AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 before i'm bored of everything ♛ nayrul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.
avatar
Elto


Messages : 29
Âge du personnage : dix huit ans et beaucoup de mois
Groupe : elto
Eléments : feu & air

MessageSujet: before i'm bored of everything ♛ nayrul    28.06.15 21:34

I need to find something before I'm bored of everything;
Il y avait quelque chose d’ennuyeux dans le dimanche après-midi. Pas qu’il différait en particulier des autres jours de la semaine ou que ces dernies avaient une saveur spéciale. Mais, le dimanche semblait naturellement s’accompagner d’une certaine lenteur paresseuse comme si tout était tourné en ralenti.  Peut-être était-ce l’angoisse des devoirs empilés sur le coin du bureau ou peut-être parce que c’était la veille de lundi et que bien que s’écoulant au compte-goutte, on se rapprochait inexorablement d’une nouvelle semaine. Alors, le renouveau d’une routine bien huilée nous sautait au visage et la semaine tracée au millimètre près s’annonçait, aussi vide que la dernière. Max avait toujours trouvé que les jours se ressemblaient, c’était toujours la même chose, au détail près et tout particulièrement les dimanches. L’imprévu du mardi matin ou le dernier ragot de l’école ne rendait pas le quotidien moins banal, moins ennuyeux…

Alors Maxine subissait comme elle avait toujours suivi ce long chemin, puisque de toute évidence, elle ne pouvait pas arrêter sa course. Elle subissait cet ennui exacerbé du dimanche après-midi dont le goût amer et la lourdeur dans ses membres  l’avaient tiré de son sommeil, ce matin ou cela était seulement l’insupportable sonnerie d’un réveil que l’on avait oublié de désactiver ? Allait savoir. Elle traversait chaque seconde de cette journée sans tumulte comme elle savait si bien le faire, comme elle traversait en pleine après-midi le parc aux mémoires,  lieu phare de Dandelion.

Max n’avait pas de raison particulière d’être là, elle n’était que de passage pour quelques courses en ville. C’était, il est vrai, un joli parc, avec des arbres et beaucoup de verdure, mais, comme la plupart des parcs. Ses pelouses venaient d’être fraichement coupées et ses allées étaient minutieusement entretenues par une municipalité soucieuse de son image. Les grands-mères jetaient des bouts de pain aux pigeons sur leurs bancs, les hommes d’affaires y lisaient le journal et les enfants chahutaient dans l’herbe ou tenaient la main de leurs mères bien-aimées. C’était un parc comme les autres.

La jeune femme tapotait son pouce d’un geste régulier sur la coque de son téléphone alors qu’elle faisait défiler les musiques, son casque solidement en place. C’était une journée radieuse pour se promener, seulement si la benjamine Howard avait été un peu plus imaginative, sûrement aurait-elle préféré une activité moins commune…

C’est là qu’elle le vit : la fausse note dans la partition orchestrée de sa journée, l’accord qui sonnait faux. C’était un adolescent blond, une mère et un petit garçon rond.  Le premier qui avait bousculé l’enfant si fort que celui-ci avait lâché la main de sa mère puis, trébuché sur Max, faisant tomber le casque de ses oreilles. Il leva ses petits yeux plissés et son visage rond et rose vers elle en une expression gênée tandis qu’elle l’était à se relever. Maxine n’aimait pas spécialement les enfants mais, elle s’en accommodait en règle générale et celui-ci semblait n’avoir rien demandé si ce n’était de se faire surnommer Kirby.

La mère de Kirby semblait d’ailleurs en pleine discussion, à coups de grands gestes et de regards accusateurs avec le perturbateur. Le genre de discussion qui ne tourne pas très bien comme quand il y a un accrochage et que personne n’arrive à se décider sur le fautif lors du constat. Alors que, très clairement, du point de vue de Max, il n’y avait qu’un seul responsable et il était bien impoli. Elle aurait dû tapoter la tête de Kirby, lui faire un demi-sourire poli et s’éclipser discrètement puisqu’un gamin bousculé ne la concernait pas réellement. Pourtant elle ne pouvait s’y résoudre : l’attitude du garçon, l’implication directe quand l’enfant l’avait arraché à sa marche ou son instinct de justicière en couche-culotte peut-être.

« Eh toi là, pour qui tu te prends ? Retourne jouer au bac à sable au lieu de te ridiculiser. » S’était-elle permise, se rangeant aux côtés de la mère en fronçant les sourcils avec désapprobation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Sigma


Messages : 55
Âge du personnage : seize années de vie.
Groupe : sigma.
Eléments : air || terre; sable.

