AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.
avatar


Messages : 50
Âge du personnage : 20
Groupe : Les Pires
Eléments : Ténèbres ▲ Lumière ▼ Gravité

MessageSujet: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   17.07.15 2:57


Can i drink something ?



▬ T'a pas le droit d'utiliser la magie.
▬ J't'emmerde connard. Les CME se branlent les couilles, Gloria se branle les couilles, et vous les élèves de l'académie, vous vous touchez la bite sans rien faire. Je sais utiliser la magie, alors je la met en pratique.

Oh. Alors comme ça, un citoyen se rebelle ? Bien. Qu'il en soit ainsi. Pio l'avait bloqué avec la gravité, afin qu'il soit scotché contre le sol et il l'avait passé à tabac. Quelques coups bien placés avaient suffit à le calmer, lui et ses ardeurs.

▬ Promet-moi de ne plus utiliser la magie.

Dans son sang, le type lui avait promit. Et Pio l'avait libéré. Après tout, dans ce quartier, il fallait utiliser la force. C'était la loi du plus fort qui primait. Et c'était comme ça depuis toujours. Agabe lui aussi s'était pris des coups par des Pyrhh à l'époque où il était gamin. D'ailleurs, il se souvient de quelques-uns d'entre eux. Et s'était juré de les retrouver maintenant qu'il savait plus ou moins utiliser son pouvoir. Sa route s'était terminée à l'Odyssée. Un bar sympathique. Une ambiance calme et posée. Des ivrognes en guise de pilier de bar. Les yeux rouges de l'académicien se posait sur la salle. Il cherchait quelque chose. Il cherchait une fille, mignonne, histoire de passer le temps. Seule de préférence, ou avec un groupe d'amies. Coup de chance, il y en avait une. Cheveux violets, belle gosse, une bonne poitrine. Bref. La candidate idéale. Mademoiselle était seule, et avait pour compagnie, une bouteille de whisky. Il récupérait un verre au comptoir, propre et vide, puis s'était installé sans rien dire. Sa capuche empêchait la fille de voir sa tête, et la magie des ténèbres aussi, un peu. Il jouait de son mystère. Pio aimait bien ça. Elle ne pouvait voir que ses yeux rouges. Puis, il laissait dissiper le tout, enlevait la capuche et tapait dans la bouteille de whisky. Un sourire au lèvres, le verre qui s'y approchait, et le voilà déjà en train de boire. Ah ! Que ça fais du bien ! Il échangeait un sourire - et tant pis pour les mauvaises manières - et le voilà déjà en train de la draguer. Sa nouvelle proie était une CME mais ça, il le ne savait pas. Et puis de toute façon, il s'en foutait royalement.

▬ Salut beauté ! Pour une jolie fille, je trouve que t'a pas bonne mine. Un souci ? Besoin de réconfort ? Ôte cet air tout tristounet et fais-moi un grand sourire !


Dernière édition par Salazar A. Pio le 08.08.15 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
CME


Messages : 124
Âge du personnage : 25 ans
Groupe : CME
Eléments : Air † Terre ► Sable

MessageSujet: Re: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   17.07.15 3:59



Hard night




Tout s’était passé si vite… Mon père était désormais parti rejoindre les siens, et les miens par la même occasion. Enterré, j’allais le voir aussi souvent que possible. C’était la seule chose que je pouvais faire de bien désormais. Honorer sa mémoire… Puisque je n’avais pas pu le protéger. Ce soir, personne n’était disponible pour passer la soirée à mes côtés. Alois était certainement en mission, et il était trop tard pour appeler les autres… Drake avait besoin de repos, c’était assez éprouvant pour lui. J’errais comme un spectre dans les rues du Quartier Ouest. Je ne savais absolument pas quoi faire de mes nuits. Elles étaient perturbées, sombres… Instables. Et moi avec. Je ne savais que faire de celle-ci justement, et je me dirigeais vers l’Odyssée. Le type qui gérait le bar commençait à me connaître. Avec Alois, on avait quand même foutu un sacré vacarme dans la ruelle d’à côté à notre première rencontre. Du coup, j’entrais avant de saluer deux ou trois personnes qui étaient habituées à venir ici chaque soir. J’allais poser mes fesses sur l’éternelle table solitaire du fond, et faisait signe au barman de m’apporter ma bouteille de whisky préférée : Jack Daniel’s. Je déposais Yamato juste à mes côtés et me servait mon premier verre.

Je repensais à cette journée, la tête entre les mains. Les cernes jonchaient mon visage et creusait mon teint pourtant si parfait d’habitude. Je ne pensais pas que revoir mon père le mènerait sur le chemin du cimetière finalement. Si je n’avais pas été là, ce jour-là, il serait certainement en vie. A boire comme un ivrogne, mais en vie. Je ne saurai jamais ses pensées, s’il était fier ou non, s’il m’aimait au moins un tant soit peu. Rien. Le néant. Maintenant, la faucheuse aiguisait sa faux mortelle en attendant le moment propice pour me guider vers eux. Je me noyais dans l’alcool quand Alois n’était pas là, et ce n’était vraiment pas bon… Putain… Je lui ressemble désormais. Foutu paternel, tes gênes sont entrain de prendre le dessus maintenant. Je venais de terminer un verre, je jouais avec une pièce entre mes doigts, la faisant flotter, pivoter puis je la rattrapais. C’était l’ennui total, et toutes ces images restaient gravées dans ma tête. Tout était encore si frais, c’était difficile de les supprimer. J’entendis la porte s’ouvrir, mais aucun regard ne s’était jeté sur le type qui venait de pénétrer dans l’établissement. Je me resservais un verre quand il entra dans mon champ de vision. Une capuche et un air sombre. J’avais toujours la tête entre les mains. Je posais la main sur mon katana avant de voir qu’il s’asseyait à ma table et piochait dans ma bouteille. Je relevais la tête dans sa direction, un air froid et attristé. Il commençait par entamer une discussion digne des plus piètres dragueurs de ce monde.

– Fiche-moi la paix. Va te trouver une autre minette à draguer, je n’ai rien d’autre à te dire.

Oui, c’était froid. Mais je n’avais pas la tête à être gentille. Je ne voulais plus être gentille, je ne voulais plus aider tout ces jeunes incapables… Je n’avais plus envie de parler, j’avais besoin de faire le deuil. C’était une période sombre de ma vie, et je ne voulais la partager avec personne. Surtout pas des pauvres inconnus comme ce garçon. Peut-être qu’il était sympathique en vrai, peut-être qu’il ne me voulait rien de mal. Mais je n’avais pas envie de le savoir. Peut-être plus tard… Si j’arrive à me reprendre un jour. Plus aucune famille, plus aucune attache. Alois… Drake… Athena… C’était peut-être les seuls qui me restaient désormais.
(c) Ivy Stevens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


Messages : 50
Âge du personnage : 20
Groupe : Les Pires
Eléments : Ténèbres ▲ Lumière ▼ Gravité

MessageSujet: Re: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   17.07.15 4:26


Long Way Down

C'est ce qu'on appelle essuyer un refus. Oh. C'est dommage. Vraiment dommage. Mais surtout pour elle. La fille avait une triste mine, sans doute qu'elle avait du passer une sale journée. Pourtant, Pio n'était pas décidé à partir. Il ne savait pas comment réagir. Et puis de toute façon il était bien là. Il y avait à boire, il y avait une belle femme, de la compagnie. Bref, la soirée battait son plein. Le quartier ouest était réputé pour être blindé de connards. Pio en faisait parti, mais il était certainement un peu plus soft que les autres. Un peu. Cela ne fait pas une grande marge, mais ça change la donne.

▬ Mais si, tu as certainement quelque chose à dire. Ou à écouter, qui sait ? T'es peut être curé ou pasteur ? Si c'est le cas, tu tombe bien, je voulais me confesser.

Il descendit son verre, et ouvrait la carte cherchant le prix d'une bouteille de whisky. Ok. Il fouillait dans ses poches et déposait la moitié du prix d'une bouteille devant Ivy. Au moins, il pouvait boire sans vraiment "voler" le contenu de la bouteille, puisqu'il avait mit la moitié du prix.

