AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 May the force be with u [Siskah] [DONE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.
avatar
Aer


Messages : 149
Âge du personnage : XVII
Groupe : AER
Eléments : Ascendant Eau ; Descendant Air

MessageSujet: May the force be with u [Siskah] [DONE]   30.05.15 19:25





___ Vous aviez réservé le stade la semaine précédente. Parce que madame semblait être prête à courir un marathon et qu'il fallait bien qu'elle entraîne sa cardio. Et c'est bien parce que vous aviez réservé le stade que tu te forces à t'extirper de ton lit qui te semble si parfait, si doux, si moelleux, si tendre, si... Tu soupires, ta tête se secouant de droite à gauche, te grattant l'arrière du crâne, emmêlant tes cheveux plus que nécessaire et tu laisses même ta langue humidifier tes lèvres sèches. Tu jettes un regard par la fenêtre, te disant que c'est vraiment une journée à dormir avant d'arriver au bout de très, très longues minutes à sortir du lit qui t'appelles encore et toujours. Tu lui murmurerais presque des mots doux, tiens. C'est vraiment pas une heure pour se lever, sérieusement. Samedi matin, six heures et demie, ça devrait être interdit par la loi.

___ Ca devrait vraiment être interdit.

___ Quelques minutes plus tard, les cheveux en l'air comme si on t'avait mis un pétard dedans, tu sors de ta chambre en baillant - sans mettre ta main devant ta bouche parce que d'un, t'es qu'un con et que deux, y'a personne pour te faire chier. Tu déambules dans les couloirs, tes lacets pas fait, ton jogging à peine posé sur tes hanches, ton débardeur un peu trop lâche négligemment jeté sur tes épaules, ton sac traînant dans ta main et une légère veste mise sur le dos. Il était quand même à peine sept heures du matin quoi.

___ Ca devrait vraiment, mais vraiment être interdit de se lever si tôt un samedi matin, merde.

___ Tu arrives au stade sans vraiment t'en rendre compte mais au moins, t'es à l'heure. Enfin, à l'heure. Tu jettes un regard à ta montre. Ouais, à l'heure. Vite fait. T'as dix minutes de retard mais tu t'en fous. C'est pas dix minutes qui allait te tuer, après tout, hein ? Bah non, parce que t'es qu'un con et que tu t'en fous si y'a des gens qui t'attendent dans le froid, si tôt le matin. Ouais, parce que t'es frileux, en plus. T'es con, frileux et râleur. Mais quel homme parfait tu fais, Arthur, vraiment. Sérieusement, t'aurais pas pu prendre un peu des qualités du légendaire roi Arthur au lieu de prendre que des cons qui l'ont suivis ?

___ Tu entres enfin dans le stade, espérant qu'elle soit déjà là. Ouais, parce que t'es un con, alors être en retard, ça te dérange pas, mais si y'a quelqu'un qui a le malheur de te faire attendre, il est bon pour de bonnes piques bien cinglantes.

___ Parce que t'es qu'un con, et qu'en plus, il est définitivement trop tôt pour faire quoique ce soit en ce samedi matin.





HRP:
 


Dernière édition par Arthur Aceline le 03.06.15 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Zeta


Messages : 134
Âge du personnage : 18 ans
Groupe : Zeta
Eléments : Air + Terre

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   30.05.15 22:00

RUN BOY RUN

Siskah regrettait déjà d'avoir placé si tôt son rendez-vous sportif avec Arthur. Elle avait passé sa soirée sur le problème P = NP et à force d'enchaîner les cafés et autres boissons énergisantes, n'avait pas su trouver le sommeil. Quand finalement elle se sentit tomber dans les bras de Morphée, son réveil vint l'en tirer sans délicatesse. Elle ne l'explosa pas. C'était une habitude qu'avait pris la plupart de ses amis, si bien que Siskah songeait à leur en offrir une collection pour leurs anniversaires. Mais elle ? Elle n'en avait pas la force physique.

Les cheveux en bataille, elle s'était mollement frottée les yeux - qu'elle n'avait pas fermé de la nuit - avant de se lever sans grande conviction. Après être passée sous une douche brûlante, histoire de bien se réveiller, et surtout parce qu'il faisait très froid au matin, Siskah enfila presque à contrecœur un marcel blanc, un short noir sportif, des baskets noires et passa par-dessus tout cela un large sweat à fermeture.

Sortie de sa chambre, elle fut accostée par une autre Zeta qui la félicita pour son interprétation de l'Ave Maria. Siskah mit un bon moment à comprendre qu'elle parlait là de sa performance de plus tôt - sous la douche - et se contenta d'esquisser un sourire entendu avant de s'en aller aussitôt, gênée.

La route jusqu'au stade se fit dans un froid glacial qui força la jeune femme à fermer la fermeture de son sweat et à fourrer les mains dans ses poches, les épaules crispées. Constatant que personne exceptés les quelques Zetas que son chant avait réveillé ne se baladait sur son chemin, elle continua son hymne, d'une voix presque éteinte, pour trouver le courage de ne pas faire demi-tour et se rendormir.

Une fois le stade atteint, Siskah s'assit sur l'un de ses bancs. Constatant que des frissons avaient dorénavant recouvert ses bras, elle sortit de son sac à main sa large écharpe rouge qu'elle enfila aussitôt. Parce qu'elle était en retard de six bonnes minutes, elle n'attendit que peu de temps Arthur. Elle en profita pour observer d'un œil distrait les alentours, histoire de s'occuper. Vide, le stade avait l'air encore plus spacieux que d'habitude. Personne n'avait osé s'y aventurer étant donné les basses températures et l'heure actuelle.

Pourtant, elle voyait se profiler au loin une silhouette qu'elle devina appartenir à son partenaire. Elle se leva doucement, faisant craquer ses articulations avant d'aller à sa rencontre, le nez rouge. Quand elle fut à sa hauteur - elle ne l'était jamais vraiment, certes -, elle le fixa avec des yeux grimaçants.

Le garçon était vêtu d'un débardeur, d'un jogging enfilé avec négligence, d'une veste légère et portait aux pieds des baskets aux lacets défaits. Habituée à ce genre d'accoutrement de sa part, Siskah ne put s'empêcher de lâcher :

Siskah —Tu me donnes froid. Et je suis en short.

Elle soupira et de ses lèvres s'échappèrent une petite brume blanche qui lui donna instantanément l'envie de fumer. Une lubie qu'elle oublia au mieux. Elle enleva sa propre écharpe qu'elle lança sans douceur sur la tête du garçon et, le pointant d'un doigt accusateur, lui lança :

Siskah —Si tu me sors que tu as l'air d'une fille, je t'étrangle avec.

Ces mots dits, elle passa répétitivement ses mains sur ses avant-bras, histoire de se réchauffer. Elle tourna le dos au garçon un instant, observant le stade d'un œil absent, puis lui refit face.

Siskah —Bien. On commence par quoi ?

L'appeler professeur ou mentor lui écorchait tellement la langue qu'elle s'en abstint pour le moment.



HRP:
 


Dernière édition par Siskah Vay le 31.05.15 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Aer


Messages : 149
Âge du personnage : XVII
Groupe : AER
Eléments : Ascendant Eau ; Descendant Air

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   31.05.15 21:31





___ Elle est là. En short à t'attendre avec son gros sweat sur les épaules et ses cheveux roux qui se baladent un peu n'importe comment, encadrant son visage. Tu continues de marcher lentement vers elle, ne faisant pas vraiment attention au fait que tu la fais encore plus attendre que tu ne le devrais, parce que t'es qu'un con et que tu t'en fous, et tu arrives enfin à sa hauteur après avoir pris tout ton temps. Sérieusement, elle avait pas froid comme ça, en short là ? Puis quelle idée de venir en short, vous alliez courir, pas faire un défilé de mode, pas besoin de montrer ses jambes à tout le monde. Et surtout à toi, hein ?

___« Tu me donnes froid. Et je suis en short. »
___« Ouais bah c'est ta faute hein, pas la mienne. » marmonnes-tu en tournant le visage vers ta gauche, observant le stade totalement vide.

