AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 mésaventures.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.
avatar
Sigma


Messages : 48
Âge du personnage : Seize ans.
Groupe : Sigma
Eléments : Lumière / Feu (pas encore découvert) → Explosion.

MessageSujet: mésaventures.   09.06.15 15:41

mésaventures.
Alena & Drake
Quelle ne fut pas ma surprise d'apprendre que j'étais de patrouille ce matin. La patrouille offrait le droit de rater des cours, et je devais bien avouer que mettre des mots sur le papier était un peu plus rassurant que de me retrouver en pleine nature ainsi. Nous étions chargés, avec deux autres élèves, d'effectuer une reconnaissance en pleine forêt. Je m'étais donc préparée d'arrache-pied la veille, me replongeant dans mon manuel de magie pour être sûre d'être prête. C'était ma première patrouille de l'année, et je n'étais pas sûre d'être prête. L'année passée, un capitaine nous avait accompagné, alors j'étais bien rassurée. Mais cette fois, nous serons seulement des élèves en pleine nature. Je ne connaissais pas l'identité de mes deux coéquipiers avant de les rencontrer, à l'aube.

D'habitude à cette heure-ci, tout le monde a la tête dans les nuages. Il n'était même pas sept heures. Mais l'adrénaline qui coulait dans mes veines me tenait bien éveillée. Un sac à dos passé sur moi, je passais en revue son contenu : bouteille d'eau, barre énergisantes, trousse de premiers secours, de quoi reporter des informations sur un petit calepin et une paire de jumelles. Voilà ce à quoi j'avais pensé. Nous nous tenions sur la ligne de départ, écoutant les dernières instructions de la part de notre référent. Il s'agissait de deux autres personnes d'autres divisions, et il ne me semblait pas non plus être de la même année qu'eux. Bref, c'était pas la joie. J'avais l'air d'être la plus jeune, et ça n'allait m'avancer à rien puisque je n'aurais qu'à suivre des directives. Derrière tout ça, j'étais plutôt rassurée de me retrouver avec des élèves plus expérimentés que moi.

Nous marchâmes toute la matinée sans que je ne place un seul mot. Nous nous arrêtions de temps en temps pour reporter quelques informations sur un calepin. Nous avions notamment noté la présence d'un spécimen de monstre que nous avions repéré à ses empreintes de pas. Cette bestiole ne semblait pas très grande, mais j'avais appris à ne pas sous-estimer le potentiel des monstres. On en avait tous plus ou moins peur, mais j'essayais de voir au-delà de ça, de comprendre pourquoi ils sont si agressifs avec les humains et pourquoi ils cherchent à s'attaquer aux villes. Peut-être est-ce l'Homme, la nuisance ? Je me posais tout un tas de question, comme d'habitude, en marchant, un peu en retrait comparé à mes deux partenaires. Nous suivions les traces du monstres, cherchant à évaluer sa position. Mais mon attention fut attirée par d'autres traces de pattes, que mes coéquipiers ne semblaient pas avoir remarqué. Cela s'enfonçait dans la forêt. Intriguée, je m'écartais du chemin, suivant les traces encore plus petites qui s'enfonçait dans la forêt si jolie dans laquelle nous nous enfoncions.

Perdue dans mes pensées, je ne vis pas le temps passer, et j'étais bien loin de mes partenaires, désormais. Les traces de pattes semblaient fraîches, et je me demandais si une observation serait possible. Cet animal semblait tellement petit qu'il ne pouvait être que inoffensif. Je griffonnais quelques mots sur mon calepin, coinçant ensuite le crayon à papier derrière mon oreille, attrapant une paire de jumelles dans mon sac. Le vent ne soufflait pas, j'étais donc à couvert. Je suivis avec les jumelles ces traces de pattes, jusqu'à découvrir ce qui semblait être un nid. Subjuguée, j'attendis de longues minutes, devinant quelques mouvements sans pour autant pouvoir décréter de quoi il s'agissait. Peut-être de rien, mais peut-être s'agissait-il d'un nid de monstre. J'étais curieuse de savoir si les monstres avaient un instinct maternel ou si ils délaissaient leur progéniture.