▬ Bonsoir ma sœur, aujourd'hui j'ai pêché... Des thons, principalement. Puis, quelques truies aussi. C'était pas folichon aujourd'hui mais que voulez-vous.. C'est la vie qui veux ça. Ensuite.. J'ai abusé de mes fonctions sur un civil qui utilisait la magie. Le pauvre. Je crois que j'étais un peu frustré aujourd'hui. Parce que... il y a une fille que j'aime bien, mais je suis pas très doué en communication et en relationnel. Je lui ai dis que j'aimais bien son gros postérieur, et allez savoir pourquoi, elle l'a mal prit. Par la suite, j'ai fais un détour par la bibliothèque. Je cherchais un livre saint. Quand la fille m'a demandé "quel auteur?" je lui ai répondu "vingt centimètres", je crois qu'on était pas la même longueur d'ondes elle et moi. Et me voilà maintenant, à mon point de départ. En train de boire, face à une jolie fille dont je ne connais toujours pas le nom. Et...

Un type venait de taper l'incruste. Il est arrivé en disant un simple "salut poupée, tu fais quoi ce soir?" avec son haleine d'alcoolique. Bien évidemment, Pio c'était pas le genre de type qui se laissait impressionner. Il regardait Ivy droit dans les yeux, et le type avait ramené un pote. Comme si c'était le genre d'une jolie fille comme ça de coucher avec deux poivrots des quartiers mal famés. Son regard voulait dire "Est-ce que je peux me débarrasser de ça pour toi ?" et il prit ça pour un oui. Clouant les types au sol, il s'était levé.

▬ Bah quoi ? Vous êtes tétanisés par la peur ?

Il jouait avec ça. Il frappait gratuitement un type au niveau des côtes et lui avait filé un coup de pied là où ça faisait mal. Et le deuxième fut "décollé" de sa gravité au moment où il s'y attendait pas. Pio l'interceptait, et fracassait sa tête contre la table. Les deux gars étaient reparti un peu maladroitement, cabossés de partout, et balançant quelques jurons. Salazar s'était assis, et se resservit un verre.

▬ Ma sœur, j'ai encore pêché. Je devrais peut être vous laisser tranquille en fin de compte. Mais bon. Comme je suis un bon garçon, j'attendrais que vous ayez terminé de boire pour vous raccompagner chez vous. La nuit ici, c'est rempli de connards. Des connards pire que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
CME


Messages : 124
Âge du personnage : 25 ans
Groupe : CME
Eléments : Air † Terre ► Sable

MessageSujet: Re: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   17.07.15 12:31



I'm a terrible animal




Ma froideur ne l’avait pas fait fuir ? Allait-il me coller encore longtemps ? Je buvais mon verre sans réellement prêter attention à ce qu’il me racontait. Ma mine était désastreuse, il m’était difficile de survivre sans pilier pour me retenir. Et quand Alois n’était pas là, c’était la débauche. Parfois, je ne rentrais qu’au petit matin, complètement ivre… Heureusement qu’il ne me voyait pas comme ça, j’aurais le droit à des réprimandes sinon. Le jeune homme reprit la parole, et m’avait sorti une connerie en pensant que j’aurais pu être une bonne sœur, ou un curé, un truc du genre quoi. Sauf que je n’avais pas envie d’écouter les confessions d’un jeune homme certainement à la dérive. J’avais déjà bien assez de problème à me maintenir en vie, je ne voulais pas les pêchés d’une autre personne sur le dos. Mais inconsciemment, j’écoutais ce qu’il avait à dire. Il m’avait donc dit qu’il avait pêché des thons et des truies. Qu’il avait usé de sa magie contre un civil un peu trop teigneux, il continuait sur ces filles envers lesquelles il avait assez mal agi pour terminer sur l’acte présent. J’avais esquissé un léger sourire au bord des lèvres, c’est incroyable à quel point les gens pouvaient engranger autant de conneries. Je relevais à peine le regard quand je vis deux ombres s’approcher. La main sur le katana, je dévisageais ces deux trous du cul avant que le jeune homme ne me fixe dans les yeux. Je n’avais même pas besoin de lui dire qu’il s’en chargeait tout seul. Il était plutôt doué, il clouait un des types au sol, le frappa et releva le deuxième avant de lui écraser la tête contre la table. La gravité hein ? C’est la première fois que je voyais quelqu’un s’en servir, et ça lui allait plutôt bien. Et puis il me disait qu’il avait encore pêché, et qu’il allait certainement me raccompagner. Il ne me connaissait pas pourtant, il ne savait pas que j’avais les moyens de me défendre… Alors je posais fortement Yamato sur la table en posant ma tête sur mes mains, dévisageant le jeune homme, et repoussant son argent du coude.

– Garde-le va. On va dire que je te l’offre. Tu sais que c’est mal élevé de ne pas se présenter à une fille avant de lui demander son nom ? Mais je vais faire une exception, tu m’as l’air d’être un type bien. Appelle-moi Ivy, mon enfant. Et tu sais, je n’ai pas besoin de ta protection, crois-moi.

Je buvais une dernière gorgée avant de me resservir un verre et de lui remplir le sien qui était descendu de moitié. Le fait qu’il ait usé de la magie aussi facilement me poussait à croire qu’il était élève à Dandelion.

– Mais merci pour le coup de main. Je préfère éviter de m’attirer les ennuis en ce moment, et ils y auraient certainement perdus la vie si j’avais agi.

Je continuais à plonger mon regard dans le verre, j’essayais de penser à autre chose mais il m’était difficile de tourner la page. Je sortis mon téléphone avant d’envoyer un petit message tendre à Alois. Il fallait qu’il sache que j’allais bien, il devait se faire du souci pour moi mais le boulot est toujours plus important, et ça, je ne le savais que trop bien.
(c) Ivy Stevens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


Messages : 50
Âge du personnage : 20
Groupe : Les Pires
Eléments : Ténèbres ▲ Lumière ▼ Gravité

MessageSujet: Re: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   17.07.15 22:31


Dromalife. Ok aucun rapport.

Enfin elle parlait ! C'était un réel exploit. Lui qui pensait qu'elle était aussi fermée qu'une huître la voilà en train de se lâcher un peu. C'est bien. Cela montre qu'il arrivait au bon moment, avec ses petits mots marrants histoire de calmer la tension. Mademoiselle avait même eu un petit sourire en coin lorsqu'il avait déblatérer deux trois idioties. Heureusement qu'il était là pour lui remonter le moral, là voir comme ça c'était... Désolant. Et plutôt triste.

▬ Oh, milles excuses ! C'est vrai, je suis très mal élevé. Oh le vilain ! Tu peux me fouetter ma sœur si le cœur t'en dis.  Sinon, je m'appelle Pio. Oui je sais, ce nom est ridicule, on me le dit assez souvent. Mais que veux-tu, je ne l'ai pas choisi.

Les parents avaient souvent des idées bizarre pour attribuer des prénoms. Celui de Pio était arrivé lorsque le père de Salazar était bourré. Voilà. Fallait bien que ça arrive à quelqu'un. Elle lui expliquait qu'elle n'avait pas besoin de protection mais qu'il avait bien fait d'agir. En gros, c'est comme ça qu'il le percevait. La miss envoyait un message à quelqu'un. Peut être son mec. Le veinard. Mais bon, ça n'empêchait pas Pio de faire son petit numéro. Même si elle le remballait, c'était pas vraiment un problème. Le but, c'est de marquer les esprits. Et ça, il le faisait plutôt bien. Agabe s'était levé, direction la misstinguette, et la dévorait du regard. Jusqu'à ce qu'elle remonte les yeux vers lui. Et là, il prit ses deux joues et mimait un sourire.

▬ Voilàààà ! C'était pas si dur. Tu sais ma belle, on a tous une vie de merde ici, j'veux dire, sur cette planète. Mais on ne peux pas s'y habituer, ça serait trop facile. Alors, j'ai bâti ma vie autour de ça. Ne pas s'attacher, s'accrocher, vivre sa vie au jour le jour mais surtout, comme si chaque jour était le dernier. Je suis conscient d'être une bouse en magie, d'être mauvais dans le maniement des armes, et je vais certainement crever dès qu'un monstre trop puissant va croiser ma route. Pourtant, le fait d'être au courant me remonte le moral. Je me dis qu'il faut à présent en profiter. Vivre l'instant présent. Sourire à la vie, avant qu'elle ne t'arrache la tête. Car si je meurs, je veux que les gens se souviennent de moi comme un type content, heureux d'être là malgré le fait qu'on vit vraiment une vie de merde avec toutes ses raclures qui nous côtoient de trop près.

Il levait son verre en direction de la demoiselle.

