit dôme, camouflé par les ténèbres que j'avais concentré autour de moi. Elle créa une petite flamme pour s'éclairer. Pauvre petite, elle venait de signer sa défaite. Quand elle regarda là ou j'étais, elle ne m'y voyait plus. Furtivement, je m'approchais d'elle par derrière, avant d'entourer mon poing gauche, sans arme, de ténèbres et de lui donner un grand coup dans le dos. Mon sourire était maléfique. Et mon plan aussi. Tout favorisait ma victoire, maintenant. Et son éclairage aux flammes n'allait rien changer. Toujours avec furtivité, je changeais d'endroit en courant, pour qu'elle ne me repère pas. Et plusieurs fois, je répétais la même opération, frappant dans l'ombre. C'était trop facile. Je m'amusais, mais pas assez. Je réais une petite boule de feu dans ma main toujours désarmée, découvrant légèrement mon visage tordu de sadisme par une faible lumière. A peine eut-elle le temps de me découvrir que la boule de feu finit au niveau de son ventre. J'essuyais un peu ma lame contre un des rares morceaux de tissu de mes vêtements qui n'avait pas fini verdâtre, avant de m'approcher d'elle, laissant grincer mon arme au sol.

- Viens ici petite proie, c'est fini pour toi... Le méchant chasseur va te trouver et te torturer ~

Je m'approchais d'elle, toujours dans l'obscurité. Elle qui s'attendait sûrement que je la frappe encore par derrière... Cette fois, j'arrivais devant elle, plantant mon regard dans le ciel, avant de lui entailler vivement le bras duquel elle tenait sa pistolame, la faisant la lâcher. Puis, plus lentement cette fois, je lui lacérais le bras gauche, avant de pointer mon épée en direction de sa tête et de... La planter juste à côté. Je n'allais pas la tuer, pour le moment. Finalement, si je la laissais en vie, tout risquait de se reproduire, et j'allais encore pouvoir m'amuser. C'est vrai, ou est le fun, si j'ai personne à torturer quand j'en ai envie ? Pfeuh.

- Cette fois-ci, je ne te tuerais pas. Admires comme son sang coule, et admires comment j'aurais pu faire ça à ta jugulaire. Tu as fait une grave erreur en me sous-estimant. Par contre, la prochaine fois... Je retirais mon arme de là ou elle était plantée, avant de la pointer au niveau de sa gorge, pointe contre sa peau. Si elle le désirait, je pouvais en finir. Mais je la menaçais juste. La prochaine fois, tu peux dire adieu à ton joli minois, et à ta vie, par la même occasion.

Je rangeais mon arme, teintée de sang, avant de chanceler et d'être en position de faiblesse, genou au sol. Le dôme de terre se détruisit. Apparemment, elle aussi, était à court de magie... Ou alors, elle avait juste pris pitié.

(c) Akatovio


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


Messages : 47
Âge du personnage : 19 ans
Groupe : Elto
Eléments : Feu † Terre ► Lave

MessageSujet: Re: Bloody Mess [Pv Lucia]   18.08.15 9:47



Beaten by the real beast





Drake Aurion, tel était son nom. Jamais je ne l’oublierai, c’est certain. Cette journée était des plus intéressantes d’ailleurs. Ce qui semblait être une banale mission m’avait amenée à lâcher le monstre face à un autre monstre, tout aussi avide de sang que le mien. Les ténèbres, voilà ce qu’il contrôlait en plus du feu. Et franchement, ce n’était pas la meilleure idée que de s’enfermer dans un dôme terrestre avec un type meurtrier contrôlant la plus obscure des magies. Mais la créature n’en avait que faire. Ça la faisait sourire, elle voulait du sang ? Elle allait en avoir. Le problème étant que c’était mon corps, pas le sien, et c’était ma vie… Si jamais elle venait à me faire tuer, elle disparaitrait avec moi. Alors, j’avais confiance en elle… Il le fallait bien, sinon, la lame de Drake serait la dernière chose que j’allais voir et ressentir. Dans l’obscurité la plus totale, je ne pouvais pas l’affronter. Il avait le dessus sur moi, mais avant que je ne puisse détruire le dôme, je sentis quelque chose me frapper dans le dos. C’était si violent, que cela me fit recourber me corps vers l’avant en laissant pousser un gémissement de douleur.

– Alors comme ça, t’es du genre à attaquer par derrière. Viens me faire face, mauviette.