J'avais complètement oublié mes camarade, complètement absorbée par mon observation. L'un des petits se montra enfin, et je pus mieux l'observer, esquissant un croquis dans mon carnet. Il s'agissait d'une créature étrange, à l'allure presque visqueuse, humide. Leurs pattes étaient très minces, squelettiques, et leurs yeux étaient rouges. J'avais déjà aperçus cette espèce dans une encyclopédie, ils étaient communs dans le coin mais difficilement observable. De ce que j'avais lu, la nuit leurs yeux viraient au blanc. Ils évitent de s'exposer au soleil en raison de la sensibilité de leurs yeux. J'étais aux anges. Un spécimen bien plus gros - que j'estimais être leur mère, leur apporta un gros morceau de viande, qu'on pourrait deviner comme étant une biche qu'on aurait éventrée. Je retins un haut le coeur, et décidais qu'il était temps de partir. L'odeur de la mort arrivait jusqu'ici, et je ne pourrais pas tenir longtemps face à une scène aussi répugnante, car les petits s'étaient jeté sur leur petit déjeuner et l'éventraient à coup de griffes et de dents. Je ramassais mes affaires en douceur, rangeant tout dans mon sac à dos que je passais délicatement sur mes épaules. Je reculais doucement, guettant les brindilles qui auraient pu craquer sous mon poids. Mais à force de faire attention à ce qu'il y avait sous mes pieds, je ne faisais pas attention à ce qu'il y avait derrière moi. Eh oui, je suis une fille très futée quand je veux...
Bref, je trébuchais contre une racine d'arbre qui ressortait un peu trop du sol, et m'écrasais dans un buissons, écorchant l'un de mes mollet contre une pierre. Mon coeur battait à toute allure. J'allais sûrement être repérée par les monstres, j'allais être prise en chasse et ils allaient me dévorer. C'est à ce moment là que je me rendis compte à quel point c'était une mauvaise idée de m'être aventurée si loin, seule. Mais qu'est-ce qui m'a prit... que je me répétais intérieurement. Je m'étais immobilisée, ne faisant aucun bruit pour écouter les alentours. Le vent s'était levé, et hormis les bruits de la nature, je n'entendais rien d'autre. C'est quand j'entrepris de me relever que j'entendis des bruits de pas - très légers mais audibles - non loin de moi. Un grondement sourd s'éleva des buissons juste devant moi, et je me mis à courir, de toute mes forces. Mon sac battait mes flancs, et la bête surgit derrière moi, un peu hébétée par la lumière du jour, mais tout de même rapide. Leur élément était la nuit. Réfléchissant aussi vite que je courais, je me concentrais difficilement, mais parvins tout de même à me servir de ma magie de Lumière pour l'éblouir quelques instants. Vu que cette espèce était sensible à la lumière, je générais une source de lumière assez vive pour l'éblouir. Cependant, ce fut très bref, et cela ne me fis gagner que quelques secondes. J'envoyais l'équivalent d'une balise de secours dans les airs, au-dessus des arbres, espérant que quelqu'un verrait ce signal et viendrais m'aider. Cela ne me demandais pas trop d'énergie, encore heureux. J'avais beau être blessée, je ne sentais rien de cette plaie. Mais ce monstre semblait au contraire rendu hystérique par l'odeur du sang. Je n'avais pas le droit à la fatigue, mais mes ressources étaient celles d'un humain, et je ne souhaitais pas perdre mon souffle en appelant à l'aide, alors j'envoyais encore des signaux de lumière dans le ciel.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Zeta