___ Ca t'aurait presque fait flipper, tiens, ce stade totalement vide, vraiment vide, trop vide même. Tu passes une main sur ta nuque, baillant à t'en décrocher la mâchoire alors qu'une écharpe vient rencontrer si gentiment ton visage. Tu fronces les sourcils et la rattrapes plus par réflexe qu'autre chose. Tu vas pour ouvrir la bouche mais elle te referme le caquet avant même que tu n'aies eu le temps de penser à une phrase avec un verbe, un sujet et un complément. Mais borde, où est-ce qu'elle trouvait toute cette énergie dès le matin ? Non. Pas le matin. Trop tôt le matin.

___ Tu la regardes se frotter les avant-bras comme s'ils allaient tomber à cause du froid, tu soupires en la voyant faire, te disant que t'aimerais vraiment retourner dans ton lit, si confortable, si doux, si tendre, si moelleux, si... L'écharpe à peine posée sur ton épaule est pas mal non plus après tout. Elle est toute douce, tiens. Tu t'en ferai bien un oreiller pour dormir sur le banc là, qui t'appelle, qui te dit de venir le rejoindre et... Arthur ! Merde ! Réveille toi là ! On verrait presque la bave qui coule sur ton menton.

___« Bien. On commence par quoi ? »
___« Déjà, tu remets ça, j'suis pas un monstre. »

___ Tes mains lui entourent l'écharpe autour de sa tête et tu en lèverais presque les yeux au ciel, sérieux, elle est trop grande pour être une fille. Sûrement un mec caché. Ouais. Hein ? Putain. T'es pas réveillé pour penser des trucs comme ça, Art, vraiment pas. Il te faut du café en perfusion, là. Où t'en étais ? Ah oui, être un monstre. Ouais non, t'en étais pas un, du moins pas totalement, et la voir se tortiller dans tous les sens parce qu'elle se les pèle, c'était pas forcément la meilleure des choses à faire.

___« On va courir un peu pour s'échauffer, ce serait con de s'faire mal. Quoique. Ca m'éviterait d'aller en cours un moment, tiens. »

___ Tu penses à voix haute et t'as l'air bien con, mais tu te contentes de poser ton sac sur le sol et de faire tes lacets rapidement, sans vraiment penser au reste. Dans tous les cas, t'es pas réveillé. Ce sera ton excuse pour tout ce matin. Tu te redresses en faisant craquer ta nuque et tu la regardes, les joues gonflées comme celles d'un enfant de cinq ans venant de se faire confisquer son jouet préféré. T'avais vraiment pas envie de courir, là.




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Zeta


Messages : 134
Âge du personnage : 18 ans
Groupe : Zeta
Eléments : Air + Terre

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   31.05.15 23:39

RUN BOY RUN

Arthur était comme la flaque d'eau dans laquelle on marche après avoir mis ses chaussettes. Comme une page d'internet longue à charger. Comme cette punaise que l'on perd un jour, et qu'on retrouve un an après, en lui marchant dessus. C'était du moins ainsi que Siskah le voyait. Il était le meuble de son petit orteil, l'Internet Explorer de ses naviguateurs.

Tandis qu'il baillait, s'essuyait les yeux, soupirait, la jeune femme le fixait d'un air dubitatif. Il semblait prêt à s'endormir d'un instant à l'autre, avec son regard de mort-vivant.  Elle hésitait à claquer des doigts devant son visage, histoire de le re-concentrer mais depuis qu'elle avait vu cet horrible professeur le faire - Artémis Mort ? Artémis Thor ? -, elle n'en avait plus tellement l'envie. Alors à la place, elle se maudit d'avoir placé leur entrainement si tôt et s'excusa mentalement au garçon. Mentalement, parce que, elle, s'excuser à vive voix ? Elle avait une réputation à tenir, namého.

Arthur —Déjà, tu remets ça, j'suis pas un monstre.

La Zeta le dévisagea un long, long moment, les sourcils arqués. Quand Arthur s'approcha d'elle pour lui re-passer l'échape autour du cou, elle eut un mouvement de recul, surprise, puis finit par se laisser faire, lâchant un soupir.

Siskah —Vraiment ?

Oh euh.
Ce n'était peut être pas la chose la plus gentille à dire à quelqu'un qui essayait de se montrer sympa. Cette interaction sociale était une catastrophe. Siskah s'entortilla les doigts dans ses manches, ne sachant pas si elle devait le remercier. Les « merci » de Siskah n'étaient jamais simples, après tout. Elle l'avait appris à ses dépends dans son adolescence. « Ton initiative était stupide mais j'ai compris les intentions bienveillantes derrière celle-ci. ». Si elle lui disait ça, ça passait crème, non ? Un condensé de gentilesse et de politesse, cette phrase, vraiment.

Siskah —Ton...
Arthur —On va courir un peu pour s'échauffer, ce serait con de s'faire mal. Quoique. Ca m'éviterait d'aller en cours un moment, tiens.

Et il commença à faire ses lacets.

Bien. Il l'avait un peu coupé dans son élan de sympathie, là.

Elle faisait quoi, elle, du coup ?

Le problème P = NP était beaucoup plus simple que... Que ça !

Les lèvres plissées, Siskah commença à s'étirer, gênée par le silence. Elle jeta un coup d'oeil du côté d'Arthur mais ne commenta pas sur ses joues gonflées comme celles d'un hamster la bouche pleine de graines. Le sourire qu'il avait provoqué sur son visage parlait pour elle.

Siskah —Tu t'en sors ? Dans tes cours, je veux dire.

Si le garçon était à ses côtés, ce matin, c'était parce qu'en échange de ces entrainements, la jeune femme l'aidait à garder une moyenne scolaire correcte. Oui Siskah, grâce à ton aide capitale, j'ai 18 de moyenne ! Voilà ce qu'elle aimerait entendre, histoire d'arrêter de culpabiliser de l'avoir tiré de son lit comme ça. Il est vraiment obligé d'avoir l'air si crevé, hm ?

Elle se lança doucement sur la piste, pour ménager ses efforts dès le début. La jeune femme était physiquement faible - autrement, elle n'aurait pas à s'entraîner - et le savait pertinemment. À croire qu'en plus de ses cicatrices et de sa main handicapée, elle avait gardé de son premier combat contre des monstres une faiblesse musculaire et un manque d'endurance dramatique.



HRP:
 


Dernière édition par Siskah Vay le 01.06.15 12:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Aer


Messages : 149
Âge du personnage : XVII
Groupe : AER
Eléments : Ascendant Eau ; Descendant Air

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   01.06.15 11:42





___Vraiment ? Ahah. T'étais trop fatigué pour répondre quoique ce soit, à vrai dire, tu n'y fais même pas attention, ce qui est très rare de toi, vraiment. Tu la vois s'étirer et tu te redresses enfin, tirant sur tes épaules, faisant bouger ta veste légère. T'avais la flemme. T'avais, vraiment la flemme.

___« Tu t'en sors ? Dans tes cours, je veux dire. »
___« Ca va, ça va. Mieux qu'avant, j'suppose. »

___Y avait pas grand chose d'autres à dire, à vrai dire. Ouais, tes notes allaient et c'était tout. T'étais pas forcément un bon élève mais il fallait avouer que depuis que Siskah te donnait deux trois astuces et surtout ses devoirs tout fait, t'arrivais à obtenir une moyenne potable, voire bonne. Elle commence à courir doucement et tu la rejoins, calquant ton rythme sur le sien. Ce qui n'est pas plus mal. A vrai dire, ce petit entrainement en ce samedi matin allait être bien, tu le savais. T'allais pouvoir te laisser aller, transpirer, te lâcher, tout ça quoi. En bref, c'était autant pour elle que pour toi. Tu allais juste devoir faire attention à elle, à son souffle, à ses tremblements. Tu voulais pas qu'elle te claque entre les doigts.