▬ Santé ma belle ! On va jouer à un jeu toi et moi. A chaque tour, on émet une supposition sur l'autre personne. Si on se trompe, on bois. Si on a raison, l'autre bois. J'espère que tu tiens l'alcool, moi pas trop, mais j'ai l'habitude d'être torché. Bien. Je dirais que tu es en couple, ça me rendrais triste mais que veux-tu, les plus belles créatures sont les plus convoitées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
CME


Messages : 124
Âge du personnage : 25 ans
Groupe : CME
Eléments : Air † Terre ► Sable

MessageSujet: Re: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   17.07.15 23:06



Drink, but I'm not drunk




Alors comme ça, il s’appelait Pio. C’est sûr, ce n’est pas un nom qu’on entend tous les jours, mais au moins, il pouvait se venter d’être unique en son genre et de porter en prime, un nom original. Je ne disais rien à propos de son nom puisqu’Ivy n’était pas non plus un nom très répandu. Je n’avais rien contre ce prénom, au contraire, il m’allait parfaitement.

– Tu n’as pas à en vouloir à tes parents ou qui que ce soit. Pio est un nom original et qui te colle certainement bien à la peau.

Je connaissais au moins son nom, c’était une bonne chose. Maintenant, il fallait que je sache d’où il vienne et surtout, s’il comptait juste me draguer pour tirer son coup – comme la plupart des mecs qui m’approchaient d’ailleurs – ou s’il voulait juste discuter un peu. Dans le premier cas, je saurai le renvoyer chez sa maman – pourvu qu’elle soit encore vivante – sinon, j’accepterai peut-être de parler un peu. Ca m’occupera l’esprit et j’éviterai de repenser à cette journée mortuaire. Il s’approchait de moi, je reculais mon visage par précaution. Il me fixait dans les yeux, alors je décidais de soutenir son regard. Sauf qu’il approcha ses mains de mes joues et tira dessus afin de me faire sourire. Ah, il était comme ça ! Il commençait à faire la leçon de morale selon Pio, en 2 volumes. Je savais pertinemment que la vie sur cette Terre était compliquée, mais ce n’était pas une raison pour essayer de s’y habituer ou même d’oublier. Les morts ne devaient pas être oubliés, seulement, il ne savait pas que j’étais CME et que je me battais pour l’éradication des monstres afin d’offrir une vie libre à nos descendants. Je prenais note : il était mauvais en magie, et mauvais en maniement d’arme. S’il maniait des armes, et qu’il connaissait au minimum la fusion, il était élève à Dandelion. Je pourrai toujours voir pour en faire un allié et l’aider dans la maîtrise. Ca pouvait toujours être ça de prit, et puis, je n’aimais pas entendre les gens parler de leur mort. Surtout qu’il avait le moyen de se défendre, il fallait qu’il s’en serve à son avantage.

– Tu sais, même si ce monde est merdique, que des gens meurent tous les jours à cause des monstres, ou de morts naturelles, ce n’est pas une raison pour oublier. Il ne faut pas oublier, sinon, nous périrons tous. Et ce n’est pas mon but de laisser les gens crever pour rien, au contraire. J’essaye de préserver la vie humaine, même si ça signifie aussi : sauver des pourritures.

Il levait son verre et j’en fis de même. Il me proposait ensuite un petit jeu assez marrant sur le coup. Me défier à des jeux d’alcools était dangereux pour sa santé, mais il ne pouvait pas le savoir sur le moment. Il m’avait donc dit que j’étais en couple. Je portais le verre à mes lèvres avant de boire une gorgée.

– Exactement, je suis en couple. Mais ne sois pas triste pour ça, il y a bien quelqu’un qui est fait juste pour toi. A mon tour donc… Je suis certaine que tu côtoie Dandelion et que tu y es même élève. Tu connais la fusion des éléments, il est assez rare pour quelqu’un n’ayant pas étudié là-bas de maîtriser aussi bien une fusion. N’est-ce pas ?

J’étais certaine de ma supposition. La gravité n’était pas une fusion facile et pourtant, il jouait avec comme je jouais avec mon katana. Tort ou raison ?
(c) Ivy Stevens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


Messages : 50
Âge du personnage : 20
Groupe : Les Pires
Eléments : Ténèbres ▲ Lumière ▼ Gravité

MessageSujet: Re: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   17.07.15 23:29


Another brick in the wall



▬ M'ouais. J'adhère pas trop à cette idée mais pourquoi pas. Faut bien que des gens se battent pour ceux qui ne le peuvent pas. Personnellement, je ne vis que pour ma peau. J'essaye de tisser des liens, mais rien de trop sérieux. Sait-on jamais, j'ai pas envie que quelqu'un soit attristé par ma mort. Mort qui devrait pas tarder à arriver, vu la vie que je mène.

Une vie de débauche, de culs de joints, de bouteilles vides et de sexe torride contre le mur d'une chambre lambda. Pio c'était la descente aux enfers, et pourtant il était toujours là, debout et vivant. Pas forcément fier de l'être, mais il pouvait continuer à emmerder son petit monde et ça c'était cool. Il savait qu'il allait crever un jour, et il attendait ce moment. Le destin se jouait de lui, parce que tout avait été façonné pour qu'on lui donne de quoi se défendre. L'adhésion à l'académie alors qu'il en avait pas réellement envie. Le fait qu'il s'entraîne à la magie et possède une option en défense. Le fait qu'il sait fusionner. Tout ceci, c'est l'éducation nationale qui lui a offert. Il ne crache pas dans la soupe, mais quand même, il préférerait mener sa vie de façon peinarde plutôt que suivre une ligne de conduite dirigée par des grandes personnes.

▬ Ah. Dommage pour moi. Mais bon, content de voir que tu ai trouvé chaussure à ton pied. Et non, personne n'est fait pour moi, parce que j'aime pas la vie de couple. Je préfère le célibat. Tu sais, s'accrocher aux gens tout ça, j'ai déjà fais un petit épilogue tout à l'heure. Et ouais, je suis élève contre mon gré à l'académie. Vivement ma dernière année que je puisse retourner glander. Je suis pas fait pour cette vie.

Il avait descendu son verre directement tout en se servant un autre. Il repoussait l'argent vers Ivy.

▬ Par contre, même si j'ai été mal éduqué dans ma famille, j'ai un minimum de principes. Et je ne te laisserais pas payer la bouteille toute seule. Par contre, tu viens de tomber dans un grossier piège ma jolie. Parce que mes questions sont en béton armées. Tes seins, c'est bien du 95C si je n'm'abuse? Et je rajoute une clause supplémentaire tant qu'on y est. Si la réponse est fausse, faudrait donner la vraie, histoire d'éviter de tourner autour du pot. Cela ne ferra qu'avancer les choses. Même si ça enlève une petite part de mystère, je suis paré à toutes les éventualités ma jolie.

En vrai la bouteille descendait vite. Il consultait son porte-monnaie et vérifiait pour pouvoir en commander une seconde si jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
CME


Messages : 124
Âge du personnage : 25 ans
Groupe : CME
Eléments : Air † Terre ► Sable

MessageSujet: Re: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   18.07.15 0:27



Des chiffres & des lettres




J’avais tapé dans le mille, il était bien élève. Cependant, il trouvait ça idiot et c’était contre son gré. Y a des gens qui rêveraient de pouvoir être à sa place, et il n’en profitait pas. Ma foi, je n’allais pas le pousser vers quelque chose qui était contre ses principes. Il m’avait aussi dit qu’il n’allait certainement pas tarder à mourir à cause de la vie qu’il menait. Pourtant, il était jeune et toujours là. On pouvait vivre dangereusement et éviter tout les réels dangers. Il avait l’air d’être habitué à vivre à cent à l’heure, alors je ne me faisais pas de souci pour lui.

– T’as l’air de bien t’en sortir pour quelqu’un qui vit dangereusement. T’as encore plusieurs années devant toi, crois-moi.

L’académie… Pourquoi l’avaient-ils prit à l’académie alors qu’il ne voulait pas y aller ? Ils savent quand quelqu’un possède le potentiel, sauf qu’il n’avait pas envie d’apprendre à s’en servir et avait certainement dû essayer de fausser son test d’entrée. Ils ne sont pas dupes, et finalement, ils avaient dû l’accepter à Dandelion.

– Tu sembles n’avoir aucune ambition dans la vie. C’est triste, car tu ferais un très bon élément au CME. Mais si tu as choisi de vivre une vie libre, je peux le comprendre. C’est bien aussi, la liberté. Tu la possède alors que des milliers de gens se battent pour l’avoir, t’es une des rares personnes à connaître le secret de la vie à cent à l’heure, mon p’tit.