Messages : 99

MessageSujet: Re: mésaventures.   09.06.15 17:30

Ce matin, j'étais de patrouille. Savoir ça m'avait surpris, mais j'étais content de l'être. Je préfère mille fois sortir dehors et aller faire coucou à des monstres vilains pas beaux que d'aller en cours pour noter des trucs sur du papier... Quoi que, j'aime bien les cours de magie aussi. M'fin, bref, j'étais chargé, avec deux élèves dont je ne savais rien, d'aller en pleine forêt pour aller patrouiller et voir ce qui s'y tramait. J'avoue, je m'étais un peu préparé à l'arrache. Les manuels ? Fi de ça je sais comment on se bat ! Cependant, je m'étais entrainé un coup pour être sûr de pouvoir lancer correctement mes coups, ainsi que pour pouvoir faire des beaux combos à l'épée totalement stylés. Bah quoi, c'est important ça si j'ai a combattre un monstre, même si tuer n'est pas trop mon dada... Je préfère les blesser pour les faire fuir ou leur faire peur pour qu'ils ne recommencent pas, même si je vois difficilement comment un monstre pourrait avoir peur d'un simple humain. A moins que je crée une ombre monstrueuse de prédateur... Bonne idée. Sauf qu'il faut apprendre la chaîne alimentaire de ces créatures, et ça, c'est plutôt chiant...

Je m'étais levé tôt ce matin donc, bien frais comme il faut. Levé à 5h du matin histoire de prendre l'air pour pas être trop mort pour la patrouille. Nan mais imaginez, on tombe sur un monstre bien balèze comme il faut, et moi, mal réveillé, je me mange un arbre en fuyant et j'me fais tuer hein ? Trêve de pessimisme, c'est pas bon pour la santé ce truc là. Une fois là-bas, j'étais prêt, muni d'une bouteille d'eau, parce que faut pas déconner, au cas ou j'avais soif, ainsi qu'un sandwich pour manger en cas de faim, avec en plus un bloc-notes et un stylo, pour prendre des notes, et non dessiner quelconques trucs étranges. C'était tout ce dont j'avais besoin pour cette sortie de toute façon... Il fallait emporter le strict minimum en cas d'urgence. Je n'avais pas besoin de trousse de secours pour bander une blessure, j'pouvais toujours cautériser la plaie, merci le feu. Par contre, ça se fera dans la douleur si jamais j'ai à le faire. J'écoutais les informations données du référent... Je me retrouvais donc, avec deux inconnus, d'âge différent au mien, et de divisions différentes. Il semblerais que je sois le plus vieux de nous trois... RAAH, DES RESPONSABILITES, WHY ? En tant que plus expérimenté, je me devais de garder un oeil sur eux, et empêcher à ce qu'il leur arrive quelque chose.

En fait, c'était plutôt l'ennui comme patrouille, j'en avais connue des plus drôle, comme par exemple, une avec Aaron ou ça s'était joué à un concours de qui a ramené le plus d'infos. Et on était à égalité. Encore. En fait, avec mon meilleur ami/ami d'enfance/rival, on était aussi balèzes l'un que l'autre, en cherchant à nous dépasser l'un l'autre. Mais là... Le silence plat. Personne ne parlait, à part moi, qui parlait des pauses que nous faisions pour noter des trucs et puis voila... Raaah, fallait trouver un truc à faire, et vite ! J'aime bien aller dehors, mais si c'était pour m'ennuyer cela n'en valait pas la peine. On avait repéré un monstre, passé par là il y a quelque temps au vu des empreintes, et de petite taille il semblait. J'étais un peu sur mes gardes, car l'habit ne fait pas le moine, un petit monstre très agressif peut se révéler bien plus dangereux qu'un énorme monstre pacifique. Pacifiques, certains monstres le sont, mais d'autres sont directement agressifs... Et si c'était nous le problème ? Et si en fait, les monstres étaient ici pour nous empêcher de plus nous développer et mettre le monde dans le chaos ? Et si c'était l'évolution... Allions-nous finir dominés, puis éteints ? Pas maintenant. Cependant, je pense qu'il faut éliminer tout monstre agressif et ne pouvant être "raisonné", ce sont les pires ceux-là. Des forces de la nature que nous ne pouvons dominer autrement que par la mort... Quel dommage. On suivait encore et toujours les traces de monstres, et quelqu'un semblait manquer à l'appel... Wait. On était plus que deux. SERIEUSEMENT ? Ou était passé la troisième ? Raaah, ça craint.