___Tu lui jettes quelques regards, te concentrant plus sur elle que sur toi. Le mieux, c'était courir. Ca faisait tout travailler ou presque. L'endurance, la cardio, le souffle, les jambes, le buste. Encore mieux que la course, c'est la natation. Ca te fait tout travailler, cette merde. Bras, jambes, fesses, abdos, épaules, souffle, endurance. Le genre de sport que tu devrais faire tous les jours, tiens, tellement il fonctionne bien.

___Des abdos croisés. Ouais, voilà, t'allais lui faire faire ça. Des abdos croisés. Trois séries de trente pour commencer. Non. Vingt peut être ? Avec des pompes. Ouais, voilà. Des pompes. Pas beaucoup pour commencer. Si elle arrivait à en faire cinq d'affilés, c'était pas mal.

___Tu es tellement en train de réfléchir sans faire attention où tu vas que tu trébuches sur tu ne sais quoi et tu arrives à garder un équilibre précaire de justesse. Tu râles, grognant dans ta barbe de deux jours, donc quasi inexistante, marmonnes à quel point c'est chiant de courir si tôt le matin.




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Zeta


Messages : 134
Âge du personnage : 18 ans
Groupe : Zeta
Eléments : Air + Terre

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   01.06.15 14:14

RUN BOY RUN

À sa réponse, Siskah sourit. Ce n'était pas aussi enthousiaste qu'elle espérait - Pas de « Siskah, qu'est-ce que je ferais sans toi, mon modèle ! », mais il fallait bien s'en contenter. Et puis, elle n'avait pas tant besoin de reconnaissance. Tant qu'Arthur assurait auprès d'elle ses cours de piano et ses entrainements, elle n'avait pas lieu de se plaindre.

Siskah répondait aux coups d'oeils du garçon un regard furieux. Elle avait l'impression d'être retournée des années en arrière, quand elle s'entrainait encore avec son frère près des murs d'Ameefeld. À l'époque, Siskah n'avait pas encore ses blessures mais ça n'empêchait pas Mercer d'agir, avec elle, comme si elle était en verre.

Siskah —Tu sais, dix minutes de course ne vont pas me tuer. Je m'arrêterais au premier étourdisssement.

« Le talent magique se transmet, dans notre famille ! Tu en hériteras, Siskah », qu'il lui disait. Ce talent magique, elle l'attendait toujours. Elle avait la magie tout-court, mais son talent ne s'était pas encore présenté devant elle. Sa famille était faite de CME hors pairs, de magiciens de génie. Elle parvenait à peine à soulever un caillou ou à provoquer un courant d'air avec ses éléments ascendants et descendants.

Plongée dans ses réflexions comme elle l'était, les râlements d'Arthur eurent de quoi la perturber. Elle s'arrêta, en se demandant bien ce qu'il pouvait fabriquer encore, ce garçon, et se retourna dans sa direction. Une mauvaise idée, si mauvaise qu'elle manqua de se le manger en pleine figure.

Siskah —Mais...?!

Elle se stoppa dans sa course, sa main valide sur sa hanche, poussant le plus long soupir de son existence toute entière. Le visage légeremment penché, elle lâcha, la mine défaite :

Siskah —Bon. Pas de problème. J'ai du café, dans mon sac. Tu en veux ? On dirait que tu vas t'endormir debout.

Elle se dirigea vers le banc où était posé son sac à main. Qu'il en veuille ou non, elle avait besoin d'un verre, histoire de se rappeler qu'en ces temps difficiles, il lui restait le café. Elle se saisit de sa bouteille, claqua des doigts et se servit, dans un des gobelets qu'elle avait pris avec elle, un bon, délicieux, fantastique, verre de café. Amen.

Elle se félicitait encore d'avoir demandé, dans son cours d'enchantements, à un manipulateur de feu de lancer un sort sur sa bouteille. Si on claquait des doigts à proximité, elle se réchauffait, elle, et le liquide à son intérieur. Pour avoir un trou béant dans l'un de ses sacs à mains favoris, Siskah savait que sa technique n'était pas dénuée de défauts, mais il fallait savoir apprécier les petites choses dans la vie.

Surtout en compagnie d'Arthur Aceline.



Dernière édition par Siskah Vay le 01.06.15 19:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Aer


Messages : 149
Âge du personnage : XVII
Groupe : AER
Eléments : Ascendant Eau ; Descendant Air

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   01.06.15 16:50





___« Mais...?! »
___« Pardon pardon. »

___Ta voix est faible, comme si ça t'avais écorché la bouche de t'excuser d'avoir failli la faire tomber avec toi. Mais c'est pas de ta faute si t'es pas réveillé, après tout ! C'est pas comme si tu voulais vraiment la bousculer, merde. Puis c'est pas comme si t'allais vraiment t'excuser non plus. Merde à la fin. Ah. Merde. Voilà. Comme ça.

___« Bon. Pas de problème. J'ai du café, dans mon sac. Tu en veux ? On dirait que tu vas t'endormir debout. »
___« Café ? »

___Le mot magique. Le St-Graal. Excalibur. Les potions magiques de Merlin. La Durendal de Roland. Les fées pour Link. L'arc de lumière de Zelda. Les champignons pour Mario. Le Death Note pour Light. Le mode Kyuubi pour Naruto. Le Sharingan pour Sasuke. La pierre de résurrection pour Harry Potter. Qu'importe ! Dans tous les cas, c'était ta potion magique à toi.

___Tu la suis et tu l'observes claquer des doigts, se servir un verre et tu la supplierais presque de te donner un verre. Tout est dans le presque. Le jour où tu supplieras quelqu'un, il faudra marquer ça dans les annales et tu le ressortir toute ta vie, à chaque heure, à chaque minute et à chaque seconde.

___Mais bon, quand même, c'est toi le con dans l'histoire. Tu pourrais quand même être un peu plus agréable avec tout ce qu'elle fait pour toi derrière. C'est bien grâce à elle que tu te tapes ni rattrapage ni retapage d'une année. Faudrait que tu sois plus gentil, tiens. Allez, ouvre la bouche, excuse toi, fais un effort. Tu peux le faire.

___« Désolé, j'suis pas du matin. » lâches-tu dans un souffle en détournant la tête.

___Bon. C'est déjà ça. Faudra faire mieux la prochaine fois, mais c'est déjà ça. Maintenant, demande lui gentiment un verre, tiens. Tu souffles une deuxième fois :

___« J'suis chiant, je sais. Mais aurais-tu la bonté d'âme de m'en passer un peu ? »

___Ce n'est pas moqueur, c'est juste pour détendre un peu l'atmosphère, c'est même dit avec un léger sourire. T'aimais pas quand c'était tendu, comme ça. Sauf quand c'était toi qui mettait ce malaise, ce qui n'est actuellement pas le cas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Zeta


Messages : 134
Âge du personnage : 18 ans
Groupe : Zeta
Eléments : Air + Terre

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   01.06.15 19:01

RUN BOY RUN

Plus que le choc, plus que la tête d'Arthur en gros plan, c'était ses excuses qui avaient désorienté Siskah. Dans leurs comportements, ils se ressemblaient : Et pour rien au monde Siskah ne s'excusait. Elle attendait d'Arthur la même manie. Quand elle bousculait quelqu'un, ce n'était pas un « Pardon » qu'elle lâchait mais « Quoi, je dois vous aider à vous relever ? ». Sa tasse à la main - l'autre reposait sur ses genoux -, elle le fixait maintenant avec des yeux perturbés. Peut être qu'elle avait mal entendu ? Ah, mais elle qui avait l'ouïe si fine ! Impossible de s'être trompée, alors. Bon. Calme. Paix intérieure.

Arthur —J'suis chiant, je sais. Mais aurais-tu la bonté d'âme de m'en passer un peu ?

Par la barbe de Merlin. Voilà qu'il lui parlait de bonté d'âme. Si le cerveau de Siskah avait été une machine (et il s'en approchait), il aurait probablement court-circuité. La rousse cligna des yeux - une, deux fois -, puis secoua la tête, comme pour la vider de pensées parasites.

Siskah —Oh, euh. Tu n'as pas besoin de mon autorisation pour en prendre, tu sais ?