Oui, mon p’tit. Il n’était pas petit physiquement, loin de là. Mais il était jeune comparé à moi. Et ça lui allait bien. C’était sorti tout seul, et naturellement en plus. Je le vis repousser l’argent vers moi, et il m’avait dit qu’il était bien élevé. Ca, c’est sûr, je ne pouvais pas lui ôter son éducation. Chose qui était étrange puisque son apparence et sa personnalité était assez opposée. Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences. Il m’avait – soit disant – attirés dans un piège puisque ses questions étaient en béton armées. Sauf qu’il n’avait pas tant l’œil de lynx que ça, finalement. 95C ? Il était mignon, mais y avait plus de matière que ça.

– Prépare-toi à boire, Pio. T’es pas très loin, mais ce n’est pas la bonne réponse. En réalité, tu as du 80D en face de toi, mais ce n’est pas grave. Tu viens d’apprendre un nouveau tour de poitrine.

Je souriais et me resservais un verre complet. La bouteille arrivait à la fin, et je fis signe au barman de m’en remettre une. J’avais bien vu qu’il cherchait de l’argent, pourtant… Il ne semblait pas en avoir des masses. Je l’invitais pour ce coup-ci, en même temps, on payait vraiment bien les chasseurs d’élite.

– La prochaine bouteille est pour moi, te tracasse pas, j’ai un superbe job pour ça. D’ailleurs, tu veux jouer à deviner mon tour de poitrine, alors je vais m’amuser à deviner… Ton âge. Attends, tu croyais que j’allais dire autre chose ? Te fais pas d’illusion ! Je dirais… Que tu as 19 ans. Tu as dit ne pas être en dernière année, alors il se pourrait que tu l’atteignes bientôt.

Le barman venait de poser une nouvelle bouteille de whisky, avec un grand pot de glaçon. Je le remerciais d’un clin d’œil en lui glissant mon billet dans son tablier. Il me connaissait vraiment bien maintenant.
(c) Ivy Stevens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


Messages : 50
Âge du personnage : 20
Groupe : Les Pires
Eléments : Ténèbres ▲ Lumière ▼ Gravité

MessageSujet: Re: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   19.07.15 0:52


Pio's Here

Ce qui est bien à l'Odyssée, c'est que le bar est toléré aux fumeurs. Il y avait quelques ventilations pour éviter l'effet aquarium. Pio s'allumait un joint. Après tout, dans le quartier ouest, c'était une coutume. De toute façon, ce qui était bien avec cette drogue, c'est que généralement les personnes qui la prennent son plus "détendue" que les alcooliques qui eux, peuvent démarrer au quart de tour pour t'éclater la gueule sans raison. Puis, son sourire s'était effacé pour prendre place à une grimace. Elle aussi lui avait conseillé d'être CME en quelques sortes. Avant de dire qu'il avait quand même fait un bon choix. Par contre, le "mon p'tit" était peut être de trop selon lui. Mais bon. Les vieilles personnes aiment bien appuyer le fait que leur âge peut être un prétexte de sagesse.

▬ Ne pas avoir d'ambition, c'est toujours mieux qu'avoir de mauvaises ambitions, à mon sens.

Et il n'avait pas totalement tort. Pio allait certainement être surveillé s'il devenait un citoyen ayant eu un apprentissage poussé dans la magie, mais il n'allait pas s'en servir pour lutter contre les forces du bien. C'était pas son style. Puis vint le moment tant attendu de la réponse. Pio écarquillait les yeux. En plus, elle venait de se payer sa tronche "Tu viens d'apprendre un nouveau tour de poitrine."

▬ C'est mesquin de croire que je ne m'y connais pas en poitrine. J'apprend rien du tout, ma belle. Mon ancienne plan cul faisait du 90D. Fin, j'dois passer pour un sacré connard devant toi à parler des filles comme ça mais... J'ai jamais eu envie de me caser en fait. Avec la vie que je mène, ça colle pas. Sauf si cette fille est vraiment exceptionnelle. Un peu comme toi.

Oui. Pio avait deux catégories de copines. Les Sexfriends, celle qu'il appréciait, sortait avec, faisait ses besoins primaires et restait amis avant tout, et les plans cul d'un soir. Des filles sans intérêt la plupart du temps. Mademoiselle était parti dans un tout autre registre, elle voulait racheter une bouteille maintenant que la première était terminée. Faire boire Pio, était une bonne et une mauvaise idée. Il allait continuer son petit jeu de séduction, c'était certain. Mais, il restait tout de même assez soft avec elle. Parce que contrairement aux autres, elle semblait être une fille bien. Une fille sage. Voir même peut être, un peu prude sur les bords.

▬ Haha. Tu m'étonnera toujours autant Ivy. De toute façon, si je te donne ma vraie taille en bas, je serais obligé de te le montrer pour justifier. Généralement, les gens pensent que je mente là-dessus. Les hommes aiment bien se donner des mensurations énormes pour paraître "cool" mais... C'est pas mon cas. Et pour l'âge, j'ai presque envie de te donner raison poupée. Presque envie. J'ai fêté mes vingt y'a quelques mois de ça.

Elle buvait, et il avait changé de banquette. Au lieu d'être installé en face d'elle, genre en tête-à-tête, il s'était levé et avait posé ses fesses à côté de la CME. Après tout, il était mieux. Le parfum de cette sublime créature le rendait bien. Elle sentait bon, ce parfum avait des notes complexes mais c'est ce qui faisait son charme. Cela fonctionnait plutôt bien. Il prit un billet qu'il coinçait dans la poche du jean d'Ivy, sans même la caresser ou quoi que ce soit. Aujourd'hui, il était Pio le type sympa et respectueux, pas trop lourd.

▬ Déjà pour commencer, tu va me faire le plaisir de garder ça pour toi. Je suis assez mal élevé et je l'avoue. Mais j'ai quand même deux trois principes à la con. Je peux te demander quelque chose ? Y'a moyen que je vois à quoi ressemble ton mec ? C'est pas pour lui faire du mal hein, promis juré, juste pour... Voir ton type d'homme. Au passage, profites-en pour prendre mon numéro.

Il l'inscrivait avec de la lumière tout en fumant un peu de son concentré magique.

▬ Si jamais il est occupé, et que tu te sens un peu seule, n'hésite pas à m'appeler. Certes, je sais très bien qu'entre nous, il y aura toujours la barrière de nos vêtements, je suis encore lucide hein. Mais, je suis toujours partant si c'est une jolie fille qui me le demande. Un bar, un bowling, un film à la maison, un café, un restau... Je suis pas difficile et assez sortable la plupart du temps. En tout cas, je suis assez content de mon coup. J'ai réussi à te rendre le sourire, et ça te va mieux que ta gueule de déterrée. J'me doute que t'a du passer une sale journée, et ça n'a pas du être facile. Mais t'inquiète pas.

Il lui mit une tape sur l'épaule

▬ Pio est là pour te redonner le sourire même dans les moments difficiles. Allez, j'me lance. Je dirais que tu maîtrise... Hmm. Un truc qui irait bien avec ton katana. L'air ! L'air et un truc plus.. Sophistiqué peut être. La lumière?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
CME


Messages : 124
Âge du personnage : 25 ans
Groupe : CME
Eléments : Air † Terre ► Sable

MessageSujet: Re: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   19.07.15 1:24



Next bottle please ?




Pio allumait un joint. A en juger par son apparence, cela ne m’étonnait pas et je n’étais personne pour juger ça. De mon côté, je sortis mon paquet de cigarettes avant d’en allumer une et de tirer dessus. Ca faisait du bien de fumer, j’en avais presque oublié la sensation. En même temps, depuis cet incident, j’évitais… Les blessures étaient toujours profondes, et il m’arrivait parfois d’avoir un accro au cœur, et de ne pas respirer correctement. D’ailleurs, je me demandais si le boulot de CME était toujours fais pour moi. Si ces blessures n’étaient pas une entrave aux combats. Tant que j’arrivais à bouger, rien ne m’empêcherait de casser du monstre, encore et encore. Sous ce T-shirt, Pio ne le voyait pas, mais un énorme bandage voilait l’énorme blessure qui marquait cette maudite journée. Ca ne remonte qu’à trois jours exactement, et pourtant, j’ai toujours aussi mal comme si chaque matin, ces foutus bestioles m’incisaient violemment. Pio n’avait pas d’ambition et il préférait rester ainsi. Il choisissait la liberté et il avait tout à fait raison. S’il ne se sentait pas prêt à combattre en tant que CME, c’était son choix. Après tout, Dandelion ne force personne à poursuivre par la suite. Il saura vivre et se défendre, et ça, ça valait toutes les ambitions du monde. Et puis, il m’avouait que son ‘plan cul’ faisait du 90D. Je savais bien qu’il était le genre de type complètement volage, d’autant plus qu’il m’avait bien dit qu’il n’avait personne de faite pour lui. Sauf qu’il se trompait, il y a forcément quelqu’un mais il ne l’a certainement jamais rencontré.