- LA POISSE ! Malchance, malchance, s'il lui arrive quelque chose, qu'est-ce que je vais dire moi ? J'aurais bien l'air con... Bon, suis-moi, on va la chercher !

Le membre du groupe resté avec moi me suivit. Bon, c'est déjà ça de fait, au moins, je paumerais pas l'INTEGRALITE de mon groupe. Rah, le temps passé si vite... En fouillant, j'aperçus des traces de pas plus fraîches, semblant venir d'une créature similaire. Et si... OH MON DIEU, NON, PAS CA. Vite, je devais me manier, si c'était bien ce à quoi je pensais, je devais me magner l'cul ! Si c'est bien ce genre de monstre... Les enfants ne sont pas agressifs. Par contre, adultes... La simple vue de viande les rend fous. Et justement, pas loin, des traces similaires, mais plus grandes... Je les discernais. Je fis un signe de bras à mon coéquipier, lui indiquant la direction à suivre. Quelque chose m'alerta... Un signal de lumière, dans le ciel ! Ca puait le signal de détresse tout ça...

- Qu'est-ce que... VITE !

Mon coéquipier me suivit, au pas de course, en direction du signal qui avait été envoyé. Un deuxième, plus loin, puis un autre. VITE DRAKE ! D'un coup, les signaux s'arrêtèrent. Assez vite, j'arrivais au lieu sus dit, et un monstre pas très beau était devant... Ma troisième coéquipière, qui avait une plaie qui saignait a un de ses mollets. Le sang... Le monstre aux yeux rouges l'avait remarqué. Comme un ninja, j'escaladais un arbre, avant de sortir ma Keyblade, au dessus du monstre.

- Hé, le gros truc moche et visqueux là ! Aujourd'hui...

La bête se retourna au son de ma voix, avant que je saute d'en haut de l'arbre, lame vers le bas, tombant pile au niveau du ventre du monstre.

- ... TU VAS BOUFFER DE L'ACIER !

Il s'était écarté, mais je l'avais touché, lui coupant une patte au passage.

- Aha, les bras t'en tombent mon gros !

Je me concentrais, fixant le monstre, blessé, qui tentait tant bien que moi de me foncer dessus, boitant, avant de positionner mes mains, face à moi. Nous étions en forêt, donc pas de feu... OH, JE SAIS. Une ombre se matérialisa devant moi. Pile quand le monstre marcha dedans, une cage noire, faite de ténèbres, s'était formée autour de lui, l'immobilisant. Je maîtrisais encore assez mal ma magie descendante, mais je savais faire ça. Je me retournais vers ma coéquipière, lui tendant la main pour l'aider à se relever.

- Ca va ? Vaut mieux qu'on se dépêche d'y aller, avant qu'il ne casse ma cage noire... Prête ? Où alors, on l'affronte, c'est comme tu veux.

La bête se débattait dans la cage, la fissurant. Temps estimé avant cassure: 25 secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Sigma


Messages : 48
Âge du personnage : Seize ans.
Groupe : Sigma
Eléments : Lumière / Feu (pas encore découvert) → Explosion.

MessageSujet: Re: mésaventures.   14.06.15 12:37

mésaventures.
Alena & Drake
Je commençais à véritablement angoisser à l'idée de ne pas être secourue. Je sentais mon poul battre plus vite que jamais, persuadée que ma vie allait s'arrêter là. Désespérée, je m'efforçais de maintenir l'allure car sinon cette bestiole allait rapidement me rattraper. J'entendais sa mâchoire claquer dans l'air, à moins de quelques mètres de mes jambes qui commençaient à s'engourdir. Je ne pouvais pas me servir de la magie au risque de me fatiguer davantage ou de faire n'importe quoi avec cette dernière. Cela aurait très bien pu se retourner contre moi, alors je ne préférais pas prendre le risque. C'était la première fois que je me retrouvais dans une telle situation, et je croyais bien que c'était la dernière...