MessageSujet: Re: before i'm bored of everything ♛ nayrul    29.06.15 0:57

C'était ce dimanche. Ce dimanche-là. Cette journée des plus longues et fastidieuses de ta vie. Tu t'en souviens. Comme si c'était hier. De ce dimanche qui t'as bien fait chier. De cette mère. De ce môme. Et surtout. De cette fille. De quoi elle se même, elle, d'abord ?

Tu le sais très bien. Toi. T'es supérieur à cette nana et que si l'envie t'en prenais, tu l'aurais écrasée et ratatinée jusqu'à son dernier souffle. Qu'elle meurt dans la souffrance et l'humiliation. C'est tout ce qu'elle mérite, de toute façon. Mais toi. T'es gentil et agréable avec les gens et déteste leur faire du mal ou jouer avec leur sentiment, c'est juste que là. Il faut te venger. De cette garce. Qu'au départ tu ne connaissais même pas sa misérable existence. C'est pas que t'es rancunier. Non ! Loin de là. C'est seulement ce qu'on appelle, la justice. Il faut te venger. Un jour ou l'autre. De cette fille. Qui a osé te contredire. Ce jour là. Ce dimanche.

Ce dimanche. Où tu t'étais levé du mauvais pied. Du pied gauche. T'étais juste énervé. C'est vrai quoi ! Qui ne s'est jamais levé de mauvais poil ? Les cours, les devoirs et la magie, c'était trop pour toi ! Il fallait te changer les idées de cette monotonie qui te rongeais. De cette routine, en fin de compte. Aussi de ce devoir maison qui t'attendais les bras ouverts. L'école, c'est pas pour toi. Il fallait que tu prennes l'air et voir les gens. Oublier tout ce qui est de la scolarité, c'est trop chiant. Comme ça, on t'aurais juste critiqué de gros flemmard qui joue son rebelle. Mais c'est vraiment que ça te fatigue, Dandelion et tout le tralala. En tous cas ce dimanche n'était pas ton jour. Tu t'en allais donc voir l'extérieur, c'est vrai que c'est plutôt animé et sortir en ville n'était pas une si mauvaise idée. Tu regardes un peu partout à gauche à droite et les querelles de couple qui s'offraient à toi. Et voilà qu'un parc... Ordinaire ? Se présente à toi. Tu y entres même si au départ tu ne comptais pas vraiment y aller. C'est que finalement, ce dimanche s'avèrait plutôt sympathique... Ou presque héhé.

Il était bien rempli. Tu voyais les petits courir un peu partout poursuivit par leur mère qui essayaient tant bien que mal de les rattraper et les convaincre de rester près d'eux, les étoiles plein les yeux. C'est que c'est ton côté enfantin qui se déclanche, héhé. Les bacs à sable, les toboggans, c'est ton élément. Tu t'en vas courir et explorer les environs tel un gamin de quatre années, jusqu'à ce que ce petit apparaisse. Tombe et entraine une jeune fille dans sa chute. Le petit est presque au bord des larmes, son sachet de bonbons tout écrabouillé et déchiqueté, il venait de l'acheter avec son argent de poche après de rudes efforts pour le récolter. Bref. C'est vrai que c'est maladroit.

« Bouge de là, gamin ! Tu vois pas que t'es sur mon chemin, hein ? »

C'est là que sa mère intervient. Te sors des leçons de morales et tout ce qui va avec. Tu réponds. Tu ripostes. Elle n'a qu'à garder son petit entre ses pattes, quoi ! Toi. Tu n'as fais que te défendre toi et ton opinion. Et voilà que le désastre apparait. C'était cette... Cette catastrophe. Ce déchet du monde. Qui ose prendre la parole. Et t'attaquer. Comme ça. Du néant.

« Eh toi là, pour qui tu te prends ? Retourne jouer au bac à sable au lieu de te ridiculiser. »

Tu restes sidéré, bouche bée. Pendant quelques instants. La haine et la colère commence à monter petit à petit t'envahir l'esprit et le corps jusqu'à en trembler. C'est vrai qu'elle t'en as collé une. Là. Cette fois-ci. Elle t'avais humilié. Devant ces gens, qui certains souriaient, et d'autres contemplaient avec attention le spectacle qui s'offrait à eux. Tu hésites à reprendre la parole. C'est que c'est un fort adversaire que t'as là, devant toi. Tu as ce désagréable sentiment qui présage que l'émotion prendra le dessus, ce sentiment qui t'empêche... Non ! Hors de question. Tu prends ton courage à deux mains. Et reprends l'usage de ta langue.

« Euh... Mmh.. On se connait ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

before i'm bored of everything ♛ nayrul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» canon "back-bored"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Dandelion City :: Le quartier éternel :: Le parc aux mémoires-