– Et bien, enlève 10 centimètres de la poitrine de ta… Ton ancien plan cul, et t’as la taille de la mienne. Mais ne rêve pas, t’iras pas vérifier ! Et puis, tu sais. Je n’ai rien d’exceptionnel en réalité. Je suis comme toutes les autres, avec mes qualités et mes défauts.

Puis, ma question eut enfin une réponse. Et malheureusement, j’avais tapé d’un an à côté. Je devais donc boire et terminer mon verre. Ca faisait du bien de boire pour quelque chose finalement. Depuis ces derniers jours, je ne buvais que pour ôter ces images sanglantes de mon esprit et oublier la mort de mon père. Mais là, j’avais une raison de me lâcher et j’avais de la compagnie juste au cas où. Il m’avait même fait esquisser un sourire quand il m’avait dit que si je lui avais demandé la taille de son sexe, il aurait été obligé de me le prouver car – apparemment – personne ne le croyait quand il annonçait le chiffre. Après cela, il changea de banquette et glissa un billet dans mon jean. Avant que je ne lui rende, il m’avait demandé de le garder. C’est un de ses principes que je ne voulais pas froisser, alors je poussais le billet plus à l’intérieur pour que j’évite de le perdre. Puis, il me demandait une photo d’Alois, juste pour voir quel type de mec me plaisait. Sauf que je n’avais pas de ‘type’. Alois était un tout, et c’est ce tout qui m’avait attiré. Je sortis mon téléphone, ramassais son numéro avant de le rentrer dans le répertoire, et juste avant de lui montrer la photo, je le pris en photo, sur le fait juste pour m’amuser et le mettre sur son profil téléphonique. Je cherchais une image de celui qui faisait battre mon cœur… Alois et moi, au Bosquet enneigé entrain de se soutenir et sourire… C’était parfait.

– Voilà Alois, celui avec qui j’ai décidé de m’engager. C’est un combattant formidable, et sans lui, il se pourrait que je sois morte à l’heure qu’il est.

Je tournais la tête pour essuyer un début de larme. Je ne voulais pas qu’il voit à quel point ça me touchait de repenser à tout ce que le CME avait fait pour moi. Pio m’avait dit qu’il était là pour moi dans les moments difficiles où Alois serait absent. Certes, il n’y aurait rien de sexuel entre nous vu qu’il a l’habitude de terminer ses soirées dans un lit avec une fille, mais il voulait me tenir compagnie. Pio était un garçon formidable et sympathique. En tout cas, il l’était avec moi et je le remercierai plus tard car grâce à lui, je n’ai pas passé une soirée merdique à me morfondre. Après une légère tape sur l’épaule, il m’avait dit qu’il était là pour me redonner le sourire. C’était sympa de sa part, et ça avait l’air de fonctionner. Et en parlant d’air, il avait trouvé le premier élément que je maitrisais mais le second… C’était plutôt celui de mon cher et tendre.

– Tu vas boire une demi-gorgée puisque je maîtrise effectivement l’air mais pas la lumière. C’est quelque chose d’un peu plus… Brutal.

Je le regardais et créait une petite forme de plaque en terre solidifiée avec le prénom du jeune homme dessus.

– Tien, c’est pour toi. T’as l’air d’aimer les accessoires, alors prend-le. Fais en ce que tu veux, tu peux le mettre en pendentif, le garder dans une poche, le détruire… Je ne vais pas jouer à deviner quels sont tes éléments puisque tu me les as dévoilé un peu plus tôt… En revanche, je peux toujours essayer de deviner… ta division ? On va procéder par élimination. Déjà, c’est certain que tu n’es pas un Zeta vu que j’y étais déjà quand tu es entré à Dandelion. Ensuite… Sigma ? Non… Pas possible. Elto, peut-être bien. Aer… Ca me semble peu probable quand même. Et Pyrhh, c’est très probable aussi… Allez, je vais laisser le hasard décider.

Je sortais une pièce, pile : je dirai Elto et face : je dirai Pyrhh. Je lançais l’ustensile métallique et celle-ci retombait sur pile. La chance était-elle avec moi ?

– Le hasard a décidé pour moi et il dit que tu es un Elto. Dois-je boire ?
(c) Ivy Stevens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


Messages : 50
Âge du personnage : 20
Groupe : Les Pires
Eléments : Ténèbres ▲ Lumière ▼ Gravité

MessageSujet: Re: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   19.07.15 2:07


If I leave here tomorrow... Would you still remember me?



Elle lui avait montré la photo. Et lui avait donné un prénom. Alois. Sur la photo, ils avaient tout les deux un sourire figé par le temps, on aurait dit des gamins qui se prenaient en photo, exposant toutes leurs dents. Pio esquissait un petit sourire et tentait d'analyser le type. Brun, tout comme lui. Plutôt de taille moyenne et de corpulence moyenne. Le type lambda quoi, monsieur tout le monde. Mais, ses lunettes et sa coupe de cheveux en bataille, ça lui donnait un peu air d'intello rock'n'roll, vous voyez le contraste ? On dirait le premier de la classe et un gros déconneur en même temps. Ils semblaient heureux tout les deux, et Pio ne pouvait pas s'empêcher de le lui dire.

▬ Vous respirez le bonheur tout les deux, ça doit être cool d'être en couple. Enfin, ça doit avoir ses avantages. Pour ma part, pour le moment, je préfère ne pas me caser. J'ai pas envie de briser le cœur d'une fille parce que je suis un connard qui ne pense qu'à la déconne. La pauvre, elle va finir cocue dès ma première sortie en boîte. Et j'en suis conscient. C'est pour ça que je préfère éviter de m'accrocher amoureusement avec quelqu'un. Au moins, j'ai encore cette liberté de faire toutes les conneries. Et puis peut être qu'un jour, quelqu'un ou quelque chose va me forcer à me lier, à prendre des bonnes décisions et pourquoi pas, à me ranger.

Ivy avait détourné le regard quelques secondes, il savait que cette image avait réveillé quelque chose en elle. Son chéri devait lui manquer, il n'était pas là et devait avoir une bonne raison. C'est à ce moment qu'il eut l'idée de la prochaine question. Mais en attendant, il devait boire une demi gorgée. Pff. Pio avait descendu son verre cul sec et se resservait. Le whisky ne lui brûlait plus la gorge et la trachée, ça voulait dire qu'il était à présent, sous l'emprise enivrante de ses notes boisées. Elle lui avait donné une sorte pendentif tout mignon en terre. Donc la terre du coup. C'était beau. Il l'avait directement accroché à son cou, au milieu d'un nombre incroyable de pendentif. Pio était excentrique, c'était un type chelou ouais.

▬ Roooh. Je suis sûr que tu fais exprès pour boire Ivy. Tout à l'heure, je t'ai parlé de mes fonctions auprès des civils qui utilisent la magie. Je suis Pyrhh. Et certainement le pire d'entre eux. Du coup, tu peux boire beauté !

Il buvait également, levant son verre vers Ivy.

▬ A force de parler, ça me donne soif aussi. La deuxième bouteille, c'est la meilleure ! Elle me donne des ailes. Allez, j'me lance. Et après on sort toi et moi, et on botte le cul de quelques monstres dans la rue. Même si je ne te serais d'aucune utilité ! Hm. Ma question, et je l'ai préparée depuis un petit moment. Toi et ton gars, vous êtes des CME hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
CME


Messages : 124
Âge du personnage : 25 ans
Groupe : CME
Eléments : Air † Terre ► Sable

MessageSujet: Re: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   19.07.15 2:35



Hunters




Bon, et bien je devais boire. Le hasard avait mal choisi, et ma mémoire défaillante ne se rappelait pas du petit détail dont il faisait mention. Certainement que l’alcool commençait déjà à me faire tourner la tête. Pourtant, je me sentais encore bien et il me semblait avoir toutes mes facultés cognitives. Voir cette photo m’avait un peu rendu triste qu’il ne soit pas là chaque soir pour m’aider à remonter la pente. Alois était le genre de type à partir en mission fréquemment, et le boulot est toujours plus important. Une mission… C’est notre gagne-pain, sans ça, nous ne vivons pas. Et si je dois m’absenter alors qu’il a besoin de moi, je ferai de même. On n’a pas vraiment le choix, ce travail occupait la plus grande partie de notre vie. Pourtant, si je n’étais pas blessée comme ça, je l’aurai forcément suivi. On formait un très bon duo et rien ne semblait nous arrêter. Jusqu’au jour où… Mais je ne pouvais pas lui en vouloir, on s’était engagé chez les CME et on avait un code d’honneur à respecter. Sauver les gens et détruire les monstres étaient une priorité. Pio m’avait raconté qu’on respirait le bonheur. C’est que ça devait être vrai, et puis, je me sentais heureuse quand Alois était dans les parages. Je ne savais pas où il était parti, mais il m’avait promis de rentrer dans la nuit. Espérons qu’il ne lui arrive rien. L’obscurité était un ennemi redoutable.