DRAKE ; « Hé, le gros truc moche et visqueux là ! Aujourd'hui... » Je sursautais automatiquement, trébuchant en tombant au sol. « ... TU VAS BOUFFER DE L'ACIER ! » Je roulais sur environ un mètre, avec l'élan que j'avais pris dans ma course. Mon souffle était court, et je me savais pas encore tirée d'affaire. « Aha, les bras t'en tombent mon gros ! » Pourquoi riait-il ? Le monstre pourrait très bien me sauter dessus et m'étriper, mais mon sauveur semblait avoir pensé à tout car je vis cette espèce de monstre emprisonné dans la cage de Ténèbres de Drake - du moins j'avais compris qu'il s'appelait comme ça peu avant le début de la patrouille.

Lorsque mon regard tomba sur la patte qui gisait dans une marre de sang à seulement quelques mètres de moi, j'eus un haut le cœur, plaçant automatiquement ma main égratignée contre ma bouche. Je m'efforçais de respirer profondément pour éviter de rendre sur place, mais l'odeur âcre du sang envahissait les lieux et le vent semblait s'être soudainement fait la malle. Je me détournais, et la douleur à mon mollet me fit de nouveau souffrir, comme si pendant ma course, mon inconscient l'avait fait s'endormir. Mon autre main se posa près de ma blessure. Cela n'avait pas l'air très profond, mais je sentais des picotements engourdir le bas de ma jambe, et mon ventre me donnait l'impression d'avoir la tête à l'envers. Cela était probablement dû à l'adrénaline ou à mon dégoût.
Une main tendue vers moi. Je la considérais quelques instants, et me rendis compte que des larmes ruisselaient le long de mes joues. Mon dieu, j'étais dans un état pitoyable, et j'étais absolument pitoyable. Le jeune homme semblait être parfaitement confiant et calme. Il semblait même prendre tout ceci à la rigolade, et je l'admirais un instant. Comment pouvait-il avoir autant confiance en lui ? Je n'étais pas capable du quart de ce qu'il faisait actuellement. Jetant un coup d'oeil à la cage de Ténèbres, je vis le monstre se débattre activement, le sang ruisselant là où la chair avait été tranchée. J'inspirais profondément pour reprendre contenance, mais j'avais l'impression qu'on me frappait le crâne avec une pierre.

DRAKE ; « Ça va ? Vaut mieux qu'on se dépêche d'y aller, avant qu'il ne casse ma cage noire... Prête ? Où alors, on l'affronte, c'est comme tu veux. » L'affronter ? Hors de question.

ALENA ; « J-Je.. Je crois.. Allons-nous en... » Même si il y avait de fortes chances pour que le monstre nous poursuive.. Quoique, elle avait une patte en moi, ce sera probablement délicat et elle avait certainement prit peur à son tour. Cette bête poussait des cris stridents et insupportables, d'agonie sûrement. Les joues mouillées de mes propres larmes, je me tournais vers Drake, ayant soudainement l'envie d'être aussi loin que possible de cette chose. « Partons avant qu'il ne décide de prendre sa revanche ou qu'il appelle des amis... » J'avais pris sa main, désormais relevée. Je m'appuyais sur ma jambe qui n'était pas blessée et plaçais mon sac sur mon dos. Je ne voulais pas perdre les informations que j'avais recueillies.. même après ce que je venais de vivre. Je suivis difficilement Drake, mais me forçais à tenir l'allure.

Quand sa cage de Ténèbres céda aux gestes de la bête, cette dernière s'enfuit dans les buissons sans demander son reste, de sa démarche boitillante à cause de sa patte en moins. Nous étions sauvés, pour l'instant. Quand nous fûmes beaucoup plus loin, je me laissais tomber sur une souche d'arbre à proximité du chemin.