Elle avait l'impression d'avoir Brownie - un de ses amis qui ne cessait jamais de s'excuser - devant elle. Elle sortit un second gobelet de son sac et y versa un peu de café, puis le tendit à Arthur, un air aimable au visage, le nez rouge, enfonçant sa tête dans sa large écharpe rouge.

Elle avait le tenace sentiment de devoir faire quelque chose de plus. Pas s'excuser, il ne fallait pas pousser Mémé dans les orties non plus, mais quelque chose de similaire. Elle reprit une gorgée de café brûlant et regretta pendant un instant que ce ne soit pas de l'alcool bien fort, parce que Dieu savait qu'elle en avait besoin, là, tout de suite.

Elle mit son sac sur ses genoux, invitant le garçon à s'asseoir à côté d'elle, et lui dit avec un sourire sincère.

Siskah —T'es pas chiant. En fait, tu es même plutôt gentil.

Il avait intérêt à graver cette phrase dans sa mémoire parce qu'elle ne lui répéterait pas deux fois. Déposant sa tasse sur le banc, elle releva les yeux dans sa direction, et se forçant à garder une élocution claire, lui dit :

Siskah —C'est moi qui manque de sympathie, Aceline.

Bon, il manquait un « Pardon » à la fin de sa phrase, mais elle trouvait qu'elle s'en était plutôt bien sortie, pour une fois.

Siskah —Alors, cet entrainement, on le fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Aer


Messages : 149
Âge du personnage : XVII
Groupe : AER
Eléments : Ascendant Eau ; Descendant Air

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   02.06.15 9:03





___« Oh, euh. Tu n'as pas besoin de mon autorisation pour en prendre, tu sais ? »

___T'allais pas te servir comme ça quand même. T'étais certes un rustre mais fallait pas pousser à la fin. Bon. Si. Tu l'avoues, t'es qu'un rustre, d'habitude. Mais t'allais pas lui cracher dessus et te servir comme si ça t'appartenait quand même. Ton niveau scolaire en dépendait. Une main te tend le gobelet sacré et tu remercies le ciel de l'avoir mis sur ta route. Café, café, café, café. C'était plus quelque chose de normal, vu ton niveau de dépendance à cette boisson qui t'aidait à tenir le coup.

Tu portes le gobelet en plastique à ta bouche et le liquide brûlant vient te réchauffer tout l'œsophage et l'estomac. Une autre gorgée que tu savoures, doucement, lentement, dont tu prends plaisir à savourer chaque petite goutte, que tu...

___« T'es pas chiant. En fait, tu es même plutôt gentil. »

___... recraches violemment, t'étouffant presque. Pas aussi chiant, t'aurais compris, pourquoi pas, tu pouvais comprendre. T'étais chiant et con parce que ça te plaisait de l'être. Mais de là à dire que tu étais gentil, y'avait un monde et un centaine de milliers de monstres là ! Pas trop con, allez, ça passe encore, mais gentil ?! Toi ?! C'était bien la première fois qu'on te le disait.

___« T'as un cancer ? Tu vas mourir ? T'es malade ? »

___Non parce que c'était pour toi la seule raison pour laquelle elle aurait pu te dire ça ! Okay, c'était méchant de penser ça, mais quand même ! C'était, tu. Tu en. AH. Choqué. Voilà. Tu étais choqué. Et ta tête est sûrement hilarante, toi, la bouche ouverte, le gobelet à la main et les yeux écarquillés. Merde, tout ça, ça sonnait comme des excuses. Merde. Mais. Qu'est-ce qui se passait dans sa tête pour qu'elle change du tout au tout comme ça ?

___« Alors, cet entrainement, on le fait ? »
___« Ouais. Ouais. Tu vas commencer par des abdos. J'te tiens les jambes. »

___Valait mieux parler d'autres choses et vite, parce qu'on entrait dans un terrain que tu ne maîtrisais pas du tout et tu n'avais pas envie de t'aventurer sur cette pente glissante. T'en avais vraiment, vraiment pas envie, même.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Zeta


Messages : 134
Âge du personnage : 18 ans
Groupe : Zeta
Eléments : Air + Terre

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   02.06.15 17:14

RUN BOY RUN

La réaction d'Arthur était un peu excessive. Un peu, mais suffisamment pour avoir presque déclenché un arrêt cardiaque chez Siskah. Il avait... Recraché le café ? Le si précieux café ? Il s'imaginait quoi, qu'elle en cachait 40 autres bouteilles dans son si petit sac à main ?

Arthur —T'as un cancer ? Tu vas mourir ? T'es malade ?

Un canc-... Hein ? Et après, on disait que c'était elle qui ne savait pas parler aux gens ? Voilà qui lui passait l'envie d'exprimer ses sentiments sincères pour le restant de ses jours.

Siskah —Aceline, tu m'agaçes.

La rousse soupira, dévisageant son partenaire sportif d'un air des plus épuisés. Elle ne se fatiguait même pas à commenter sa tête, sa bouche grande ouverte ou ses yeux écarquillés comme ceux d'un poisson sur lequel on avait marché. Non, à la place, elle commença ses abdos, comme Arthur le lui avait demandé. Déconcentrée par les récents événements - qu'est-ce qu'il lui prenait, tout d'un coup ? -, elle parvint à peine à exécuter trois abdos d'affilées sans virer au rouge fluo. Allongée au sol, elle vérifia qu'il n'y avait personne aux alentours et se redressa doucement, passant une main salvatrice sur son front.

Siskah —Ce n'était pas une déclaration d'amour : J'essayais de détendre l'atmosphère.

Tandis qu'elle disait ses mots, elle enleva son sweat et le jeta maladroitement sur le banc où était également posé son sac. Elle se remit de face, et croisa les jambes, cette fois assise en tailleur.

Siskah —Et puis, soyons honnêtes, tu es super gay. Il te faut quoi, une licorne arc-en ciel, pour t'en rendre compte ?

Elle était le tact, elle était la beauté, elle était Siskah. Tout en parlant, elle attacha ses cheveux en un chignon rapide avec l'élastique qui trônait sur son poignet depuis le début de semaine, déjà. Elle se remit au sol - elle n'allait pas cesser son entrainement à cause des états d'âmes sexuelles d'Arthur tout de même - et jeta un regard absent vers le ciel, qui commençait à s'assombrir. Ah ! Il ne manquait plus que la pluie pour rajouter un côté encore plus dramatique à sa journée.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Aer


Messages : 149
Âge du personnage : XVII
Groupe : AER
Eléments : Ascendant Eau ; Descendant Air

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   02.06.15 17:54





___« Aceline, tu m'agaces. »

___Hé. OH. C'était pas de ta faute si elle disait des trucs carrément bizarres. Depuis quand tu étais gentil, toi, hein ? T'es con jusqu'au bout des ongles merde. Puis, vous n'étiez pas amis. Rien que le mot te semble bizarre dans ta bouche. Après tout, qui aurait voulu s'approcher de toi, toi qui repoussait tout le monde le plus fort possible, hein ? Elle s'allonge et tu te permets de t'accroupir devant elle, tes mains se posant sur ses genoux pour les tenir. Une montée, une descente. Deux montées, deux descendes. Trois montées, trois descentes.

___« Ce n'était pas une déclaration d'amour : J'essayais de détendre l'atmosphère. »
___« Dieu merci ! Si c'était le cas, je partirai en courant. »

___Voilà. Sois comme d'habitude. Méchant, con voire blessant. Elle se redresse et s'assoit en tailleur. Tu fais la même chose, l'observant. Bon. Qu'est-ce qu'elle foutait ? Vous aviez pas toute la journée pour faire le simple et petit programme que tu lui avais prévu. D'accord ce n'était pas énorme et si elle faisait ça bien, vous auriez fini en une petite heure maximum mais tout de même, pas besoin de prendre une pause après trois abdos de rien du tout.