– Je vais te dire quelque chose, tu le prends comme tu en as envie. J’étais comme toi, avant. Je vagabondais – sans avoir de relations sexuelles évidemment – et je n’avais qu’une seule et unique ambition : me venger des créatures existantes. Mais plusieurs rencontres ont fait que mon avis a changé, et celle avec Alois m’a ouvert les yeux sur les sentiments qu’on peut avoir pour une unique personne. Le jour où tu tomberas sur celle qu’il te faut, tu le sauras et tu feras certainement tout pour la garder pour toi. C’est une certitude, mais comme on ne sait pas quand ça arrivera, profite !

Ce n’était pas mon genre d’aller voir à droite ou à gauche, mais s’il avait toujours vécu comme ça, il fallait qu’il continue tant qu’une fille n’entre pas réellement dans sa vie. Mon verre était vide, je me resservis un dernier et unique breuvage. Il buvait avec moi avant d’entamer la dernière partie de son petit jeu. Il voulait sortir combattre des monstres, je n’étais pas contre et je pourrais voir ce qu’il valait sur le terrain. Il fallait au moins que je le prévienne de mes capacités réduites, je ne pourrai pas me donner à cent pour cent. Il me demandait si Alois et moi étions des CME. Il avait tapé dans le mille, et peut-être qu’il allait me détester. Il n’avait pas l’air d’apprécier les gens comme nous, pourtant, nous ne faisions qu’aider. Après, il pensait peut être aux stéréotypes du héros chez les chasseurs d’élites, ce que nous n’étions pas.

– Effectivement, nous sommes bien CME. On fait en sorte que les gens comme toi puissent continuer à faire la fête sans avoir à craindre une attaque imprévue dans la nuit ! Par contre, en ce qui concerne notre chasse nocturne, je ne suis pas contre mais je ne pourrai pas y aller à 100%. Non pas que l’alcool altère mes éléments mais… Un accident me force à rester sage pendant un petit moment. J’irai tranquillement et je t’assisterai, sauf si je vois que tu as réellement besoin d’aide. On y va ?

Je déposais l’argent pour la bouteille et finissait mon verre avant de me lever et de vaciller légèrement. Mon dos me faisait souffrir, c’était indéniable mais ça allait passer. Je m’appuyais sur Yamato afin de tenir en équilibre et de traîner la jambe jusqu’à la porte. Les lumières de la ville illuminaient mon visage, que la chasse commence.
(c) Ivy Stevens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


Messages : 50
Âge du personnage : 20
Groupe : Les Pires
Eléments : Ténèbres ▲ Lumière ▼ Gravité

MessageSujet: Re: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   19.07.15 16:05


Hello, is there anybody in there?

Elle aussi vagabondait, et était animée par un désir de vengeance. Pio lui n'en avait aucun. Rien ne l'avait vraiment emmerdé dans sa jeunesse, mis à part son père. Mais c'était une passade, ce qui ne l'avait pas tué l'avait rendu plus fort. Et à présent, il ne ressentait plus rien vis à vis de sa famille, enfin, de son unique famille. Un autre Salazar respirait le même air que lui, et bien tant pis. Pio était un type assez fataliste. Si une personne doit vivre ou mourir, bah tant pis ou tant mieux. Allez savoir. Il n'irait pas pleurer sur le corps de ses amis décédés au combat, parce que s'ils sont morts c'est que ça doit être comme ça. De toute façon, Agabe avait une petite idée en tête. Pour lui, quand un être humain meurt, il se réincarne en monstre. Cela expliquerait la recrudescence des montres ici. Plus ils sont nombreux, plus ils ôtent la vie. Et plus ils ôtent la vie, plus ils sont nombreux du coup.

▬ On verra bien. De toute façon, j'attendrais ton appel pour enregistrer ton numéro. Et quand je l'aurais, je t'enverrais un texto dès que ça arrive.

Finissant son calumet de la paix, le jeune homme avait décidé de passer aux choses sérieuses. Il avait envie de transpirer un peu, mais avec cette fille-là, ça n'allait pas être au lit mais sur le terrain qu'ils allaient pouvoir le faire. Suer un peu, évacuer l'alcool et la drogue, sentir les muscles se chauffer. Contrairement à ce que pensait Ivy, il ne détestait pas les CME. Pio est un type cool qui ne déteste quasiment rien en réalité. Il fait la part des choses, possède plusieurs passions et d'autres trucs ne l'intéressent pas. Et quand ça l'intéresse pas, c'est pas pour autant qu'il déteste.

▬ C'est cool de savoir qu'il y a des anges comme toi pour protéger mon petit cul. Y'a d'autres jolies nanas chez les CME ou t'es la seule ? Parce que du coup, si c'est également une "entreprise de mannequinat" y'a moyen que j'y postule ! Et va pour la sortie. Mais si ça chauffe trop, laisse-moi sans hésiter. T'es pas en forme, et j'arriverais certainement à me démerder.

Ils étaient sortis et chassaient à présent les monstres dans la rue. Il y avait peut être une application pour les détecter, allez savoir. Peut être que les CME bénéficiaient de quelque chose supplémentaire pour les traquer. Qui sait ? Après tout, n'y étant pas, le jeune homme ne pouvait pas savoir comment ça marchait. Et puis, le jeu des questions s'était arrêté avec le dernier verre.

▬ J'y pensais. Au pire, envoi un message à ton gars pour qu'il nous rejoint quand il a fini.

Et pourquoi pas? Au final, il devait certainement bien se débrouiller le garçon en question. Sa copine aussi, mais semblait blessée d'après ce qu'elle disait. Mais pour le moment ils avaient beau vadrouiller, il n'y avait rien de trop haletant. En fait, il n'y avait aucun monstre dans le quartier ouest. Il fallait peut être bouger un peu.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
CME


Messages : 124
Âge du personnage : 25 ans
Groupe : CME
Eléments : Air † Terre ► Sable

MessageSujet: Re: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   19.07.15 16:42



Night Time in Dandelion




On se baladait dans les rues du quartier ouest, seulement, à part des drogués et des ivrognes, je ne voyais pas l’ombre d’un monstre. Tant mieux, Dandelion avait déjà eu sa part de créatures ignobles. Il fallait peut-être sortir de la ville, ou même changer de quartier. Mais sortir me paraissait une bien meilleure idée. Et puis, Pio m’avait même donné l’idée d’appeler Alois pour l’inviter à nous rejoindre. Je sortis mon téléphone avant d’envoyer un petit message au CME.

‘Coucou, c’est ta chasseuse préférée. Je suis en compagnie d’un jeune élève en quête de sensation forte. Je sais que je n’ai pas vraiment le droit de partir en chasse mais qu’est ce que tu veux, mon sang bouillonne en ce moment. Rejoins-nous dès que tu as terminé ce que tu as à faire, on va certainement aller sur les plateaux aux abords de Dandelion. Je t’aime ♥’

Je rangeais le portable dans ma poche avant de me tourner vers Pio et de lui annoncer que la demande avait été envoyée. J’attendais patiemment sa réponse et je marchais en direction de la sortie. La nuit, les créatures avaient moins peur de venir à notre contact. Ils se débrouillaient mieux dans les endroits sombres, leur vision était plus puissante que la notre. Mais ça n’effrayait pas les chasseurs d’élites, au contraire. Nous étions entraînés pour ça.

– Au fait, pour ce que tu m’as dit plus tôt. Jamais je n’abandonnerai quelqu’un au combat, et même si je ne suis pas en forme, je ne fuirai pas. J’ai appris à me battre face à l’adversité. Et ce n’est pas une blessure qui va m’empêcher de combattre.

J’essayais surtout de me faire une idée et de me dire que même si j’étais blessée, je pouvais toujours combattre et exercer mon job. Je ne voulais pas finir chez moi, à me morfondre sur une erreur idiote. On continuait d’avancer en direction des portes de sortie. On approchait du quartier général des Zeta, et je pensais tout de suite à tous ces élèves qui devaient dormir, espérant trouver un peu de tranquillité. Je regardais au niveau des lumières, quelques unes étaient encore allumées. Ces jeunes, tous les mêmes. Prêts à repousser l’heure du couvre-feu pour profiter un peu plus des moments calmes. Nous arrivions dehors, la nature était directement maîtresse de l’environnement et des créatures rôdaient certainement pas très loin. Je regardais le jeune homme avant de me positionner devant lui.