ALENA ; « Je suis désolée.. Je voulais juste.. J'aurais jamais dû je.. Tout est de ma faute.. Où est le troisième ? » Demandais-je en parlant de notre partenaire. Lui était-il arrivé quelque chose, à lui aussi ? Tout dans mes yeux criait à la détresse. Je venais de vivre quelque chose de traumatisant, n'ayant jamais vraiment assisté à la violence jusqu'ici, puisque chaque expédition de l'année dernière s'était bien terminée. Je me confondais encore en excuses, passant ma main sur ma joue pour essuyer légèrement mes larmes, la tête baissée.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Zeta


Messages : 99

MessageSujet: Re: mésaventures.   15.06.15 2:06

Couic, une patte en moins. Si j'avais pas gueulé, ça aurait pu se finir en meurtre sur le monstre. Mais bon, trop soucieux de faire une entrée épique et héroïque, j'avais oublié ce LEGER détail. C'est ce qui se passe quand je laisse ma connerie prendre le dessus sur ma raison. Résultat: une esquive, et seulement une patte coupée. Le pauvre, j'aurais pu l'empêcher de souffrir... Il fallait abréger ses souffrances, sinon, il souffrira. Après avoir crée ma cage noire, je demandais à ma coéquipière, Alena, de ce que j'avais compris, de prendre une décision. Celle de combattre et de vaincre la chose, ou de fuir. 25 secondes. C'était le temps qu'elle avait. C'était à la fois trop de temps pour dire quelques mots, mais c'était pas assez. Le monstre se débattait activement dans la cage, tentant de la briser, le sang coulant à de sa patte mutilée. L'odeur du sang, la vision d'une patte par terre... Bon, c'était toujours dégueu, mais je m'y étais habitué. Ce n'était pas comme ma coéquipière qui semblait se sentir mal, ou le troisième, qui faisait une légère grimace, en mode "c'est quand même hard." Ca aurait pu être pire. Finalement, elle décida de ne pas combattre le monstre. Ce qui était sûr, c'est qu'il allait casser sa cage dans quelques secondes. Mais, qu'allait-il faire ? S'il repart à notre poursuite, je l'achève, avec une patte en moins, il ne peut plus grand chose. S'il fuit... Et bien il fuira, les charognards ne tarderont pas à retrouver son futur cadavre, mort d'une hémorragie, après une longue agonie. La bête, en se débattant, hurlait à la mort... Ce son strident, c'était dur à supporter, j'avais mal aux oreilles, mais il fallait tenir. De quoi j'aurais l'air si je courbais l'échine à un simple cri hein ? Sérieusement, payes ton image quoi. Ces cris... De la souffrance. Ce monstre souffrait, et pourtant, il continuait à se débattre, pour échapper à son inexorable destin. Ma coéquipière m'attrapa la main pour que je l'aide à se relever, puis, ma cage se brisa, disparaissant dans l'air. Le monstre, pris de peur, fuit, malgré son handicap nouveau.

- Au moins, il vivra quelques instants de plus... D'autres créatures, qui sentiront l'odeur de son sang, ne tarderont pas à finir ce qui a été commencé. Il serait préférable de fuir, avant de tomber sur plus costaud.

Je l'avais remarqué, sans le montrer, faisant comme si je ne l'avais pas vue. Alena avait pleuré avant de se relever avec mon aide. Cependant, j'ai feint l'ignorance. Ce genre de chose met toujours un bon coup sur le moral... Après ces évènements, nous nous étions repliés plus loin, tous les trois, avant de faire une pause, dans un endroit plutôt calme, avec quelques points pour s'asseoir. Manquait plus qu'une autre créature comme ça vienne... Bon, je pense qu'à 3, nous serions assez forts pour le démolir, mais sait-on jamais, si c'est un truc plus puissant qui arrive. Ma coéquipière s'excusa de s'être éloignée comme ça, risquant sa vie ainsi.

- Tu voulais prendre des informations, et tu t'es égarée, c'est ça ? Bwarf, ça m'est déjà arrivé ce genre de conneries. Sauf que j'ai eu de la chance. Toi aussi, tu as eu de la chance, enfin, tu as plutôt eu l'intelligence de lancer des signaux pour qu'on te voie. Si ça avait été moi, doué comme je suis, j'aurais fait cramer la forêt, car le feu et le bois, en général, ça fait pas bon ménage.