Je cramponnais mon arme fortement avant de la plonger vers l’avant. Malheureusement, je ne touchais que l’air lourd qui était contenu dans le dôme. Rien de plus. Il pouvait se mouvoir comme bon lui semblait dans cet amas sombre et je n’y pouvais rien. A plusieurs reprises, je tentais de contrer ses attaques… En vain. Les coups pleuvaient sur mon corps, à divers endroits et je pliais un genou à terre avant de tousser légèrement. Plusieurs gouttes tombaient sur mon bras avant que je ne me rende compte que c’était mon propre sang qui s’écoulait de mes lèvres. Nous n’étions que des hommes, et les coups successifs n’étaient pas vraiment bon pour le corps. J’essayais de raisonner la bête qui avait le contrôle. Mais rien n’y faisait. Plus l’hémoglobine coulait, et plus elle était heureuse. Elle en redemandait encore d’ailleurs…

– C’est tout ce dont t’es capable mon petit ? Je vais te montrer ce que Lucia Stern à dans le ventre !

Et à ce moment précis, une sensation chaude et douloureuse s’empara de mon ventre. Mes vêtements étaient réduits en cendres et une plaque de terre protégea ma peau avant qu’il ne soit trop tard. Je commençais à m’affaiblir, je ressentais les forces de la bête s’en aller. Elle allait me laisser combattre un monstre sanguinaire, sans aucune pitié. Je me concentrais en cherchant à savoir où il était. Je reculais de façon régulière jusqu’à ce que mon dos cogne contre la paroi. Je voulais protéger mes arrières et c’était chose faite. Mais c’était sans compter sur la rapidité du jeune brun. Il arrivait devant moi et avant que je ne puisse parer à l’aide de ma pistolame, il planta son épée dans mon bras. Je grimaçais fortement en lâchant mon arme au sol. Le son du métal rebondissant sur la terre résonnait dans toute la grotte et un deuxième coup atteignit mon autre bras. La lacération était plus lente, plus douloureuse et je ne pouvais m’empêcher d’hurler de douleur. Je sentis son épée pourfendre l’air à côté de mon visage, je pensais que c’était la fin mais il décidait de me laisser en vie. Pourquoi avait-il pitié de moi alors que je l’ai provoqué maintes et maintes fois ? Je respirais fortement, ma vue se brouillait, même en ne voyant rien… Je le sentais. Sa pointe froide et humide relevait ma tête au niveau de ma gorge. La pression était insoutenable, mes jambes chancelaient, mon corps vacillaient. La bête continuait de rire… De mon côté, rien de tout cela ne m’amusait. Puis, je sentis son arme se décoller de ma gorge, laissant mon corps libre de tout mouvement.

– T’as fais une grave erreur mon chou.

U
ne nuée de flammes entouraient mon corps, et des larmes de douleur coulaient le long de mon visage. Elles étaient vraiment puissantes, et si elles atteignaient le jeune homme, il risquait de finir en de multiples cendres. Je devais arrêter ce massacre avant que quelqu’un ne soit tué finalement.

– ARRÊTE CA !

L’impulsion s’arrêta, tout se brouillait et devenait noir. Les flammes disparaissaient et un fracas se fit entendre dans la grotte. Le dôme venait d’éclater en morceau tandis que mon corps s’effondrait au sol, juste devant Drake. Le sang s’écoulait toujours de mes bras, ainsi que de ma bouche. Il m’avait salement amoché, et maintenant, ma vie reposait sur lui. Drôle de coïncidence n’est-ce pas ? Celui qui aurait pu m’ôter la vie, va devoir m’aider à le rester. Je tendais ma main dans sa direction, toujours au sol avant que mon regard ne laisse s’échapper une énorme détresse. J’avais peur, et pour la première fois de ma vie, je venais de perdre à mon propre jeu. Allait-il réellement en finir ou m’aider ? Allez savoir. Tout ce que je sais, c’est que mes paupières étaient trop lourdes pour rester ouvertes, et que j’avais froid… Très froid. La seule chose que je vis, c’était son corps flou s’approcher et je ne pu laisser qu’un faible appel à l’aide à son encontre.

– Aide-moi… S’il te plait…
(c) Ivy Stevens | Lucia Stern


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
.



MessageSujet: Re: Bloody Mess [Pv Lucia]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bloody Mess [Pv Lucia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bloody Mess [Pv Lucia]
» Bloody Sunday de Paul Greengrass (2002)
» MESS SOUS OFFICIERS
» Bourg- Léopold 24-25/06/2009
» M418 PICO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Extérieurs :: Zone des mirages :: Grotte-