– Je vais juste mettre deux ou trois choses au clair. T’es pas un novice, et ta magie va nous être extrêmement utile, mais si la créature est trop violente, on s’en va. J’ai fais l’expérience une fois et je ne la referai pas, surtout pas dans mon état. On va chercher des créatures petites ou moyennes. Mais les trucs gigantesques… On évite. On usera de tes ténèbres pour se camoufler si jamais, mais je pense que je n’ai pas besoin de te le dire.

Il faisait si sombre que nous devions redoubler de vigilance. C’est ainsi que la chasse commençait dans cette mélasse de ténèbres.
(c) Ivy Stevens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


Messages : 50
Âge du personnage : 20
Groupe : Les Pires
Eléments : Ténèbres ▲ Lumière ▼ Gravité

MessageSujet: Re: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   22.07.15 1:20


Détraqueurs

Des créatures petites ou moyennes, du petit gabarit quoi. C'était ça qu'ils allaient chasser ce soir. Mais dans quel but ? Pour débarrasser un peu notre monde des monstres et autres bêtes qui rôdent près de la ville ? Ou pour se défouler ? Certainement un peu des deux. Pio aimait bien se fondre dans le décor, il pouvait utiliser Ivy comme appât s'il y avait des monstres. Mais, ça restait très risqué. L'inverse alors ? Secrètement, il pensait déjà à un plan. Foutre un habillage d'ombre sur Ivy et attirer tout les monstres sur lui. C'était pas bête. Et puis la belle pourrait s'amuser à lui sauver son petit cul dès qu'il sera dans la merde. Chose qui allait très certainement arriver très rapidement s'il prend en option ce genre d'idées. Pio était une petite tête brûlée.

Du côté du CME.

La mission était un succès total. Alois et deux autres personnes ont effectué cette mission de repérage et ont planifié une attaquer sur un nid de créature. Notamment, un nid de griffons. C'était une chose personnelle, et il voulait absolument être de la partie. Pour la première partie justement, l'un des trois membres utilisait la gravité pour maintenir le griffon au sol pendant qu'un second usait de la terre pour le maintenir au sol. Alois eut comme responsabilité celle de lui foutre un harnais autour du cou, avec un émetteur pour trouver la position exacte de son nid. De plus, le harnais possède une petite caméra embarquée.

Ils campèrent tout les trois dans la forêt, se filant la relève pour surveiller le moniteur. Puis, un signal. Le griffon était dans son nid, ils pouvaient voir le griffon mâle et deux bébés griffons avec eux, et ils avaient la position GPS. Il fallait attaquer dès qu'ils seraient endormis. L'un d'eux allait rester sur place, les deux autres à quelques mètres de la bonne position. Reinhardt était resté faire le guetteur. Il avait prévenu son équipe, et passèrent à l'attaque. Bloquer les griffons, les empêcher de pouvoir bouger par n'importe quel moyen, et les tuer rapidement avant de s'exposer à une contre-attaque, profiter de l'effet de surprise. C'était pas facile, mais ils ont fait le boulot. Reinhardt pouvait rentrer à la maison. C'est là qu'il reçu un message. Celle qu'il s'était juré de protégé - et avait déjà faillit à la tâche - voulait des sensations fortes en compagnie d'un élève de Dandelion. Problématique lorsqu'on vient de passer six heures à monter la garde pendant que l'équipe qui devait agir dormait paisiblement pour se préparer physiquement. Mais bon. Il pouvait toujours accompagner pour une petite sortie.

'J'aimerai te dire oui mais, j'ai passé une journée rude et très difficile. Quinze heures d'éveil pour traquer quatre griffons royaux et les attaquer dans leur nid pendant leur sommeil. Quinze heures de préparation, et cinq minutes intensives d'attaques surprises. Je me trouve dans la forêt rouge, à Ys. Je comptais faire une escale par chez toi histoire de récupérer des forces et me coucher un peu...'


Du côté de Pio

Voilà. On y était. Il avait quelques petits squelettes et c'était suffisant pour cette nuit. Les revenants, c'était la catégorie de monstre qu'affrontait le plus souvent du temps Pio. Pour lui, les Spectres sont les pires. Ils sont généralement horribles. Mais quelque chose fait courir tout les squelettes. Une créature approchait, suivi d'une seconde et d'une troisième. Des espèces de capes flottantes, avec des têtes déformées. Dès leur arrivée, l'ambiance de cet endroit devint glaciale. Ces bêtes là, Pio les connaissait par cœur. Et même dans le simulateur, il n'y arrivait pas. Trop rapide. Trop agile. Trop enquiquinante. Ils craignaient la magie, et uniquement la magie. Mais pas la magie physique, justement. Ils craignent la lumière, peuvent être embêtés par les courants d'airs, et c'était quasiment tout. Pio contemplait la lune.

▬ Ivy... Ce fut un plaisir de te connaître. Mais ces bêtes là, j'ai aucune chance de m'en sortir. Vraiment. Aucune chance.

Un bruit sourd pénétrait le calme de l'endroit. Un moteur vrombissant. Puis, plus rien. Le contact fut coupé. Des bruits de pas, frénétiques, quelqu'un qui court ? Peut être. Pio regardait, mais il n'y voyait rien dans ce dédale d'obscurité et d'arbres. Puis, un gros flash blanc vers le ciel. Les bêtes furent écartées les unes après les autres. Ce sort, n'était pas à vocation offensive. Mais bien pour les dissiper un peu. Diviser pour mieux régner. C'était ce qu'il avait appris pendant un cours, pourtant, Pio avait complètement zappé. Lui, il s'était juste souvenu que sa barre de vie fut aspirée à chaque fois qu'il affrontait ces bêtes là, et il en avait déduit qu'il mourrait si jamais il en croisait un.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
CME


Messages : 124
Âge du personnage : 25 ans
Groupe : CME
Eléments : Air † Terre ► Sable

MessageSujet: Re: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   23.07.15 17:08



Frozen Time




La noirceur de l’endroit n’était jamais rassurante. Le vent était légèrement frais, et soufflait dans mes cheveux longs. En plein été, il était rare d’avoir des souffles aussi froid, je restais sur mes gardes car les ténèbres abritent souvent des choses terrifiantes et malintentionnées. En tant que CME, je savais pertinemment ce que cela signifiait. Des monstres de types revenants rôdaient dans les parages. Et pas n’importe lesquelles. J’espérais juste me tromper, je croisais les doigts pour qu’ils ne passent que leur chemin et qu’ils nous remarquent pas. Je parlais bien sûr des Détraqueurs. Ces créatures ressemblants à des spectres, ils aspirent votre âme pour allonger leur vie et se nourrissent de vos souvenirs les plus heureux de votre vie. Lorsqu’ils passent, il ne reste plus que malheur et tristesse. J’espérais sincèrement qu’ils ne nous approchent pas, je n’étais pas forcément en état de me battre contre ce genre d’abjection. Je reçu un message qui attira certainement leur attention. J’essayais d’étouffer le vibreur dans ma poche, mais leur ouïe était réellement fine… Une fois le portable dans ma main, je lisais le message qui me fit soupirer. Je ne verrai pas Alois aujourd’hui, une fois de plus… Mais je comprenais très bien la raison. Et son repos était bien plus important, on sait tous ce qu’il advient des combattants épuisés.

Pio n’était pas réellement confiant non plus, il avait remarqué les revenants. Ils se dirigeaient droit sur nous et étaient au nombre de trois. Le jeune homme regardait en direction de la lune dégagée et m’annonçait qu’il ne réussirait certainement pas l’épreuve du destin. Je mis ma main sur son épaule en esquissant un léger sourire. Il oubliait qu’il avait une combattante d’élite à ses côtés. Et même si je n’avais pas grand-chose pour leur tenir tête, je ne laisserai pas le junkie mourir ce soir.

– T’oublie que je suis là pour t’épauler. Y a toujours moyen de s’en défaire, il faut agir avec méthode et précision. Ne gaspille pas ton énergie inutilement contre ces choses, et n’hésite pas à te servir de la lumière autant que possible, c’est notre seule chance de survie.