Disais-je avant d'un peu rigoler. Puis, elle me demanda ou était passé le troisième... Je regardais vite fait autour de moi. Nous étions deux, pas 3. Non mais. Sérieusement ? POURQUOI ? POURQUOI EST-CE QUE MES CAMARADES SONT DISSIDENTS ? J'entendis des bruits de pas. Au vu du rythme des pas, la personne devait être en train de courir. Et qui était en train de courir ? Le troisième, qui arriva au pas de course, avant de gueuler "UN AUTRE !" Tch. C'est pas vrai, on était en paix... Bon, ça allait me faire de quoi me défouler un peu ! Quelque chose bondit de l'ombre, s'accrochant contre l'arbre, faisant tomber quelques branches, et atterrissant au sol, grognant. Le même que tout à l'heure, mais avec ses 4 pattes, semblant plus musclé, plus agressif, et ses yeux, rouges, semblaient laisser un regard de rage. La poisse ! Cette fois, c'était une attaque frontale. Je n'allais pas pouvoir m'en sortir seul. Surtout que je n'étais pas forcément spécialisé contre ce genre de trucs, mon domaine de prédilection étant les Léviathans. Heureusement pour nous, nous étions à un endroit de la forêt où il n'y avait que peu d'arbres. Encore un coup de chance. J'allais pouvoir me déchainer. Nous n'avions pas le temps pour fuir... Il fallait faire une diversion. Le repousser, voire le tuer, ou nous permettre la fuite.

- Bon, je crois que cette fois, on a pas trop le choix... J'espère que vous pouvez vous battre ? Car moi, j'le ferais jusqu'au bout. Si ça tourne mal, fuyez. Et ne vous retournez pas. C'est... Ce qu'une personne m'a apprise.

Cette personne, c'était mon père. C'est ce qui m'avait sauvé, et causé sa mort... Je sortis mon arme, avant de fermer les yeux, quelques instants. Ces quelques instants permirent au monstre de bondir sur moi... Enfin, s'il ne s'était pas pris un mur en acier. Donc, mon second coéquipier savait mélanger les éléments, et utilisait la magie de l'acier ? Pratique. Quant à Alena, je ne savais pas ce qui se passait, étant trop concentré sur mon sort. Quand, d'un coup, je finit de me concentrer, mes poings s'enflammèrent, et je regardais la créature, droit dans les yeux.

-Merci l'ami. Maintenant... C'est parti !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Sigma


Messages : 48
Âge du personnage : Seize ans.
Groupe : Sigma
Eléments : Lumière / Feu (pas encore découvert) → Explosion.

MessageSujet: Re: mésaventures.   27.07.15 13:21

HRP:
 

mésaventures.
Alena & Drake
Les cris d'agonie du monstre étaient horrible, et une boule naquit dans le fond de mon estomac. Tandis que je combattais ma nausée, Drake m'aida à me relever. J'avais tellement de mal au ventre que je ne savais pas si j'allais pouvoir marcher très rapidement. Mais désormais en présence de mes deux partenaires, je me sentais beaucoup plus en sécurité.

DRAKE ; « Au moins, il vivra quelques instants de plus... D'autres créatures, qui sentiront l'odeur de son sang, ne tarderont pas à finir ce qui a été commencé. Il serait préférable de fuir, avant de tomber sur plus costaud. »

Au moins, ils avaient plus d'expérience que moi dans ce genre de situation, et étaient donc dotés de davantage de réflexes. Enfin soit, je nous pensais complètement tirés d'affaire. Je pensais que plus aucun monstre ne viendrait nous ennuyer cette fois-ci. J'étais loin du compte apparemment. Drake paraissait vraiment en confiance par rapport aux monstres, par rapport au danger. Je lui lançais un regard humide mais admirateur. J'étais vraiment impressionnée par un tel comportement, et je ne pouvais que me sentir encore plus misérable à côté de lui. Comment pourrais-je régaler son courage, un jour ? Même après des années d'étude, je demeurerai la même trouillarde que j'étais aujourd'hui.
Désormais repliés dans un endroit calme, je tentais de récupérer mes esprits. Les yeux dans le vague, je cherchais quelque chose dans mon sac à dos tâché de poussière. Je trouvais ma bouteille d'eau et en bu de longues gorgées. Je proposais de l'eau à Drake et à notre camarade. Seulement, ce dernier m'envoya paître avec un regard noir. Visiblement, il n'était pas enchanté d'avoir eu à me sauver ou quoi que ce soit.
Déjà que je m'en voulais terriblement d'avoir mis mes partenaires dans une telle posture, mais je m'en voulais d'abord de m'être éloignée, d'avoir crus que je pouvais observer des monstres sans bouleverser leur comportement. Mais Drake semblait plus compréhensif.