___« Et puis, soyons honnêtes, tu es super gay. Il te faut quoi, une licorne arc-en ciel, pour t'en rendre compte ? »
___« Quoi ?! »

___Cette fois-ci, tu t'étrangles avec ta propre salive. Puis elle se remet en position, comme si tout était normal, comme si c'était la chose la plus logique du monde. Je te parle de ta sexualité déviante et ensuite je me remets à m'entraîner normal parce que j'ai ni l'envie ni le temps d'en parler plus profondément. Elle se foutait de ta gueule ou quoi ? Mais surtout, est-ce qu'elle allait bien ? Non parce que déjà, elle parlait beaucoup plus que d'habitude mais en plus, elle semblait porter un intérêt soudain à... enfin bref.

___« T'es sûre que t'es pas malade ? Tu veux pas aller te coucher ? Non parce que pour commencer à me dire que je suis gentil et ensuite pour me parler de ma pseudo homosexualité, c'est que tu dois vraiment être malade. Je dis pas que je m'inquiète, mais j'ai pas envie d'être contaminé par ce virus qui te fait dire des conneries. »

___Et comme pour prouver ce que tu dis, tu te recules légèrement d'elle, la regardant comme si elle allait se transformer en n'importe quel monstre ou quelque chose du genre.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Zeta


Messages : 134
Âge du personnage : 18 ans
Groupe : Zeta
Eléments : Air + Terre

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   02.06.15 19:23

RUN BOY RUN

Siskah ne savait certainement pas comment s'y prendre avec Arthur Aceline. Elle pouvait apercevoir chez lui une gentillesse évidente, et l'instant d'après, il forçait sa méchanceté vers les autres. Siskah était dépassée. Siskah ne savait plus. Et pourtant, elle en connaissait, des choses. Mais ni ses calculs, ni ses formules compliquées ne lui apportaient la solution à ce problème, complètement hors de son domaine.

Arthur —T'es sûre que t'es pas malade ? Tu veux pas aller te coucher ? Non parce que pour commencer à me dire que je suis gentil et ensuite pour me parler de ma pseudo homosexualité, c'est que tu dois vraiment être malade. Je dis pas que je m'inquiète, mais j'ai pas envie d'être contaminé par ce virus qui te fait dire des conneries.

Dans un instant de détresse total, la rousse se massa les tempes, n'arrivant même plus à distinguer si c'était par agacement envers Arthur, ou sa propre personne. La seconde proposition semblait être la plus plausible : Elle faisait n'importe quoi. Le genre de n'importe quoi irrattrapable, inexplicable. Surtout par quelqu'un comme elle, qui blessait les gens pour un oui ou pour un non, et qui les blessait d'avantage en tentant de présenter ses excuses.

Siskah —Tu n'es pas...

Méchant. Pas fondamentalement.

Oh, elle sentait l'écran bleu arriver dans son cerveau. Le 404 not found. L' « Internet ne peut pas afficher la page ». Elle hésitait à se lever, prendre ses affaires et s'en aller avec un « Oublies tout ce qu'il s'est passé, bye. ». Mais si même elle concevait que, eh bien non, ce n'était pas la meilleure des solutions, cela devait signifier quelque chose. Forcément.

Ignorant sa tenace envie de s'enterrer, ignorant son visage rouge - son incapacité à communiquer l’embarrassait au plus haut point -, elle lâcha :

Siskah —Je vais bien, Arthur.

Encore un soupir. C'était un début correct. Elle imaginait déjà son « Tu en es certaiiiine ? » comme réponse mais il fallait bien tenter quelque chose.

Siskah —J'essaies d'être... amicale.

Insistance sur le « J'essaies ». Certes, pour le moment, ses méthodes ne portaient pas leurs fruits. Étaient-elle trop conduites par la logique ? C'était bien son genre, tiens. « Quand tu ne sais plus quoi dire, dis la vérité sincère. » lui répétait sans cesse son frère, quand elle se perdait dans ses mots. La vérité sincère, au moment présent, c'était « Tu n'as pas besoin de virus pour dire des conneries » ou alors « Nan, en vrai, j'abandonne. » mais elle avait l'intuition que les choses partiraient encore plus de travers en disant cela. Était-ce seulement possible ?



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Aer


Messages : 149
Âge du personnage : XVII
Groupe : AER
Eléments : Ascendant Eau ; Descendant Air

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   02.06.15 20:52





___Tu l'observes se masser les tempes, toujours un peu en retrait d'elle, comme si elle avait la peste ou une quelconque maladie qui aurait pu te tuer sur l'instant. Tu attends qu'elle parle, qu'elle prenne la parole, qu'elle te dise quelque chose soit pour te faire taire, soit pour te dire à quel point t'es un con : si c'est le cas, elle serait dans son état normal et donc tu n'aurais plus à t'inquiéter si oui ou non elle était fiévreuse.

___« Tu n'es pas... »

___Tu n'es pas ? Tu n'es pas quoi ? Gentil ? Adorable ? Mignon ? Ah ça non, tu ne l'étais définitivement pas ! Tu la vois hésiter, devenir aussi rouge que la bouteille de coca-cola que tu transportes dans ton sac à longueur de journée à défaut d'avoir un thermos.

___« Je vais bien, Arthur. »
___« Arthur ? » répètes-tu très intelligemment.
___« J'essaie d'être... amicale. »

___Depuis quand t'appelait-elle Arthur, nom d'une pipe en bois d'arbre abattu ?! Merde alors, elle devait vraiment être pas bien. Ou alors elle tentait vraiment d'être amicale ? Mais bordel, elle pourrait te prévenir avant, au lieu de te faire faire une crise cardiaque là ! Y'avait pas grand monde qui t'appelait Arthur. T'aimais pas ton prénom, il ne correspondait pas du tout, mais alors pas du tout avec ta personnalité ! Tu la regardes un instant puis poses de nouveau tes mains sur ses genoux en marmonnant :

___« Ouais ben préviens moi quand t'essaies d'être amicale, que j'me fasse pas une crise cardiaque. Reprends tes abdos maintenant, au lieu de débiter des conneries plus grosse que toi. »

___C'est vrai quoi, fallait prévenir quand elle faisait ce genre de chose. T'étais pas habitué à ce genre... d'effusion.

___« Allez, on a pas toute la journée. »





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Zeta


Messages : 134
Âge du personnage : 18 ans
Groupe : Zeta
Eléments : Air + Terre

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   03.06.15 13:50

RUN BOY RUN

Et leur entrainement reprit. Siskah se força à se concentrer sur les abdos qu'elle exécutaient : Un, deux, trois, quatre, cinq, six... C'était un record. Elle ne savait même plus distinguer si ses rougeurs sur son visage étaient dûes à sa gêne ou simplement à son épuisement.  ❝Je m'arrêterais au premier étourdissement.❞ C'était bien ce qu'elle avait dit ? Elle n'avait certainement pas envie d'avouer sa faiblesse au garçon mais après ce qu'il s'était passé, s'évanouir là, maintenant, tout de suite, avec cet idiot à ses côtés, ça lui semblait encore pire. Il ne parviendrait même pas à la transporter, elle était beaucoup trop grande pour ses petits bras en allumettes.

Au bout de 10 abdos, la rousse se stoppa net et s'étala sur le sol comme si elle venait d'escalader une haute montagne. Elle porta sa main droite à son visage et constata que cette dernière tremblait. Siskah ne savait même plus dire si c'était un bon, ou un mauvais signe. Elle essaya de la bouger, comme elle le faisait tous les matins, mais n'y parvint pas. Sa maîtrise de la magie était bancale - certes elle s'entraînait avec Aaron régulièrement, mais ça ne suffisait pas. Mais ce qui était tout aussi bancale, c'était la façon dont la jeune femme tenait son fusil, en cours de défense. À cette allure, sa seconde rencontre avec des monstres serait sa dernière.

Siskah —Ne fais pas l'idiot. Ce n'est pas en me tenant les jambes que tu vas faire une crise cardiaque.