Une des créatures s’était approchée de moi en silence, je sentais mon corps se glacer et mes yeux restaient figés sur le corps inexistant du monstre flottant. Tout devint flou et douloureux, je n’avais pas été sur mes gardes et Pio ne semblait pas savoir comment faire pour se débarrasser de ces monstres. Je ne pouvais plus bouger, la créature était entrain de se nourrir de moi… Sauf qu’un bruit assourdissant retenti dans la plaine, un moteur. Je le reconnaîtrai entre mille, et un léger sourire arriva à se glisser sur mon visage endolori. Il était tout de même venu, et j’étais bien heureuse qu’il soit là ! Une lumière déchirait le ciel et les créatures se dispersaient les unes après les autres. Celle qui m’aspirait la vie me relâcha et je m’effondrais sur mes genoux avant de lever mon katana en direction de celui qui avait voulu m’ôter la vie.

– Tu ne vas pas plus loin, saloperie.

Je fis un geste net et précis, ses mouvements furent entravés par des chaines ensablées et il allait rester comme ça un bon moment. C’est la seule magie fonctionnelle que je pouvais user contre ces bêtes revenues pour nous hanter. Je respirais fortement, j’étais essoufflée et mon dos recourbé me faisait atrocement souffrir. Mais ça allait bien se passer, Reinhardt était dans les parages et Pio allait apprendre à combattre ces revenants. On va s’en sortir !
(c) Ivy Stevens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


Messages : 50
Âge du personnage : 20
Groupe : Les Pires
Eléments : Ténèbres ▲ Lumière ▼ Gravité

MessageSujet: Re: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   28.07.15 0:48


END

Trois revenants, pourtant même si c'était sa spécialité, il savait très bien qu'il ne pouvait rien face à ça. Et Pio avait juste baissé les bras, savant ce qu'il allait se passer par la suite. Même contre une seule de ses merdes, il n'avait pas réussi à faire quoi que ce soit dans un entraînement virtuel. Il avait même séché quelques heures de cours pour retourner dans le simulateur. Et à chaque fois, la même rengaine. Il avait pourtant écouté les conseils de la miss, mais rien à faire. Pio est un type têtu. Et en deux temps trois mouvements, une des bêtes attaquait Ivy. Lui, était tétanisé. Il regardait ses spectres, tout en ayant froid dans le dos, et n'osait même pas bouger le petit doigt. L'une d'elle approchait de lui. Il savait que c'était la fin. C'était toujours la même rengaine. Un bruit de moto, un gros flash blanc, et puis plus rien. Les bêtes avaient disparues. Elles s'étaient reformés un peu plus loin et s'apprêtaient à attaquer, en corrélation toutes les trois.

Pio guidait la lumière vers les bêtes, et un autre homme avait rejoint l'équipe. Lunettes, petite mine, sourire aux lèvres. Salazar avait déjà vu sa tête, tantôt sur une photo prise à Ameefeld. Son chéri était sur place, et il allait certainement faire le maximum pour repousser les bêtes. Lui aussi avait la magie de la lumière, mais la sienne était beaucoup plus intense que celle de Pio. Certainement l'âge qui voulait ça. Mais aussi l'expérience, les heures de cours, les missions du CME. C'était un tout. Pio allumait une clope et tentait d'aider le type avec sa propre magie. En gros, utiliser la lumière émise par Alois et la renforcer avec la sienne. Histoire que les deux ne gaspillent pas trop de magie tout en éliminant la menace.

▬ Le tout, c'est de savoir garder le faisceau braqué sur lui pendant quelques secondes. Faut pouvoir le suivre des yeux, et faire guider ta magie par la pensée sur lui. Sinon, ces enculés vont se barrer.

Pio acquiesçait d'un signe de tête. Et pendant que la miss faisait du sable pour entraver leurs mouvements, Alois dégainait le premier. Il avait pris pour cible l'une d'entre elles, pendant que Pio intercalait sa lumière sur les deux autres, pour éviter que le beau gosse soit gêné lors de sa traque. Une créature était morte. Les deux autres avaient filés. Dommage. Un seul cœur magique ce soir. Mais cette sortie n'était pas si inutile que ça. Salazar s'était assis par terre, puis basculait son corps pour regarder le ciel et la lune blafarde qui reflétait sa lumière comme si elle diffusait un halo de sérénité.

▬ L'homme qui tombe à pic. J'ai bien cru que j'allais y laisser ma peau..

Le garçon eut un petit sourire aux lèvres avant de se présenter au tatoué, et inversement. Puis, il lui avait demandé ce qu'il comptait faire pour la suite de la soirée. Pio préférait en rester là, et rejoindre une fille pour la nuit. Lucia devait certainement être réveillée à cette heure-ci. Du coup, le couple était parti en moto, et le jeune homme à pied. Déambulant. Une fois qu'ils étaient loin, il prit son téléphone portable et composait un numéro tout en portant un énième joint à sa bouche. La fumée l'enivrait.

"Salut poupée, je te réveille pas j'espère?... Cool. Dis, je vais y aller franco. T'as de la place dans ton lit trésor ce soir pour m'y héberger? Nickel ! Baaah... Avec la gravité, je dirais... Une dizaine de minutes tout au plus ? Ok, ça roule."

Et le voilà sur le chemin du retour, à user de la gravité pour se faire sauter et planer petit-à-petit sur la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
CME


Messages : 124
Âge du personnage : 25 ans
Groupe : CME
Eléments : Air † Terre ► Sable

MessageSujet: Re: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   29.07.15 4:55



I'm glad to see you



Une chevelure sombre dans cette mélasse noire, une lumière et trois spectres qui tentaient ainsi de survivre. Voilà ce qu’il venait de se passer en une fraction de seconde. Je venais de retrouver mon souffle, ma vie, la vision. Ces Détraqueurs venaient d’absorber une partie de moi qui ne me dérangeait pas plus que ça. Et la voir s’envoler et ne plus jamais y repenser, c’était comme une libération. Un souvenir qui n’avait plus lieu d’être dans ma mémoire, celle de plusieurs morts dont je ne voulais pas entendre parler. Une mission qui avait échouée avant que je ne devienne CME, mais maintenant, le spectre s’en était nourri et semblait plutôt satisfait. A vrai dire, j’eu de la chance qu’un souvenir médiocre se soit extirpé de mon esprit. Il aurait très bien pu me prendre un moment joyeux comme la rencontre avec Alois, notre journée au Bosquet enneigée, le souvenir du doux visage de ma mère… Mais rien de tout cela. Il s’était trompé et tant mieux. Alois et Pio faisaient équipe pendant que je maintenais les chaines ensablées autour du premier des fantômes. Ca marchait bien, et je continuais à me focaliser sur lui plutôt que sur la douleur qui me prenait dans le dos. Le fait d’être accroupie au sol me torturait. Mais au moins, j’étais stable pour user des forces qu’il me restait. Le CME expliquait comment user de sa magie au mieux pour nous aider et Pio obéissait parfaitement. Les deux autres spectres avaient filés et je pouvais enfin me redresser avant de m’appuyer légèrement sur l’épaule de mon compagnon.

– Merci Alois. Tu nous as vraiment sauvés la vie, je ne m’attendais pas à les voir rôder aussi près de Dandelion. Bien joué à toi Pio… Et tu vois, t’es encore vivant.

Lui avais-je dis avec un petit clin d’œil. Certes, c’était grâce à Reinhardt. Mais peu importe la manière de survivre. C’était le résultat qui comptait, pas la manière de l’atteindre. Pio et mon cher brun se présentaient l’un à l’autre avant de terminer leur conversation sur la fin de la soirée. Le jeune Pyrhh semblait vouloir rejoindre une fille et nous laisser tranquillement, tous les deux. C’était une bonne idée, et puis maintenant qu’Alois était là, je ne voulais pas faire tenir la chandelle à Pio. Je m’approchais de lui avant de lui rappeler qu’il avait toujours mon numéro si jamais il souhaitait sortir pour un soir. Rien ne m’empêchait de le voir de temps à autre pour m’amuser ou passer le temps. Je grimpais sur la belle bécane noire de ma moitié avant d’en entendre le moteur. Il rugissait et commençait à accélérer dans une direction que je connaissais bien : Ys. Finalement, nous allions terminer la soirée ensemble, dans le petit appartement légué par mon défunt père. Cette soirée n’était finalement pas si horrible que ça. Je m’attendais à finir assez saoule pour rentrer à mon appartement de Dandelion avant de finir ivre morte dans mon lit sans me rappeler ce qu’il venait d’arriver. Le sort en avait décidé autrement, et c’est certainement mieux ainsi.

♦♦♦ THE END ♦♦♦
(c) Ivy Stevens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
.



MessageSujet: Re: Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Boire & Déboires ▲ Ivy Stevens [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Dandelion City :: Quartier Ouest :: L'odyssée-