DRAKE ; « Tu voulais prendre des informations, et tu t'es égarée, c'est ça ? Bwarf, ça m'est déjà arrivé ce genre de conneries. Sauf que j'ai eu de la chance. Toi aussi, tu as eu de la chance, enfin, tu as plutôt eu l'intelligence de lancer des signaux pour qu'on te voie. Si ça avait été moi, doué comme je suis, j'aurais fait cramer la forêt, car le feu et le bois, en général, ça fait pas bon ménage. »

ALENA ; « Oui, je.. Je voulais observer un nid de monstre. Ils semblaient tout à fait paisible, et dotés d'un instinct maternel. » Je pinçais mes lèvres, pensant qu'il valait mieux que je me la ferme définitivement avant qu'ils ne décident de m'abandonner ici pour me donner à manger aux monstres. Beaucoup de personnes à Dandelion et même de grands chercheurs ne croyaient pas que les monstres étaient dotés de sentiments, d'un instinct maternel qui pourrait peut-être nous aider à comprendre les raisons de leur agressivité. Je poussais un soupir. « J'aurai pas dû, c'est tout.. Et je le sais... »

Puis je fis remarquer l'absence de notre camarade, et tout se passe extrêmement vite. Drake semblait repartir au quart de tour. Décidément, était-ce moi qui avait fait fuir notre partenaire ? Et que à cause de ça il se trouvait en mauvaise posture ? Mais on ne tarda pas à le savoir, car notre partenaire revint en courant, talonné par un monstre de la même espèce que celui de tout à l'heure. Tétanisée par l'allure de mastodonte qu'il avait, je mis quelques instants à comprendre ce qu'il se passait.

DRAKE ; « Bon, je crois que cette fois, on a pas trop le choix... J'espère que vous pouvez vous battre ? Car moi, j'le ferais jusqu'au bout. Si ça tourne mal, fuyez. Et ne vous retournez pas. C'est... Ce qu'une personne m'a apprise. »

Je devinais que quelque chose de fort allait se passer, ici même. Nous allions devoir combattre cette bête, coûte que coûte car ce sera elle ou nous. J'étais profondément révoltée à l'idée de retirer la vie à l'une de ces créatures, bien qu'il nous attaque et soit hideux.

DRAKE ; « Merci l'ami. Maintenant... C'est parti ! »

Le combat avait déjà commencé, et je ne savais pas quoi faire. Si j'avais été seule, le monstre serait probablement déjà en train de m'arracher la tête. La boule dans mon estomac me fit encore plus mal, mais l'adrénaline circulait dans mes veines comme une nouvelle source d'énergie. Je ne devais pas céder à la panique et aider du mieux que je le pouvais mes partenaires, car tout pouvait mal tourner. Je me servis du seul élément que je me connaissais pour le moment, à savoir le pouvoir de la Lumière. Il suffisait d'avoir suivi les cours d'Analyse des monstres pour savoir que cette espèce était sensible à la lumière. Ainsi, je me concentrais difficilement, mais parvins à entourer Drake d'une lumière assez intense pour que le monstre soit ébloui. Ainsi, le jeune homme pourra porter le premier coup sans que le monstre ne puisse voir d'où il venait.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
.



MessageSujet: Re: mésaventures.   

Revenir en haut Aller en bas
 

mésaventures.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vos mésaventures et histoires rocambolesques en magasin
» Mon craquage apres 3 mois de diete
» Les mésaventures d'un gendarme (télé, Minint, hiérarchie, justice, CSA) ...
» Mes mésaventures lactées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Extérieurs :: La zone des montagnes :: Le lac Sarah-