Elle reprit son souffle durant une bonne minute et reprit ses abdos. D'accord, Arthur était con, mais parfois, il y avait une once de vérité dans ses paroles. Et là, cette once de vérité, c'était ❝On n'a pas toute la journée❞. D'abord parce que le ciel semblait de plus en plus nuageux et gris et qu'elle n'avait pas envie de faire sport sous la pluie, et ensuite parce qu'elle devait perfectionner son enchantement. Depuis que l'expérience de la bouteille chauffante avait fonctionné, Siskah songeait à remplacer dans son emploi du temps personnel son heure de mécanique par une heure supplémentaire d'enchantements.

Siskah —Tu vas faire quoi, toi, pendant le reste de la journée ?

Lui demanda-t-elle, en entamant son 15ème abdos.



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Aer


Messages : 149
Âge du personnage : XVII
Groupe : AER
Eléments : Ascendant Eau ; Descendant Air

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   03.06.15 14:50





___Tu comptes à peine ses abdos, distrait par tu ne sais quoi. T'avais envie de retrouver ton lit, là, à vrai dire. Ou alors partir à la chasse aux montres, tiens. Au moins, c'était plus marrant que lui tenir les genoux pendant ses abdos. Au bout d'un moment que tu trouves trop court, elle s'écroule sur le dos et tu lui jettes un regard, entre la surprise et le dédain. Sérieusement ? Elle ne pouvait faire que ça ?

___« Ne fais pas l'idiot. Ce n'est pas en me tenant les jambes que tu vas faire une crise cardiaque. »
___« C'est en t'entendant débiter des conneries que j'vais en faire une. »

___Elle recommence ses exercices et tu t'autorises un soupir. Ca allait être lourd, si c'était comme ça à chaque entraînement. Elle voulant faire la conversation et toi faisant tout pour fuir une once de politesse. Qu'est-ce que ça pouvait lui foutre, ce que t'allais faire aujourd'hui ? Sérieusement. Vous n'étiez pas potes, pas amis, vous étiez à peine des connaissances qui faisaient des échanges de cours et c'est tout. Tu la regardes, lâches ses genoux et t'assois en tailleur alors qu'elle continue à monter et descendre.

___« Qu'est-ce que ça peut te foutre de ce que je vais faire aujourd'hui, Vay ? »

___Tu soupires et ne lui laisses pas le temps de répondre avant de reprendre quasi immédiatement :

___« Tu devrais faire des abdos tous les jours. Quinze par jours. Et aussi des pompes. Autant que tu peux. Tu devrais pas pouvoir en faire cinq d'affilés, mais même si t'en fais que deux, c'est toujours ça. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Zeta


Messages : 134
Âge du personnage : 18 ans
Groupe : Zeta
Eléments : Air + Terre

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   03.06.15 15:59

RUN BOY RUN

Siskah sentait ses mauvais côtés reprendre l'avantage sur ses bons, comme à chaque fois qu'on ne lui donnait pas ce qu'elle voulait. Comme à chaque fois que les choses ne se passaient pas comme prévues pour elle, ou que son incompétence surpassait son génie. Elle regarda du coin de l'oeil Arthur s'asseoir en tailleur mais continua ses montées et ses descentes sans réflechir, ignorant la part d'efforts que cela lui demandait de plus.

Elle n'eut même pas un mouvement à ses réponses, continuant machinalement ses exercices, prenant de temps à autre son pouls, vérifiant qu'elle n'avait aucun picotements dans le corps, signe précurseurs d'un malaise à venir. Pour le moment, elle s'en sortait admirablemment bien. Quand elle repensait aux vertiges qui la prenaient aux moindre efforts physiques, peu après l'accident... Ses progrès étaient conséquents.

Siskah —Bien.

Elle s'assit, dos au garçon, observant le paysage, le temps de reprendre son souffle. Elle ne savait pas dire combien de temps avait passé depuis leurs arrivées au stade - elle constata en regardant son poignet qu'elle avait laissé sa montre au dortoir -. Son regard remonta le long de son bras, couvert de cicatrices. En enlevant son sweat, plus tôt, elle n'avait même pas remarqué qu'elle les avait dévoilé. Elle saisit son vêtement et le remit sur ses épaules puis revint vers Arthur, le visage neutre.

Elle trima pour placer sa main droite correctement - elle se sentait incapable de faire des pompes de sa main gauche seulement - mais finit par y arriver après quelques longues secondes sous le regard d'Aceline. Elle réussit sa première pompe, puis sa seconde. Elle parvint à en faire une troisième, puis une quatrième et, par un orgueil certain et un entêtement décidé, en fit 4 autres.

Elle s'essuya le front et consulta son pouls une nouvelle fois, avant de faire finalement face au garçon.

Siskah —Je continue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Aer


Messages : 149
Âge du personnage : XVII
Groupe : AER
Eléments : Ascendant Eau ; Descendant Air

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   03.06.15 16:20





___Tu la regardes faire ses abdos toute seule, hésitant à la corriger sur sa posture mais elle se reprend bien vite, étant donné que tu n'es plus là pour la tenir. Bon, c'est déjà pas mal. Faudra juste qu'elle fasse des abdos croisés ensuite, plutôt. C'était mieux pour les filles, après tout. Pour pas faire ressortir l'estomac, tout ça quoi. Tu soupires légèrement, passant une main dans tes cheveux un peu emmêlé encore.

___Elle s'assoit, remet son sweat et tu la regardes se mettre en position pompe. Tu corriges rapidement sa posture, écartant un peu moins ses mains pour que ça ne soit pas trop difficile. Elle en fait une, puis deux. Et encore d'autres. Bon, okay, tu l'as sous-estimé. Tu l'as grave sous-estimé même, tu ne t'attendais pas qu'elle en fasse plus de deux avec sa main tremblante et ses abdos inexistants.

___« Je continue ? »
___« Nan, respire, on dirait que tu vas t'évanouir. »

___Tcht. Sérieusement. Ca servait à quoi de faire une seule fois un gros entraînement ? Il fallait qu'elle en fasse un peu tous les jours au lieu de se tuer une seule fois. Son corps allait pas tenir le rythme, sinon.

___« Et arrête d'être têtue comme une mule. Fais en pas beaucoup, mais au moins, tu pourras en faire tous les jours. Si t'en fais pas tous les jours, ça sert à rien. »

___Sérieusement quoi, c'était la base de tout entraînement. Elle devait le savoir, non ? C'était elle l'intello, elle faisait travailler sa mémoire comment ? Tout en une seule fois ou un petit peu tous les jours ? Tu soupires et passes une main sur ta nuque raidie. Bizarrement, cette journée s'annonçait plus mal que tu ne le pensais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Zeta


Messages : 134
Âge du personnage : 18 ans
Groupe : Zeta
Eléments : Air + Terre

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   03.06.15 17:19

RUN BOY RUN

Avec le feu vert d'Arthur, Siskah arrêta ses pompes et s'assit sur le sol rugueux du stade. Elle regrettait déjà d'avoir remis son sweat mais l'idée de montrer ses cicatrices au monde entier ne la tentait pas du tout. Elle qui faisait toujours tout dans l'esthétique et la beauté, montrer ainsi à quelqu'un qu'elle ne connaissait pas si bien ses défauts physiques lui faisait un peu bizarre. Avec Aaron ou Athena, c'était diffèrent - elle les connaissait depuis trop longtemps pour en avoir honte -, mais là...

Arthur —Et arrête d'être têtue comme une mule. Fais en pas beaucoup, mais au moins, tu pourras en faire tous les jours. Si t'en fais pas tous les jours, ça sert à rien.

Elle lança un regard incrédule vers le garçon, qu'elle fixait maintenant les bras croisés.

Siskah —Je le sais, ça. Je ne suis pas idiote.

Elle se leva brusquement pour aller chercher de l'eau dans son sac avant de constater que pour quelqu'un d'intelligent, elle prenait des discutions discutables. Elle sentit ses jambes faiblir, fut prise de vertiges, et, n'eut pas le temps de faire un pas avant de chuter aussitôt. Ce n'était certainement pas quelque chose qu'elle avait envie de retenter. Peut être que ces huits pompes n'étaient pas une si bonne idée que ça.

Puisqu'elle voyait encore clair et que ni ses pieds, ni ses mains ne picotaient, Siskah déduit que c'était encore un simple avertissement de son corps. Un avertissement un peu trop brusque à son goût, mais être encore consciente suffisait à la rousse. Elle se tourna vers Arthur, à bout de souffle, avant de lui dire :

Siskah —Oh euh. Je crois que je dois faire une pause.

Elle hésita à lui demander d'aller chercher son eau pour elle mais s'y refusa après coup. Elle attendrait un peu au sol, puis tenterait de se lever une nouvelle fois et à ce moment, tout se passerait bien. Pour s'être trouvée des dizaines de fois dans ce genre de situation, elle n'avait pas peur, mais pour avoir également vu des dizaines de fois les visages inquiets de ses proches qui la voyaient brusquement tomber, elle dit à Arthur :

Siskah —Mes excuses. Ce n'est que passager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Aer


Messages : 149
Âge du personnage : XVII
Groupe : AER
Eléments : Ascendant Eau ; Descendant Air

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   03.06.15 18:18





___« Je le sais, ça. Je ne suis pas idiote. »
___« Pourtant, on dirait. »

___Elle se lève brusquement, trop vite même et tu la vois tomber au sol plus vite qu'elle ne le devrait. Tu te lèves rapidement, lui attrapant le bras pour ne pas qu'elle s'écrase le nez contre le sol. C'est un réflexe. Un simple réflexe. Tu as agis par simple réflexe. Elle te regarde, essoufflée et tu lui aurais donné des claques, tiens. C'était quoi l'idée ? Se massacrer la gueule pour ne plus pouvoir rien faire ? Quelle idiote.

___« Oh euh. Je crois que je dois faire une pause. »
___« Ah bon ? Tu crois ? »

___L'ironie te va si bien, Arthur. On dirait que tu es né pour ça ! Le sarcasme est ton meilleur ami ! Tu lâches son bras que tu avais tenu un peu trop fermement lors de sa chute et tu te lèves, te dirigeant vers ton sac, n'écoutant qu'à peine ses excuses. Tu attrapes ta bouteille d'eau encore fraîche, après tout, il ne faisait pas très chaud et tu t'accroupis devant elle, posant la bouteille froide sur son front en soupirant. C'est que tu en deviendrais gentil.

___Tcht. Même pas en rêve.

___« T'imagines pas des choses. Je ne suis pas gentil, ça me gonfle de te voir comme ça. »

___Ce qui revient à dire que tu fais ça par gentillesse. Presque. Tu chasses ses futurs remerciements d'un claquement de langue et d'un geste de la main et tu retournes à ton sac pour chopper de quoi la nourrir pour pas qu'elle te fasse une baisse de tension. Tu t'accroupis de nouveau devant elle et tu lui passes la barre de céréales au chocolat (parce que tu étais un très grand amateur de chocolat) en marmonnant :

___« On va arrêter pour le moment. Ca sert à rien de continuer si tu vas pas bien. »

___A croire que toi, tu pouvais t'inquiéter un minimum de la santé des autres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Zeta


Messages : 134
Âge du personnage : 18 ans
Groupe : Zeta
Eléments : Air + Terre

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   03.06.15 20:15

RUN BOY RUN

Siskah ne s'attendait certainement pas à avoir le grand méchant Arthur l'attraper dans sa chute. Et quelle poigne qu'il avait, ce garçon. Elle s'était trompée sur son compte : Ces bras n'étaient pas tant en allumettes que cela. Il suffit de la jeune fille un regard emprunt de douleur sur les mains du garçon pour qu'il les retire. À ses sarcasmes, elle ne répondit que d'un sourire fatigué et d'un hochement de tête. Ça lui apprendra à vouloir en faire plus qu'elle en était vraiment capable. Et puis, il fallait voir à qui appartenait le caquet qu'elle voulait abattre.

Elle pensait que ses soins s'arrêteraient là : Arthur l'avait empêché de s'écraser au sol et c'était bien suffisant. Pourtant, il partit et revint, de l'eau fraîche à la main. La sensation de froid contre son front faisait du bien à Siskah, suffisamment pour calmer son début de mal de tête. Elle ferma les yeux, profitant de l'instant, mais les mots d'Arthur les rouvrirent presque instantanément.

Des mots qu'elle s’abstint de commenter. Simplement, son sourire s'agrandit. Et, d'une voix qui ne se voulait ni sarcastique, ni méchante, elle lui répondit :

Siskah —Bien entendu.

Elle trouvait que c'était un merci amplement suffisant. Quand le garçon partit de nouveau, Siskah garda elle-même la bouteille d'eau contre son front, tentant de réguler sa respiration saccadée. Elle avait un peu honte de montrer ses faiblesses comme ça, de presque dépendre de quelqu'un. Les monstres qu'elle allait devoir affronter, tôt ou tard, ne serait pas si clément avec elle.

Quand elle le vut revenir cette fois avec une barre de chocolat, c'en était presque trop. Bientôt, elle l'imaginait revenir avec une couverture, du chocolat chaud, de la soupe, des lapins... Oui, parce que les lapins étaient tout à fait indispensables : Leur seule vue remontait instantanèment le moral de Siskah. Arthur faisait un piètre lapin, mais elle se sentait déjà aller mieux.

Elle hésitait à reprendre ses tirades de plus tôt, à dire au garçon que, voilà, c'était bien la preuve qu'il y avait une part de gentilesse en lui, comme il en avait une dans tous les gens. Siskah, qui était née perspicace, qui était née consciente de son entourage et des personnes qui le constituaient, n'avait jamais compris pourquoi certaines personnes se voyait déformées de cette façon.

Comment Arthur ne pouvait pas comprendre qu'il était d'une sympathie sincère alors que Siskah la voyait en lui ? Quel abruti, quel sot, quel imbécile, il faisait.

Rageant. Mais pour s'éviter l'embarras - à elle comme à lui -, elle décida de garder le silence et de manger sa barre dans un calme appréciable. Elle prit tout de même la peine d'en couper un bout et de le lui tendre. C'était la sienne, après tout, de barre. Siskah n'avait aucun tact, pas de pitié, mais dieu savait qu'elle était polie.

Siskah —T'es con.

Non, parce qu'il n'arrêtait pas de la traiter, depuis tout à l'heure, et elle n'aimait pas ça, mais alors pas du tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Aer


Messages : 149
Âge du personnage : XVII
Groupe : AER
Eléments : Ascendant Eau ; Descendant Air

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   03.06.15 20:44





___Elle coupe la barre de céréales en deux et te tend une moitié que tu prends, la grignotant du bout des lèvres. T'avais pas vraiment faim, mais le chocolat, ça se mangeait sans faim, après tout ! Tu continues de la manger doucement, regardant à droite et à gauche, toujours accroupis devant elle, en attendant de voir si elle va se remettre de l'effort qu'elle venait de fournir.

___« T'es con. »
___« J'savais que t'étais longue à la détente, mais là, j'avoue que tu m'épates. »

___Tu termines ta barre de céréales en la regardant, attendant une suite qui ne vient pas. Okay, t'es con, mais elle allait te donner une raison ou c'était juste une vérité générale ? Tu savais que c'était une vérité générale mais vu la tournure qu'avait prit la conversation avant, tu attendais peut être une justification de cette insulte. Même si tu la prenais pas vraiment comme un insulte, après tout, c'était une simple déduction qui venait parce que tu avais le comportement d'un connard.

___Tu te relèves, encore, et tu fouilles dans ton sac pour trouver un crayon et un bloc de feuille de partitions. T'as que ça sur toi, alors elle s'en contentera hein. Tu lui écris son programme. Tous les jours, trois séries de quinze abdos, avec une pause de cinq minutes entre, et deux séries de cinq pompes, trois si elle était pas fatiguée. Ton écriture est fluide. T'écrivais pas souvent, mais t'écrivais bien, au moins. Au moins ça ! Une fois ton programme écris, tu lui avais rajouté la "chaise" à chaque fois qu'elle le pouvait dans la journée, quand elle se brossait les dents ou ce genre de truc.

___« Tu fais ça tous les jours. Si tu te sens mal, t'arrêtes direct, ça sert à rien de t'évanouir pour un peu de sport. Puis on se voit assez souvent pour que je te change le programme. Ah. Et essaie de courir au moins tous les deux jours. Pas beaucoup, mais essaie quand même. Cinq dix minutes, ça devrait le faire. »

___Tu lui tends son programme sur une feuille de partition vierge et fais craquer ta nuque.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Zeta


Messages : 134
Âge du personnage : 18 ans
Groupe : Zeta
Eléments : Air + Terre

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   03.06.15 21:59

RUN BOY RUN

D'un côté, Siskah avait envie d'étrangler Arthur dès qu'il ouvrait la bouche. De l'autre, elle comprenait que c'était sa façon de s'exprimer, de la même façon qu'elle brisait un peu n'importe qui avec ses propres mots.

La barre de chocolat avalée - C'était tout de suite plus rapide quand il en manquait un morceau -, elle leva les yeux vers ceux d'Arthur, qui semblait attendre quelque chose. Elle fronça les sourcils, en guise de ❝???❞ avant de le regarder se lever.

Voilà qu'il revenait avec de quoi écrire. À quoi jouait-il, encore ? Ils allaient maintenant dessiner des papillons et des arcs en ciel, pour fêter leur amitié nouvellement construite ? Non pas que ça déplaisait à Siskah, elle était une grande sentimentale mais...-

Oh, d'accord, c'était simplement un programme sportif. Et quel programme ! Arthur écrivait bien. Bien mieux que Siskah, et ce peu importe comment on regardait les choses. Les lettres de Siskah n'étaient qu'un amas de traits droits et laids, tandis qu'Arthur écrivait en boucles élégantes et proprettes. La rousse se sentait presque insultée.

Elle saisit docilement le programme qu'Arthur venait de lui tendre, en le parcourant rapidement du regard, histoire de savoir ce qu'elle se ferait subir dans les semaines à venir. Elle regarda son ventre et ses bras, qu'elle imagina plus musclés. Avec ses cicatrices et ses 1m93, elle allait certainement avoir l'air d'une héroïne de film d'action. Avec des explosions et tout. Woah.

Siskah —Compris.

Elle se voyait déjà faire fuir les monstres qui croisaient sa route par sa seule présence super charismatique. Bon, elle exagérait un peu, mais tout de même. Dans un moment d'anticipation, ses yeux se posèrent sur le corps d'Arthur. Il ne ressemblait certainement pas à Rambo, ou à Superman. Le pauvre, il ne devait pas manger assez. Elle hésitait presque à lui cuisiner quelque chose, elle qui était une si bonne cuisinière. Des années à se préparer à manger soi-même, ça aidait.

Siskah —C'est bien qu'on s'entraîne, comme ça, Aceline. Parce que tu en as autant besoin que moi, je crois.

Et, quand sa phrase se termina, une pluie épaisse commença à tomber. Bordel de...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Aer


Messages : 149
Âge du personnage : XVII
Groupe : AER
Eléments : Ascendant Eau ; Descendant Air

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   03.06.15 22:19





___« Compris. »
___« T'es quoi, un soldat ? »

___Sérieusement, compris. Manquerait plus qu'elle dise un Reçu Caporal pendant qu'elle y est. Tu soupires et te frottes l'arrière de la nuque en soupirant. Une goutte te tombe sur le bout du nez que tu fronces immédiatement. Non, sérieusement ? Il allait se mettre à pleuvoir alors que ça faisait même pas une heure que vous étiez là ? Vous alliez devoir partir ? Tu t'étais levé pour que dalle ?!

___« C'est bien qu'on s'entraîne, comme ça, Aceline. Parce que tu en as autant besoin que moi, je crois. »
___« Tcht. Sûrement moins que toi, Vay. On dirait une allumette. J'peux te porter que d'un bras s'il faut. »

___Ouais, t'aimais pas trop qu'on critique ton physique pas forcément très sportif. Et pourtant, t'aimais ça, le sport. Tu courrais presque tous les jours, tu faisais tes pompes, tes abdos, tes squats. Enfin bref. Tu faisais du sport, ton corps était juste très sec sans que tu n'en connaisses vraiment la raison.

___Merde.

___Merde.

___Merde. Merde et remerde ! Connasse de pluie, saloperie, merde. Putain. Tu râles. A voix haute, tu lâches de jurons plus gros que toi. T'es vulgaire, mais t'en as rien à foutre. Merde. Putain de pluie à la con. Quelle salope elle aussi ! Raaah, calme toi Arthur, t'es vulgaire, là. Tu inspires, soupires et t'empresses de ranger tes partitions vierges dans ton sac. Pas question d'abîmer le peu de feuilles qui te restait, ça coûtait la peau du cul, ces merdes. Tu attrapes son sac à elle aussi que tu mets également sur ton épaule et tu lui tends ta main, attendant qu'elle la saisisse.

___« J'te raccompagne, j'ai pas envie que tu t'évanouisses comme une merde. Parce que t'es pas loin, là. »

___Mais quel homme ignoble tu fais, Arthur. Sois plus gentil, quand même, merde.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar
Zeta


Messages : 134
Âge du personnage : 18 ans
Groupe : Zeta
Eléments : Air + Terre

MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   03.06.15 23:00

RUN BOY RUN

Quand Arthur évoqua l'idée de la porter à un bras, un sourire incrédule échappa à Siskah. C'était un défi ? Elle était certaine que même si le garçon tentait cette idée saugrenue sur un tabouret, la rousse ne décollerait pas du sol. Mais elle avait effectivement le physique d'une allumette, on pouvait au moins lui accorder ça. C'était un problème dont elle avait conscience et qu'elle surveillait réguliérement mais c'était ainsi : Il lui arrivait parfois d'oublier de manger, trop occupée par le conseil des élèves ou ses cours.

Les jurons d'Arthur ne la surprirent pas tant que ça : Venant de lui, ce n'était pas étonnant. Mais quand elle vu celui-ci s'énerver et taper du pieds, elle ne put s'empêcher de rire aux éclats. Son sourire disparut quand la pluie s'intensifia, et s'intensifia encore, comme pour se moquer de ces deux imbéciles debout si tôt au matin. Siskah sentit son maquillage couler, et ses yeux devinrent encore plus noirs de haine encore.

Elle jeta un coup d'oeil assombri vers Arthur qui rangeait ses partitions de musique à la hâte dans son sac. Siskah se leva avec peine et se dirigea vers ses propres bagages mais Arthur les avait déjà sous le bras une fois qu'elle fut debout. La pluie s'intensifia encore et les vêtements de Siskah furent trempée. Elle qui attrapait un rhume presque toute les semaines nota mentalement d'acheter une dizaine de paquets de mouchoirs pour les jours à venir, qui promettait d'être rude et pleins de microbes en tout genre.

Tandis qu'elle s'apprêtait à avancer, elle constata que la main d'Arthur trônait dans le vide. Elle la regarda, cette main, puis elle le regarda lui, puis la regarda encore. Il attendait quoi, un check ? Parce qu'il avait l'air trop con comme ç...

Arthur —J'te raccompagne, j'ai pas envie que tu t'évanouisses comme une merde. Parce que t'es pas loin, là.

Oh, d'accord. Sans hésitation, la rousse se saisit de la main du garçon et s'appuya sur lui pour s'aider à marcher. Elle se fichait bien du romantisme et des relations filles-garçons sous cette pluie batante et mélodramatique surtout qu'Arthur était super gay et qu'elle n'avait pas le temps de jouer l'héroïne de shojo hypersensible. Paradoxale pour une fille qui lisait des romans d'amours dans son temps libre presque inexistant, mais dans toutes les relations amoureuses que Siskah avait eu, c'était purement et simplement physique. Pas le temps de s'effaroucher sur une poignée de mains, trempée comme elle était.

Siskah —Et après, ça fait son méchant.

Rp terminé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
.



MessageSujet: Re: May the force be with u [Siskah] [DONE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

May the force be with u [Siskah] [DONE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Académie :: Arrière Cour :: Stade-